014 Le groupe

Actuellement à Ithumba, nous avons toujours 24 orphelins dépendants du lait, avec plus de 65 éléphants indépendants vivant leur vie dans le nord de Tsavo, ainsi que 9 bébés nés sauvages de nos ex-orphelines.
C’était le bon moment en cette saison verte de déplacer les grandes femelles de la nurserie vers Ithumba à savoir Sana Sana, Malkia et Ndiwa. Elles ont rejoint leurs vieux amis de la nurserie aux palissades d’Ithumba le 4 décembre. Elles ont retrouvé en premier Mundusi, Esampu et Mteto. Esampu a barri très fort d’excitation de revoir ses amies. Rien ne peut être comparable à la sonorité que fait un éléphant se réjouissant de l’arrivée d’un vieil ami ! Mteto a salué Malkia tandis que Ndiwa essayait de voir si Esampu se rappelait d’elle. Les trois nouvelles arrivées n’ont eu aucune difficulté à s’adapter à leur nouvelle routine, suivant l’exemple de leurs vieux amis de la nurserie et savourant leur compagnie. Elles n’étaient pas trop rassurées quant à l’eau froide du bain de boue mais bientôt elles ont pris goût à se rafraîchir alors que les températures montaient. Ce fût magnifique de les voir si heureuses, s’adaptant à leur nouvelle maison sans problème, comme si elles étaient nées là.
Le 12 décembre, les ex-orphelins, Tumaren, Melia, Kandecha, Kalama et deux éléphants sauvages sont venus aux palissades et ont décidé d’attendre afin de rencontrer les nouveaux. Après que les orphelins aient pris leur lait en début de matinée, Sana Sana est sortie mais en voyant les ex-orphelins, elle s’est arrêtée et a laissé passer Maramoja ; elle n’est pas habituée à voir des éléphants familiers et si grands ! Tumaren et Melia se sont présentés à Malkia, Sana Sana et Ndiwa, puis sont partis. Durant le mois, Sana Sana est devenue plus courageuse et audacieuse dans son nouvel environnement et a même été heureuse de guider les éléphants un matin.
Le 17 décembre, un autre ex-orphelin, Challa, âgé de 14 ans, a rendu visite après pratiquement une année d’absence ! Il a partagé brièvement avec les orphelins des granules de luzerne. Namalok et Wanjala ont tendu leurs trompes vers Challa, admiratif de sa taille et lui posant des questions. Voir Challa en si bonne santé et si beau après une si longue absence nous soulage.
Notre petite femelle rebelle, Laragai, a continué à ne pas vouloir être enfermée dans les palissades la nuit et a décidé de partir avec les ex-orphelins, Murka, Naisula et Kitirua et n’a pas été vue le restant du mois, bien que nous soyons sûrs qu’elle va très bien et qu’elle est heureuse en leur compagnie. Elle a laissé Kithaka, Barsilinga et Garzi derrière elle. Au début ils ont été confus, ne sachant que faire durant la journée sans leur matriarche Laragai, mais se sont bientôt établi une routine. Ils ont décidé de rester durant la journée avec les orphelins dépendants et nous pouvons encore les enfermer la nuit dans les palissades sans la mauvaise influence de Laragai. Barsilinga a été vilain avec les jeunes, enclin à les pousser, jusqu’à ce qu’il soit réprimander par les gardiens.
Le 20 décembre, le groupe de Mutara se composant de Sities, Kanjoro, Kainuk, Turkwel, Suguta et Kibo est venu aux palissades. C’est la première fois que Turkwel rend visite aux palissades après avoir rejoint le troupeau de Mutara, après avoir récupéré des ses blessures causées par une attaque de lions. Durant toute cette période, son groupe ne l’a jamais abandonnée et ne l’a pas oubliée, lui rendant visite régulièrement afin de vérifier si Turkwel était prête à les rejoindre.
Le 26 décembre, le troupeau de Narok a choisi de rendre visite aux orphelins dépendants chaque jour. Ce n’est pas leur style pourtant et nous nous sommes demandés s’ils prospectaient pour voir si les orphelins dépendants étaient prêts à les rejoindre, les candidats les plus évidents étant Kithaka, Barsilinga et Garzi, ayant été délaissés par Laragai. Tout d’abord, ces trois derniers n’ont pas réagi, puis quelques jours plus tard on décidé d’être en retard en fin d’après-midi. Ils ne sont cependant pas partis avec le troupeau de Narok, retournant aux palissades plus tard dans la soirée pour rentrer dans les palissades.
Nous sommes enchantés de voir les progrès de Sapalan, après des soucis de santé au mois d’octobre. Après avoir bénéficié de traitements, il est maintenant très actif et interagit beaucoup avec le troupeau. Il est un très bon ami d’Enkikwe avec qui il reste et ils partent brouter ensemble tout au long de la journée.

001 BarsilingaBarsilinga002 KamokKamok

004 Rapa et KithakaRapa et Kithaka006.Maromaja et nasekuMaromaja e tNaseku

007 Siangiki et EsampuSiangiki et Esampu008 NasekuNaseku

009 SapalanSapalan010 Mundusi et MtetoMundusi et Mteto

011 Sana SanaSana Sana012 EsampuEsampu

013 NdiwaNdiwa015 Roi et NasekuRoi et Naseku

016 Karisa und SapalanKarisa et Sapalan017 WanjalaWanjala

018 LaragaiLaragai019 Oltaiyoni et MalkiaOltaiyoni et Malkia

020 RapaRapa021 KituraKituria

022 NaisuliaNaisulia023 Mundusi sur NasekuMundusi et Naseku

024 NdiwaNdiwa025 Galla et DupottoGalla et Dupoto

026 Tumarenex-orphelin Tumaren027 Garzi et KithakaGarzi et Kithaka

028 Ndiwa et Sana SanaNdiwa et Sana Sana033 Namalok dit bonjour ChallaNamalok dit bonjour à e-xorphelin Challa

030 MalkiaMteto et BarsilingaMalkia,Mteto et Barsilinga031 EsampuTusuja et PareEsampu Tusuja et Pare

034 Malkia chef du groupeMalkia chef du groupe035 NarokNarok

037 KamokKamok037 RoiRoi

041 SisangikiSiangiki042 MundusiMundusi

043 OlsekkiOlsekki036 MurkaMurka