Les orphelins partiellement indépendants et les ex-orphelins ont beaucoup bougé ce mois-ci, permutant leurs membres et changeant de troupeaux mais restant toujours dans l’aire de l’unité d'Ithumba, aperçus par nos gardiens quotidiennement. Un développement intéressant s’est fait ce mois-ci avec Suguta, Kanjoro et Mutara devenant plus indépendants et choisissant de ne pas retourner maintenant aux palissades la nuit. Cependant, le plus souvent ils attendent les orphelins dépendants en dehors de leurs palissades au matin, ou les rencontrent au bain de boue de midi afin de rester avec leurs chers amis pour le reste de la journée, les escortant aux palissades le soir et s’éloignant alors en brousse jusqu'au jour suivant. Cette indépendance n'est pas nouvelle pour Suguta qui a été partiellement indépendante précédemment, mais l'année dernière elle est revenue avec des blessures qui ont exigé un traitement continu. Comprenant ceci, elle est devenue à nouveau dépendante de son propre libre arbitre, aimant apparemment l'attention supplémentaire. A 7 ans, elle est âgée de 2 ans de plus que Kanjoro, aussi ses conseils et sa connaissance de la vie en brousse profiteront à Kanjoro et Mutara au moment opportun.

Les orphelins dépendants savourent l’occasion de rencontrer le trio partiellement indépendant, s'embarquant dans des jeux de lutte et choisissant de rester près d’eux le reste de la journée. Plus tard dans le mois, Sities, âgée de 6 ans, a également décidé de se joindre au trio et de devenir plus indépendante vis-à-vis de ses gardiens. Le 19 mars, elle a réussi de faire rejoindre le  courageux Barsilinga à son groupe. Il a été agité récemment, clairement soucieux de rejoindre ses amis plus âgés dans leur excitante  vie plus indépendante en brousse. Cependant, juste âgé de 4 ans, il est encore trop jeune pour une telle indépendance, aussi les gardiens sont allés le rechercher et sont revenus aux palissades dans la soirée. Barsilinga a toujours besoin de  lait, sans compter que ses meilleurs amis Kithaka et Lemoyian font partie des juniors dépendants.

Plus tard pendant le mois, il s'est avéré que ce groupe partiellement indépendant a décidé de se joindre à Chaimu pendant quelques jours, et le 23 mars, ce groupe (se composant de Chaimu, de Mutara, de Suguta, de Kanjoro et de Sities) est arrivé aux palissades au matin et les gardiens  ont réalisé plus tard qu’il s’agissait d’une mission de recrutement ! Ce soir là, sur le chemin de retour aux palissades, Kainuk et son ami Turkwel se sont échappés avec le nouveau groupe de Chaimu et ne sont pas revenus aux palissades pour la nuit. Alors que les orphelins s’installaient à l’extérieur des palissades pour manger de la luzerne le matin suivant, ce petit troupeau est arrivé et a immédiatement été intégré avec le troupeau dépendant qui était évidemment désireux de trouver des réponses à leur disparition de la veille. Ils sont restés ensemble tout au long de la journée mais plus tard le groupe partiellement indépendant s'est séparé des dépendants du lait à charge et ont suivi leur propre chemin.

Ce fût une  grande fête le 13 mars, lorsque l’ex-orphelin Napasha, qui n'avait pas été vu depuis plusieurs lunes, est arrivé au bain de boue pour se baigner avec le groupe dépendant où il a passé un long moment, lequel lui avait manqué immensément.

Souvent lors de leurs bains de boue fréquents, les orphelins dépendants sont rejoints par d'autres groupes orphelins partiellement indépendants ou ex-orphelins tels que le troupeau de Yatta et de Mulika. A la mi-mars, Wendi et son bébé  Wiva sont arrivées aux palissades sans Yatta ou Mulika mais accompagnées par d'autres membres de ce troupeau à savoir Nasalot, Galana, Makena, Loijuk, Chyulu, Zurura, Challa, Sunyei et Sidai. Au cours des jours suivants, ce petit troupeau de Wendi a continué à rencontrer les orphelins dépendants pour manger avec eux, les gardiens profitant toujours de l'occasion pour observer la petite Wiva  jouer et grandir, pleine de vigueur en compagnie de ses nounous pointilleuses  - une jeunesse que n’a pas eu sa mère Wendi qui est arrivée à la nurserie alors qu’elle était un nouveau-né. Mulika et Yatta ont rendu visite aux orphelins séparément avec leurs bébés respectifs, Mwende et Yetu, accompagnées d’un mâle sauvage, confirmant la séparation de ce troupeau d’avec les ex-orphelins pour l'instant.

