Le Groupe d'Umani

April send out Umani 1
Après de bonnes pluies en mai, nous sommes rapidement entrés dans la saison « froide » caractérisée par des matinées et des temps beaucoup plus froids. Cette saison est particulièrement ressentie dans la forêt de Kibwezi et inutile de dire qu’il n’y a pas eu trop de bain de boue pour les orphelins ce mois-ci.
Les jeunes Alamaya et Mwashoti ont marché au milieu du troupeau et sont restés près des autres, afin de rester au chaud.
De nombreux troupeaux sauvages ont migré dans la forêt de Kibwezi pour profiter de l’eau abondante d’Umani springs et pour la végétation abondante. Cela a donné lieu à de nombreuses interactions constructives avec des amis sauvages pour nos orphelins et les mâles sauvages étaient particulièrement curieux des femelles plus âgées Sonje et Murera, qui ont maintenant respectivement 8 et 9 ans. Sonje est parfois heureuse de renvoyer cette attention mais Murera est toujours prudente et aime rassembler son troupeau pour le protéger, veillant à garder intacte sa précieuse famille.
On ne sait pour quelle raison, Lima Lima et Quanza se sont chamaillées, se volant des branches ou des bouteilles de lait ou savoir qui aller s’occuper d’Alamaya ; quand les choses devenaient incontrôlables, Murera et Sonje ou les gardiens ont du intervenir et la pauvre Quanza passait le reste de la journée seule. Il est intéressant de noter que Faraja et Ziwa considèrent Murera et Sonje comme les matriarches du troupeau et craignent toujours d’être réprimandés par elles. Si l’un deux entrevoit Murera et Sonje approcher après avoir fait quelque chose de coquin ou d’avoir contrarié Alamaya en lui touchant la queue, ils s’enfuient rapidement pour éviter d’être puni.
En grandissant, Mwashoti et Alamaya deviennent curieux également pour les troupeaux sauvages, bien qu’ils soient prudents de ne pas s’approcher trop près. Les deux jeunes mâles ont commencé à se pousser et à se battre pour tester leurs forces, et souvent aucun des deux ne veut céder ! Cependant, dès qu’Alamaya voit Murera dans le coin de l’œil, il semble savoir qu’il pourrait avoir des ennuis s’il faisait mal à Mwashoti.

Alamaya going into the water 090419AlamayaFaraja pulling down a branch 210419Faraja

Jasiri enjoying some grass 150419JasiriLimalima Ngasha play fighting 200419Lima Lima et Ngasha

Quanza browsing 030419QuanzaShukuru browsing 160419Shukuru

Murera Mwashoti 010419Murera MwashotiSonje sitting on the wall 100419Sonje

The orphans drinking at the water trough 290419le groupeZiwa browsing 040419Ziwa

Zongoloni Limalima playing 010419Zongoloni et Lima LimaMwashoti holds his own bottle 240419Mwashoti

The orphans enjoying a good dustbath 180419ils s'amusentNgasha Shukuru mudbathing 010419Ngasha et Shukuru

BANNERmarch

Mars étant la fin d’une saison sèche et très chaude, la forêt de Kibwezi est devenue un refuge pour beaucoup d’animaux sauvages. Inutile de dire que c’est l’endroit idéal pour nos demi-frères albinos Jasiri et Faraja avec leur peau claire, Murera, Sonje et Mwashoti qui ne peuvent pas marcher sur de grandes distances.

Ainsi les orphelins ont apprécié de nombreuses interactions avec les éléphants sauvages. Lima Lima est habituellement la première à faire bon accueil aux troupeaux sauvages. Un jour, Ngasha a été un peu jaloux d’un mâle sauvage et s’est dirigé vers lui pour le pousser, sans être conscient combien le mâle était plus grand et plus fort. Il a essayé de pousser la patte du mâle sauvage mais ce dernier l’a pourchassé dans la forêt. Ziwa a entendu Ngasha crier à l’aide et avec Faraja, ils sont partis voir quel était le problème. Ils ont retrouvé Ngasha caché sous un arbre. Ziwa a fait de son mieux pour le calmer et le rassurer tandis que Faraja se tenait prêt si besoin !

En dépit d’avoir le même âge, Alamaya est plus turbulent que Mwashoti, qui est un amour en raison de sa terrible blessure à la patte et il n’est jamais loin des gardiens qu’il adore. Nous avons noté un léger changement dans sa personnalité récemment, devenant plus gai et joueur, et tous les autres orphelins l’adorent et s’inquiètent pour lui. Parfois Zongoloni surveille les jeux de bousculade afin que Mwashoti ne soit pas poussé trop fort.  Un jour, quand Mwashoti a poussé Quanza, chacun a été étonné mais Murera et Sonje ne l’ont pas réprimandé, peut-être parce qu’il est le plus petit et leur bébé adoptif, mais peut-être aussi parce qu’il est souvent intimidé et qu’elles veulent qu’il apprenne à se défendre seul.

