La pluie est tombée ce mois-ci entremêlée avec des temps chauds et clairs. Pour les orphelins et tous les habitants sauvages de Tsavo Est, la pluie apporte un soulagement à la nature normalement aride pendant les longues saisons sèches. Les flaques et les réserves d’eau fournissent une grande source de plaisir à nos jeunes orphelins qui aiment se vautrer et s’éclabousser pour jouer. Ces trous d'eau et ces  bains de boue naturels fournissent une alternative plus fraîche.

Le 7 novembre, les ex-orphelins Tomboi et Buchuma ont rendu visite aux palissades avec un ami sauvage le matin et ont partagé avec les orphelins l’abreuvoir. L’après-midi un grand nombre d'ex-orphelins (à peu près 30) ont rendu visite aux palissades accompagnés d'un sauvage, (nous croyons qu’il s’agit du père de Wiva), pour boire. Nous avons supposé que nous pourrions voir ces groupes moins fréquemment en raison de  la pluie et d’une augmentation du nombre de points d’eau naturels dans tout le secteur et que les troupeaux sauvages deviendraient moins dépendants de l’abreuvoir des palissades. Cependant, tout au long du mois Tomboi a continué à visiter les palissades régulièrement, passant la journée entière du 23 novembre à se  baigner durant le matin, puis se vautrant dans un trou peu profond et rougeâtre de boue à midi puis à escorter les orphelins dépendants aux palissades le soir avant d'errer dans la nuit. Le 24 novemvre, Napasha et Challa ont joué dans les petites boues aqueuses formées à côté du bain de boue principal où les orphelins prennent leur lait. Tous sont en excellente santé en raison d’une abondante nourriture et d'eau tout autour.

Notre groupe dépendant des gardiens :   Barsilinga, Bomani, Bongo, Garzi, Kainuk, Kanjoro, Kithaka, Laragai, Lemoyian, Mutara, Narok, Orwa, Shukuru, Sities, Teleki, Turkwel et Vuria sont tous en bonne  santé et de bonne humeur, Vuria, Barsilinga et Orwa continuent toujours à tester leur force et leur virilité dans de jeux de lutte. A certaines occasions, les gardiens interviennent pour résoudre un match où les combattants perdent leur sang-froid ! La lutte est un apprentissage essentiel pour nos jeunes mâles qui un jour devront affirmer leur autorité en particulier quand il s'agit de concurrence pour l’accouplement.
Kithaka et Barsilinga
Le groupe partiellement indépendant de jeunes : Kilaguni, Chaimu, Makireti, Kasigau et Kilabasi ont  rendu visite également aux palissades tout au long du mois, partageant la luzerne avec les orphelins plus jeunes, et ont procuré aux jeunes mâles une bonne occasion de tester leur force contre ces plus vieux et plus expérimenté. Barsilinga revient souvent le dernier le soir et souvent ramène les orphelins aux palissades le soir. Le 11 novembre, Wendi avec sa jeune Wiva ont rejoint les orphelins au bain de boue permettant aux gardiens par un beau matin d’observer tous les éléphants jouer ensemble ; Wiva est soigneusement surveillée par ses nounous, Kinna, Sunyei, Sidai, Lenana, Galana, Chyulu et Nasalot, tous les membres du troupeau des ex-orphelins.

En dépit de la pluie, la faune a continué à rendre visite pour l'eau aux palissades, y compris quatre chiens sauvages en début du mois ainsi qu’un certain nombre d’éléphants sauvages. La pluie a continué de tomber tout au long du mois, les orphelins appréciant les nouvelles pousses fraîches sur les arbres et les buissons et toujours désireux de partir des palissades chaque matin pour aller à la recherche de cette végétation juteuse. Un jour Sities a été si désireuse de ne pas manquer cette luxuriante végétation qu'elle a continué à manger tout en grattant son derrière en même temps !

Les pluies soudaines peuvent rendre les éléphants frénétiques et excités et les gardiens ont souvent des difficultés pour les rassembler ! Un jour, la pluie a commencé à tomber mais les gardiens ont réussi à rassembler tous les orphelins jusqu’ au bain de boue pour leur bouteille de lait de midi. Cependant, les éléphants étaient excités et agités car il bruinait toujours, mais ils se sont ensuite assagis. Laragai alors les a menés de nouveau aux palissades pour la  soirée où les gardiens ont enregistré 65 mm de pluie.

Tomboi et Orok

plus des photos sur Facebook