Mais le lait n'était qu'une partie de la solution destinée à sauver des éléphants souvent traumatisés par la mort de leurs parents, tués pour leur défense en ivoire, ou décédés lors de sécheresses: par exemple, les gardiens dorment parfois aux côtés des éléphanteaux, pour les rassurer.
"L'enfant est fragile, il faut réfléchir comme un humain pour les éléphants", avait déclaré Mme Sheldrick dans un entretien à l'AFP en 2004.
Lorsque les éléphanteaux atteignent l'âge de deux ans, ils quittent l'orphelinat de Nairobi pour être réintroduits dans le parc de Tsavo, où ils tentent de s'intégrer à un groupe d'éléphants, un processus qui peut être long.
Le travail de Mme Sheldrick, qui a écrit plusieurs livres, a été immortalisé dans de nombreux documentaires.
"Daphne vivait aux côtés des éléphants, et a appris à lire dans leurs coeurs, de la même manière qu'ils lisent dans les nôtres", a rendu hommage le DSWT. "Elle comprenait leur fragilité, leur intelligence, leur capacité à aimer, à pleurer, à guérir, à se soutenir les uns les autres, et elle a partagé ces leçons avec le monde".
Le continent africain ne compte plus que 415.000 éléphants, soit 111.000 de moins que lors de la dernière décennie, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Et chaque année, 30.000 éléphants sont tués.

