Lemoyian a perdu la seule défense qu’il avait ce mois-ci, comme Bongo il y a quelques mois. Ainsi il a rejoint la brigade « sans défense » d’Ithumba, à savoir Sities, Makireti et Bomani (dont ses défenses se développent mais plutôt à travers ses lèvres, ce qui lui cause un certain inconfort).

Ce mois-ci, certains de nos orphelins dépendants plus âgées, à savoir Narok, Orwa, Teleki, Bomani, Bongo, Vuria, sous la direction de Narok ont fait une transition en laissant les palissades et leur famille humaine pour une vie plus indépendante, restant au dehors la nuit et ne retournant pas aux palissades. Ceci a commencé lentement, avec les choix de Teleki, Vuria et Orwa, remarquant que les ex-orphelins passaient tous les jours et les décidant de les rejoindre dès le lendemain, après que les jeunes soient revenus aux palissades. Quelques jours plus tard, Narok, Orwa, Bongo, Teleki et Bomani ont choisi de rejoindre les ex-orphelins et ont demeuré avec eux jusqu’à 21 H avant de revenir aux palissades de leur plein gré. Rapidement, ils ont commencé à rester dehors toute la nuit et revenant seulement le matin pour rejoindre les orphelins aux palissades pour la luzerne. Bien qu’il y ait eu la présence des ex-orphelins comme invitation motivante pour rejoindre l’état sauvage, ils sont restés indépendants d’eux et n’ont pas croisé leur chemin le restant du mois, préférant rester leur propre groupe indépendant et ramassant un mâle sauvage et un éléphant junior qui était sans troupeau, ainsi dans ce troupeau il y a maintenant deux éléphants sauvages permanents.

Laragai les a également rejoint dans parc lors de ses errances solitaires mais est elle davantage attachée  au groupe dépendant des palissades et restée avec eux  plus longtemps.

Maintenant, Barsilinga,Boromoko, Enkikwe, Garzi, Kamok, Kauro,Kithaka, Lemoyian, Naseku, Olsekki,

Oltaiyoni, Roi, Shukuru, Siangiki, Sirimon, Sokotei,Tusuja et Vuria restent les orphelins dépendants, toutefois il ne va pas falloir longtemps avant que des orphelins plus âgés de la nurserie de Nairobi les rejoignent.  

Le troupeau des ex-orphelins est aussi devenu très fragmenté depuis que Kinna a eu son bébé, Kama. Les groupes habituels ont rendu visite aux palissades séparément et à certaines occasions ils sont venus tous ensemble. Galana et son bébé Gawa restent en principe en compagnie de certains des ex-orphelins, à savoir Ithumbah, Ishanga, Sunyei, Kenze, Lualeni et Ololoo, ainsi que Tomboi, Challa, Meibai, Naserian et Sidai tandis que Kinna et son bébé Kama restent avec certains des autres ex-orphelins ou avec le troupeau principal de Yatta.

Ils sont restés autour de l’enceinte des palissades pendant quelques semaines, puis ont disparu dans le parc une fois que les pluies sont tombées et qu’ils ont pu trouver de la végétation et de l’eau partout.

Durant les semaines où ils sont restés dans le secteur des palissades, il a été amusant de voir Wiva (le bébé né sauvage de Wendi) devenir turbulente et même à faire preuve de zèle. Elle approche joyeusement un groupe de mâles sauvages buvant tout en s’invitant à faire la même chose ou défie les juniors ex-orphelins dans un jeu de lutte. Gawa est beaucoup plus choyée par sa maman Galana, qui l’éloigne devant tout signe potentiel de danger. Il faut un certain nombre d’yeux pour surveiller tout ce que fait Wiva, ainsi tous les ex-orphelins, jeunes comme plus âgés comme Yetu sont conscients de ses singeries et gardent un œil attentif sur elle.

Le troupeau des ex-orphelins de Mutara, se composant de Sities, Turkwel, Kainuk, Kanjoro, Suguta, Makireti, Kilabasi, Chaimu et Kilaguni a été seulement vu en début du mois, et le trio consistant en Makireti, Kilabasi et Kasigau ont rendu visite aux palissades plus tard dans le mois, chacun appréciant apparemment la compagnie des autres grands ex-orphelins. Rapsu, Sunyei et Taita ont été vus également en compagnie de deux mâles sauvages adolescents tandis que les ex-orphelins Madiba et Buchuma ont également été vus en compagnie de quatre   mâles sauvages. L’ex-orphelin Tomboi a rendu visible plusieurs fois ce mois-ci. C’est toujours un plaisir de le revoir ainsi que d’autres qui n’ont pas été vus pendant un moment, quand ils reviennent avec des amis sauvages, et se comportant comme s’ils n’étaient jamais partis.

014 Barsilingasur GarziBarsilinga sur Garzi 026 TelekiTeleki      031 SiangikiSiangiki

043 BoeomokoBoromoko

Plus des photos sur facebook