Une pluie abondante est tombée tout au long de la nuit du 17 novembre et a été une bénédiction pour tous et les éléphants sont sortis de leurs palissades le matin suivant, à la grande joie de trouver une terre humide et molle. Des jours légèrement plus frais à la suite de cette pluie ont laissé les orphelins moins enclins à aller se baigner dans l'eau froide et ils observaient, perchés sur le bord, comme s’ils réfléchissaient à la température réelle à l’intérieur ! Certaines comme Ndii et Mbirikani qui tolèrent mieux des températures froides ont eu plaisir à se délecter d’avoir le bain de boue pour elles toutes seules !

Nos orphelins plus âgés, à savoir Lesanju, Wasessa, Lempaute et Sinya continuent à surveiller les plus jeunes comme Mudanda, Ndoria, et Bada. Elles surveillent chacun de leur mouvement et viennent à leur secours ou leur inculquent la discipline si nécessaire. Un jour alors que Ndii essayait de voler le lait de Naipoki pendant qu'elle buvait, ses gargouillements de protestation ont attiré l'attention immédiate de Sinya, Lesanju et Lempaute qui sont venues à son secours. Wasessa continue en particulier à protéger ses deux bébés préférés, Bada et Mudanda, leur prodiguant autant d’attention que possible et leur offrant même une oreille pour la succion. Layoni et Dabassa continuent leurs matchs de catch afin d'établir leur position dans la « hiérarchie des mâles » parmi le troupeau des juniors. Une amitié émouvante s'est développée entre Kivuko et Ndoria, la plus âgée surveillant Ndoria comme une « nounou » quand Wasessa est davantage occupée avec les jeunes Bada et Mudanda. La santé de Kenia qui a souffert d’une légère rechute au cours du mois, suite au traitement initial, continue heureusement à s'améliorer. Mzima reste indépendant des autres pendant des heures, broutant de son côté. Tundani, Nelion et Lentili  se sont adaptés à Voi, sont heureux et restent groupés, Tundani et Nelion restant toujours les meilleurs amis.
Ndoria et Taveta
Nous avons été ravis le 25 novembre quand, en direction de la rivière Voi et au-dessus du front de la colline Msinga, on a vu progresser un troupeau sauvage qui s'est avéré être le troupeau entier de l'ex-orpheline Emily qui n'avait pas été vu depuis 5 mois, parmi eux les bébés nés sauvages, Eve et Emma (les bébés d’Emily), ainsi que la progéniture d’Edie, Ella et Eden. Après une inspection plus minutieuse du troupeau, les gardiens ont constaté que notre Sweet Sally était accompagnée d’un nouveau-né : un merveilleux cadeau pour Thanksgiving et pour Noël ! Non seulement tous les ex-orphelins sont en parfaite santé, mais un de nos propres orphelins a avec succès donné naissance à son premier bébé, après que nous ayons reçu la merveilleuse nouvelle récemment concernant l'ex-orpheline Wendi et son nouveau bébé, Wiva, à Ithumba. Le nouveau bébé de Sweet  Sally a été appelé « Safi » signifiant en Kiswahili « pur ». Il est un malicieux bébé qui est affectueusement choyé par tous les autres bébés nés sauvages du troupeau ainsi que par les adultes, et montre déjà des signes d'avoir un fort caractère ! Un des 3 grands mâles sauvages qui suivent souvent le troupeau d'Emily est particulièrement attentif à ce petit et nous croyons qu’il est le papa de Safi !

Pendant quelques jours Lesanju a protégé le troupeau dépendant du lait afin d'essayer d’éviter le contact avec le grand groupe de l'ex-orpheline Emily, toujours peu disposée à perdre un des siens pour le  troupeau d'Emily.

Un autre événement significatif ce mois-ci a eu lieu : l'arrivée d'un nouveau petit mâle, âgé tout juste d’une semaine et demi.  Le bébé a été trouvé bloqué dans une infiltration profonde de la canalisation de Mzima-Mombasa et sa présence a été rapportée par le KWS à nos gardiens de Voi. Les gardiens sont parvenus à extraire le jeune bébé en utilisant des cordes, après quoi il a été transporté aux palissades de Voi, pour attendre l'arrivée de l'équipe de secours de Nairobi dans l'après-midi, après quoi il a été transporté à la nurserie de Nairobi. Épuisé, le nouveau venu s’est immédiatement endormi dès qu'il a été chargé dans le camion, mais l'eau et l'occasion de rencontrer Araba en arrivant aux palissades l'ont bientôt rétabli et il a bien réagi aux gardiens. Nous l'avons appelé Korongo – en swahili pour un « fossé » – reflétant le fossé dans lequel il a été trouvé. Le même jour, le KWS a aplani cette partie escarpée, de sorte qu’elle ne soit plus une menace pour un autre jeune éléphant.

Araba continue  à bien aller et accepte lentement sa nouvelle situation et sa famille humaine de gardiens. Le 30 novembre, elle a pu sortir de sa palissade et se mélanger librement aux autres orphelins. Immédiatement Ndii a pris en charge la nouvelle arrivée, et l'a escortée au trou d'eau des palissades pour un bain sous l'oeil attentif de Mudanda qui était légèrement jalouse et a essayé d’éloigner Araba quelques fois. Nous sommes si heureux que le destin de ce jeune éléphant ait pris un tournant positif et nous espérons qu'elle va continuer à progresser de façon satisfaisante parmi sa nouvelle famille. Araba a perdu sa mère d’une flèche empoisonnée.

Ngulia, le zèbre ayant perdu ses parents, a fait toutes sortes de bêtises aux palissades ce mois-ci, irritant les éléphants tandis qu'ils s’alimentaient et affichant une intolérance envers  Kore, l'éland ayant perdu ses parents, allant même essayer d’empêcher les gardiens d'alimenter le jeune éland ! Cependant, après quelques semaines Ngulia a décidé de laisser tomber et étreint l'éland en tant que nouveau jeune ami, Kore étant  heureux de courir avec le zèbre. Ils sont devenus inséparables maintenant.

Le 29 novembre, Voi a reçu une autre arrivée : un bébé bubale de Coke, âgé d’une semaine. Il a été apporté par les gardes forestiers du KWS, l’ayant trouvé seul dans un village à Kasigau, et va bien en compagnie du curieux Ngulia et de Kore.
Ngulia

 

plus des photos dur facebook