Traduction d’après le journal des soigneurs par Laurence CORNET



En ce mois de mars, nous avons eu des pluies torrentielles avec des avantages mitigés pour les orphelins. Maxwell aime quand il pleut et charge au travers de sa palissade, creusant le sol humide avec sa corne et se jetant de la boue fraîche. Il ne fallut pas longtemps pour que la moitié de sa palissade devienne un bourbier boueux. Les plus jeunes éléphants sont plus réservés quant aux fortes pluies. Maktao, Sattao, Emoli, Kiasa, Enkesha, Musiara, Maisha et même Luggard restent à l’intérieur des étables, rejoignant les orphelins plus âgés dans la forêt quand la pluie cesse un peu. A l’état sauvage, les petits s’abritent sous le ventre de leur mère et sont toujours entourés par les autres membres du troupeau, les abritant de la pluie. Un matin, Tamiyoi, Malima et Mapia sont retournés dans leurs étables plutôt que d’aller en forêt, tandis que les autres orphelins plus âgés comprenant Mbegu, Ngilai, Ndiwa, Sana Sana, Mundusi, Lasayen, Mteto et Sagala appréciaient davantage le temps pluvieux, roulant et glissant sur le sol humide.
Le niveau du petit ruisseau près du bain de boue a été beaucoup plus haut après quelques jours de pluie et a posé quelques inquiétudes pour une partie des plus petits. Emoli, Maktao, Musiara, Maisha, Sattao et Kiasa étaient réticents à le traverser et les gardiens ont dû les encourager à le faire avec des bouteilles de lait. Sattao, Maktao et Kiasa n’aiment pas avoir leurs corps humides quand ils marchent dans la rosée du matin en forêt. Ils restent sur place et crient pour attirer l’attention de leur mère adoptive Mbegu qui vient et mange avec eux dans des terrains découverts.
Un jour, à midi, des pluies torrentielles sont tombées et les orphelins se sont abrités sous un énorme arbre. Il était drôle de voir les bébés phacochères courir sous les orphelins pour s’abriter, tandis que Malima, Tamiyoi, Jotto, Emoli, Enkesha, Godoma et Mteto les poussaient. Maktao et Sattao s’abritaient sous « maman Mbegu ». Maktao a semblé confus, essayant de s’abriter sous les parapluies des gardiens comme Mbegu, mais il n’arrivait pas à se décider sur lequel il préférait. Kiko n’est pas fan des fortes pluies et préfère rester dans son étable, passant la tête hors de la porte pour regarder ce qui se passe à l’extérieur.
Mbegu a démontré ce mois-ci de magnifiques qualités matriarcales. Quand les pluies ont commencé, elle a rassemblé les plus jeunes, les faisant passer d’arbre en arbre pour essayer de leur trouver un abri. Après quelques essais infructueux, elle a décidé de les escorter jusqu’aux palissades afin d’éviter les fortes pluies. Mbegu, Sattao, Musiara, Maisha, Mapia, Jotto, Ambo et Malima se sont abrités dans l’étable de Shukuru jusqu’à ce que la pluie soit passée. Un autre matin, après qu’un groupe d’orphelins soit sorti en courant des buissons, les oreilles tendues, Mbegu s’est agitée. La réaction de Mbegu a convaincu les gardiens à étudier le secteur et comme ils le faisaient, un phacochère s’est dirigé vers eux, après quoi ils ont trouvé Shukuru et Ndotto chargeant une lionne qui devait chasser le phacochère. Mbegu ne se repose jamais sans être sûre que chaque membre de son troupeau soit en sécurité et hors de danger.
Tandis que Mbegu a démontré ces belles qualités, d’autres orphelins ont rayonné moins favorablement. Etonnamment ce ne fût pas notre espiègle Esampu comme la plupart du temps mais Ngilai ! Ngilai est un mâle naturellement brut et joueur, voulant toujours engager sa famille humaine dans des jeux de bousculade mais récemment il a été très vilain plus particulièrement aux heures des repas, se chamaillant avec certains jeunes pour les bouteilles de lait et n’écoutant pas les gardiens. En même temps, Mundusi, Malkia, Esampu et Tagwa sont également devenus problématiques pendant les heures des repas. Les gardiens ont décidé de les nourrir en dernier, ainsi tous les autres finissent leurs bouteilles tranquillement ! Un matin, alors que les gardiens buvaient leur thé, Ngilai feignait manger à côté d’eux quand, soudainement, il a saisi la tasse d’un des gardiens et en a renversé le contenu. Les gardiens l’ont éloigné tandis qu’il marchait en secouant sa tête, allant retrouver ses amis Murit et Kuishi.
Jotto n’a pas été très sympathique avec Ambo un soir. Arrivant le premier aux palissades, après avoir fini ses bouteilles de lait, il a tiré les branches de la palissade d’Ambo, malgré le fait d’avoir les siennes. Une fois qu’Ambo a fini ses bouteilles, cela c’est terminé en un fougueux jeu de poussée contre les poteaux et le gardien a du déplacer les branchages d’Ambo loin des poteaux. Ambo est connu pour être rancunier, et nous sommes sûrs qu’il a cherché Jotto le lendemain matin pour se venger !
La cheville gonflée de Luggard sur sa patte handicapée va mieux, le gonflement réduit de jour en jour. Il n’est pas encore capable d’accompagner les orphelins sur de longues promenades en forêt, mais il reste avec eux jusqu’à 9 H du matin et reste ensuite avec les gardiens plus près des palissades.

001 TagwaTagwa002 MalkiaMalkia

003 KikoKiko004 NdiwaNdiwa

005 MalimaMalima006 Mbegu et SattaoMbeguet Sattao

007 MundusiMundusi008 Sana SanaSana Sana

009 JottoJotto010 EnkeshaEnkesha

011 TamiyoiTamiyoi012 KiasaKiasa

013 NgilaiNgilai014 EsampuEsampu

015 Emoli Maisha et MuritEmoöi,Maisha e Muritt016 MusiaraMusiara

017 NdottoNdotto018 ShukuruShukuru

019 lasayanLasayan020 MaxwellMaxwell

021 LuggardLuggard022 SagalaSagala

023 maktaoMaktao024 MapiaMapia

025 MtetoMteto026 KuishiKuishi

027 GodomaGodoma028 MaishaMaisha

029 Ngilai et KikoNgilai et Kiko030 Ambo et KiasaAmbo et Kiasa