Lima Lima et Quanza ont été si impatientes de manger un matin, qu’elles ont poussé les poteaux de leur palissade et sont parvenues à les endommager. Quand les gardiens sont arrivés pour leur donner leurs bouteilles de lait, ils ont trouvé la porte de la palissade cassée. Lima Lima a toujours été vilaine aux heures des repas car elle est avide, mais ce matin là, les gardiens ont constaté que Quanza peut être influencée et peut devenir vilaine aussi.

Alamaya17 3AlamajaFaraja5 3Faraja

Jasiri1 3JasiriLimaLima scratch12 3Lima LIma

Murera mwashoti5 3Murera, ManshotiQuanza17 3Quanza

Shukuru29 3Shukuru

 


Elephant Orphelins dans la boue se vautrerles orphelins s,amusent au  bain de boue


Nous constatons continuellement combien le troupeau d’Umani grandit rapidement, prospérant dans cet environnement unique. Ngasha, Jasiri et Faraja gagnent en confiance de jour en jour et cherchent à vivre leurs propres aventures indépendamment du troupeau. En attendant, Mwashoti et Alamaya, âgés de 4 et 5 ans, ne prennent plus qu’une bouteille de lait à chaque repas, la forêt leur offrant assez de nourriture pour répondre à leurs besoins nutritionnels. Les matriarches Murera et Sonje renoncent souvent à leur bouteille de lait, préférant la végétation à la place.

Elephant Murera arrive pour le lait 11hMurera arrive pour le lait


Ngasha, Faraja et Jasiri ont fait du bon travail au cours de leurs rencontres avec les sauvages, malgré leurs comportements turbulents, mais globalement leurs engagements ont été positifs et Zongoloni et Quanza se sont particulièrement bien comportées, savourant les opportunités de ces rencontres. Souvent, les mâles jouent simplement et on voit qu’il faut qu’ils apprennent encore sur les limites sociales et de l’étiquette d’un éléphant. Ces aptitudes vont se développer au fil du temps et font partie de leur croissance.

Elephant Faraja et Jasiri samusant sur le monticule de poussireFaraja et Jasiri jouent


Lima Lima nous a amusés avec son comportement avide. Un jour elle a couru après le véhicule transportant le lait afin d’être la première pour avoir sa bouteille, les tirant hors du véhicule avant même que les gardiens soient prêts !Un autre matin, elle a volé des bottes de luzerne de l’entrepôt, les laissant tomber et les dispersant partout. Un jour, elle a été effrayée : alors qu’elle abaissait une branche, elle a touché une ruche ! Les éléphants n’aiment pas les abeilles mais Lima Lima, qui est très intelligente, a couru directement dans un point d’eau voisin, s’est submergée dans l’eau, ce qui a empêché les abeilles de la piquer.

 

Umani01-2019

  • Alamaja
    Alamaja
    effronté se cache dans les buissons
  • les orphelins
    les orphelins
    Dépoussiérage rapide avant feuilleter au matin
  • Faraja
    Faraja
    à l'abreuvoir près du lodge
  • Alamaja
    Alamaja
    et Mwashoti se battre pour l'espace
  • Faraja
    Faraja
    et Jasiri s'amusant sur le monticule de poussière
  • Jasiri
    Jasiri
     aspire la terre de son tronc à la recherche de minéraux
  • les orphelins
    les orphelins
    profitent de l'herbe luxuriante
  • Faraja
    Faraja
    et Ziwa luttent au petit matin
  • Jasiri
    Jasiri
    et Faraja se saluent
  • Faraja
    Faraja
    et Ziwa luttent au petit matin
  • les orphelins
    les orphelins
    rentrent chez eux
  • Lima Lima
    Lima Lima
    cherche une branche verte
  • Murera
    Murera
     arrive pour le lait à 11h
  • Faraja
    Faraja
    et Ziwa se dirigeant vers les collines
  • Jasiri
    Jasiri
     aspire laterre de son tronc à la recherche de minéraux
  • Faraja
    Faraja
     et Jasiri s'amusant sur le monticule de poussière
  • les orphelins
    les orphelins
     profitent de l'herbe luxuriante
  • Mwashoti
    Mwashoti
     avec un tronc plein d'herbe
  • Lima Lima
    Lima Lima
     et Murera prêts à rentrer chez eux
  • Ngasha
    Ngasha
    dans les Chuylu Collins