Quelques jours nuageux ont commencé à promettre une pluie imminente, mais néanmoins le 19 du mois les pluies d'avril continuaient à éviter le nord de Tsavo. La première averse est finalement tombée au cours de la nuit du 20 avril, apportant beaucoup de soulagement, lequel s’est reflété dans le comportement des orphelins le jour suivant. Ils ont jeté des  boules de terre humide sur leurs têtes et certains y compris les ex-orphelins Kilabasi et Mutara ont nagé avec Bongo et Lemoyian, quoiqu'il n'ait pas fait aussi chaud que les jours précédents. Au cours des  jours suivants, quelques légères bruines sont tombées mais globalement il semblait que Tsavo nord attendait toujours son plein de quota de ce qui est connu comme les   « longues pluies » de l’arrière-pays, mais qui sont invariablement des pluies « courtes » au-dessus de Tsavo.

Le trio récemment indépendant de Mutara, comportant elle-même, Suguta et Kanjoro, a continué à chercher et à rencontrer les orphelins dépendants aux palissades, les rejoignant pour la distribution de la luzerne le matin et restant avec eux tout au long de la journée. La nuit, ils restent dehors dans la cour des palissades, mais continuent à chercher la compagnie des orphelins dépendants et de leurs gardiens durant la journée. Plus tard dans le courant du mois, Kanjoro est revenu avec une défense cassée, lequel s'est probablement produit lors d’une lutte avec un de ses copains plus âgés. Le petit groupe des ex-orphelins de Makireti se compose de Kasigau et de Kilabasi, se joignant souvent au groupe de Mutara pour visiter les palissades et pour profiter de la savoureuse luzerne donnée aux  orphelins dépendants chaque matin. Le grand mâle Tomboi, qui est devenu tout à fait solitaire, se joint parfois à l'un des autres groupes d’orphelins à chaque fois qu’il le juge nécessaire. Ce mois-ci nous l’avons beaucoup vu, choisissant de rester près des palissades, participant au festin de la luzerne, ou accompagnant le groupe dépendant en brousse ou au bain de boue. Taita, un autre ex-orphelin âgé de 13 ans, a également fait quelques apparitions sporadiques, parfois en compagnie d'autres ex-orphelins tels qu'Orok, Nasalot, Loijuk, Sidai, Galana, Meibai, Ishanga, et Tomboi qui étaient avec 3 mâles sauvages le 26 avril, mais d'autres fois tout seul. Nous avons seulement vu un éléphant sauvage connu sous le nom de demi-trompe une fois ce mois-ci quand, le 9 avril, il est venu au bain de boue en  compagnie de deux amis sauvages peu de temps après que les juniors soient partis. Les ex-orphelins Orok et Rapsu sont restés solitaires ou ont rejoint un groupe tout au long du mois ; Orok ayant apprécié une interaction prolongée avec les juniors le 11 avril, les rejoignant en brousse et au bain de boue. L'interaction entre les ex-orphelins et les juniors dépendants est incroyablement précieuse car elle permet aux plus jeunes d’apprendre les leçons du sauvage et leur permettra une transition plus facile quand le moment viendra.

Le troupeau de Yatta et de Mulika, les ex-orphelins, est venu au bain de boue après que les orphelins soient partis, et est revenu le jour suivant avec 6 amis sauvages pour rejoindre les juniors en brousse. Le troupeau de Yatta se compose de Yatta, son bébé Yetu, de Kinna, de Nasalot, de Sunyei, de Lualeni, de Chyulu, de Lenana, de Loijuk, de Makena, de Wendi et de son bébé Wiva, avec la nounou  Sidai. Entre les juniors, les ex-orphelins et leurs amis sauvages, quelqu’un est parvenu à détourner l’orphelin dépendant Barsilinga. Il a fallu aux gardiens presque une heure  pour retrouver l’orphelin dépendant du lait Barsilinga alors qu’il continuait à essayer de suivre un troupeau sauvage. Ce n'est pas la première fois que Barsilinga essaye  de rester avec les ex-orphelins, ainsi il montre certainement des signes sensibles d'indépendance. Le 7 avril, les ex-orphelins et un ami sauvage ont rejoint les juniors très tôt au matin aux palissades et ont eu plaisir à manger de savoureuses branches et beaucoup de luzerne. Les juniors ne sont pas restés longtemps pour se socialiser avec les ex-orphelins avant de partir en brousse, mais Chyulu, qui encore est profondément attachée à Lemoyian, l'a escorté avec les autres pour brouter ensemble pendant quelque temps avant de retourner rejoindre ses amis ex-orphelins.

Le 10 avril, quelques membres du troupeau de Yatta et de Mulika, à savoir Lualeni, Loijuk et Lenana sont revenus aux palissades pendant l'après-midi en compagnie des mâles Ololoo, Madiba, Buchuma et un sauvage. Lenana et Loijuk ont mis leurs pattes  dans l’abreuvoir et ont commencé à s’éclabousser, aussi ils ont été réprimandés par les gardiens et ils ont immédiatement renoncé. Cependant, ils n’ont pas été contents et alors qu’ils partaient, ils ont  barri. Il n'y a eu aucun signe  de leur présence le reste du mois, boudant leur famille humaine qui les avait réprimandés !

Dans le troupeau des orphelins dépendants, Bomani a fait de vilains tours, bloquant la porte de  la palissade un matin de sorte que ses amis orphelins ne puissent pas passer. Cependant Lemoyian, courageux et assez audacieux, s’est chamaillé avec Bomani pour dégager la sortie ! Lemoyian n'a jamais peur d’affronter et de tenir tête à Bomani pour voir s'il vraiment il mettra à exécution ses menaces. La passion de Bongo pour l'eau persiste,  restant même bien après que tous les autres soient sortis du bain de boue pour se reposer à l'ombre. Autant il aime se vautrer dans le bain de boue, autant Bongo aime également jouer et lutter avec Vuria, il ne se passe pas un jour sans cette activité ! En fait, parfois il semble plus préoccupé la majeure partie de la journée à préférer brouter !
025 KasigauetBomaniKasigau et Bomani

018 KanjoroKanjaro

plus des photos sur facebook