Dans la nuit du 8 mars, le temps chaud a amené une tempête torrentielle qui a apporté beaucoup de soulagement désiré aux orphelins et aux gardiens. Il a également créé quelques flaques agréables et des petits étangs où les orphelins ont joué lors des jours suivants quant la chaleur a graduellement encore augmenté. Notre petit Bongo « le mâle de l’eau » a particulièrement aimé ceci. Comme la chaleur s’est accrue encore tout au long du mois, les oiseaux tisserand (du nom de notre petite Wiva), sont revenus à leur arbre préféré, l'acacia des palissades - un signe annonçant le début des pluies tant attendues depuis longtemps pour les prochaines semaines.

L'ex-orphelin Lualeni a également rendu visite fréquemment aux orphelins dépendants ce mois-ci, toujours avec des tactiques espiègles de kidnapping, de quoi laisser les gardiens sur leur qui-vive.  Le 2 mars, elle a rejoint les orphelins au bain de boue et a essayé de voler une des bouteilles de lait du seau, ce qui a eu comme conséquence un conflit avec les gardiens, finissant par retirer le seau loin d’elle. Cependant, plus tard dans la journée, les gardiens se sont rendus compte que Laragai ainsi que Kithaka et Lemoyian étaient absents du groupe. Des tentatives pour les rechercher ont été contrecarrées par Madiba qui peut être parfois défensif, simulant une charge envers les gardiens. Les recherches ont repris plus tard dans la soirée quand le trio a été localisé, broutant sur la route vers le camp d'Ithumba, totalement décontracté et intrépide par l'heure tardive. (En 2013, Laragai a fait partie du groupe qui est parvenu à disparaître pendant trois nuits !) Les trois orphelins ont été escortés aux palissades où il s'est avéré que Narok et Barsilinga les attendaient. Narok était parmi le groupe qui a disparu il y a 3 ans et depuis lors elle n'a jamais répété ceci. Quelques jours plus tard Laragai est restée en arrière au bain de boue avec un groupe d'ex-orphelins et des éléphants sauvages mais les gardiens ont réalisé qu'elle était absente et sont revenus pour la chercher. A seulement 4 ans, Laragai est encore trop jeune pour être indépendante mais il est clair qu'elle a tout à fait un caractère indépendant !

Makireti, Kilabasi, Kilaguni et Kasigau sont un autre groupe d’ex-orphelins qui ont choisi de rencontrer fréquemment les orphelins dépendants tout au long de la journée – attendant en dehors des palissades ou près du bain de boue à midi. Les mâles dépendants, particulièrement Orwa, choisissent immédiatement de pratiquer leurs luttes pour montrer leur compétence sur les mâles plus âgés et légèrement plus expérimentés tels que Kasigau et Kilaguni. Le groupe d'Olare, se compose toujours de Kalama, Kandecha, Kibo, Kitirua, Melia, Murka, Naisula et Tumaren, rencontrant les orphelins dépendants occasionnellement et le 4 mars,  ils ont récupéré Orwa dans leur groupe, laissant Naisula et Chaimu, qui avaient mangé avec ce troupeau. Naisula et Chaimu sont restés pour manger avec les orphelins pendant une heure puis sont partis, seulement pour retourner plus tard aux palissades avec Orwa avec eux et pour passer la nuit juste en dehors des palissades, ayant ramené ce bébé dépendant à ses gardiens et à ses amis. A 5 ans, il est clair qu'Orwa aussi commence à aspirer à une vie sauvage et souvent il reste avec les ex-orphelins et erre avec eux pour manger pendant un moment, mais jusqu'à présent il est toujours revenu au groupe dépendant (ou est escorté par eux ou par d'autres ex-orphelins). Cependant, il est clair qu'il sent l'appel du sauvage et deviendra partiellement indépendant bientôt.

Rapsu, précédemment désigné sous le nom « du garde forestier solitaire », a rendu parfois visite aux orphelins quand ils sont au bain de boue, en  compagnie d'autres amis sauvages de taureau ce mois-ci, alors que les éléphants sauvages commencent à se rassembler autour des sources d'eau près de notre unité. Le groupe de Wendi et leurs bébés ont également visité le secteur des palissades sporadiquement tout au long du mois pour l'eau, mais souvent pour rencontrer les orphelins dépendants. Avec Madiba nous avons également vu les mâles ex-orphelins Orok, Buchuma, Challa et Meibai, tous en bonne santé, appréciant le point d'eau en ce temps chaud.
001 LemoyianetBomaniLemoyian et Bomani          006 VicvabbdeWendiViva,bébé de Wendi

Plus des photos sur facebook