Simotua, arrivé à la nurserie à la fin du mois dernier, avec une terrible blessure causée par un piège autour de sa patte et une blessure pénétrante et profonde causée par une lance à la tête, s’est non seulement adapté mais a radicalement guéri grâce aux soins médicaux continus. Dès le début du mois, il a rejoint les autres  dans la forêt, et il fut religieusement visité à son étable chaque jour par Arruba, Suswa, Oltaiyoni, Roi, Kamok et Mbegu, venues le surveiller. Il était évident qu’il était malheureux dans son étable et la décision a été prise de le laisser rejoindre les autres malgré ses sévères blessures. Il s’est instantanément adapté et ceci a amélioré son moral  considérablement et a facilité la guérison, et comme nous l’avons dit à maintes reprises : un esprit sain dans un corps sain. A la fin du mois, ses blessures étaient admirablement guéries et il est clair qu’il récupèrera complètement au fil du temps.

Tusuja qui a été sauvé en juin juste avant Simotua n’a pas prospéré aussi bien. Tandis qu’il a pu rejoindre les autres juste quelques jours après son arrivée car il était un éléphant doux, il a lutté avec une santé fragile et nous pensons qu’il avait une quantité excessive de parasites. Il était truffé de vers mais après de multiples traitements nous avons résolu ses problèmes et il a pu récupérer. Ses problèmes ne sont pas évidents, et sa condition physique reste précaire et de temps en temps il présente des problèmes d’estomac, il souffre de taux de sucre sanguins bas que nous devons surveiller et rectifier en conséquence.

Alamaya a requis une opération ce mois-ci car elle luttait pour uriner en raison du tissu cicatriciel excessif qui avec le temps avait réduit l’urètre ; des blessures   graves causées par les hyènes.  L’opération a demandé trois heures avec quatre vétérinaires travaillant sur ce petit éléphant et qui au cours de l’opération ont découvert qu’Alamaya n’était pas une femelle mais un mâle. L’opération a été une réussite et maintenant à un mois il est admirablement  guéri et il est capable d’uriner sans problème.  Il est heureux sans douleur ni gêne maintenant.alamaya1130 small

Notre plus petit mâle appelé Ngilai s’est attaché à Elkerama, notre mâle plus âgé récemment arrivé. Leur amitié fait chaud au cœur à regarder, voir comme Elkerama est tolérant vis-à-vis de son petit ami (en grande partie), lui permettant de sucer ses oreilles pendant des heures. Elkerama prend même son petit ami pour les bains de boue dans la forêt, le pulvérisant de boue pour s’assurer qu’il en soit couvert de partout !

Pea et Pod continuent à faire partie du troupeau des orphelins, bien qu’ils puissent  être des souffre-douleurs  quand ils deviennent les victimes des jeux des éléphants ou des bêtises. Murit a eu des jeux extraordinaires avec les autruchons ce mois-ci avec Pea et Pod étant des participants animés et enthousiastes, sautant par-dessus les bébés couchés au sol, puis prêts à courir pour sauver leur vie lorsque les bébés une fois debout sont prêts à les charger ! Tusuja n’a pas tout à fait compris pourquoi ils sont autour tout le temps et aime les frapper avec sa trompe !

Ce mois-ci Mwashoti et Ngilai ont accompagné les autres orphelins au bain de boue de midi. Jusqu’à présent ce n’était pas le cas en raison de la sévérité de leurs blessures car ils sont tous les deux extrêmement proches et nous n’avons pas voulu les séparer. Avec la sévère blessure de la patte de Mwashoti, nous nous sommes demandés s’il guérirait et s’il mènerait une vie normale. Aujourd’hui il peut courir, jouer et faire tout ce que les autres peuvent faire. Sa guérison est extraordinaire. Ngilai, une victime d’un puits, a souffert de terribles hématomes et blessures sur son dos après s’être débattu pendant deux jours pour se libérer et sa guérison a pris des mois. Une autre victime d’un puits, Kauro, n’a pas oublié son calvaire et fuit les bains de boue et l’eau. Boromoko est un bon ami de Mwashoti et les deux apprécient d’interminables jeux et les deux ont également la même taille.

Les petits Lasayen et Ndotto sont de grands amis, ils sont tous les deux miniatures en dépit d’être âgé d’un an et ceci les rend plus sympathiques aux yeux de tout le monde ! Ngilai qui est beaucoup plus jeune est actuellement plus grand qu’eux ! Ces deux coquins aiment la bagarre et faire des culbutes au bain de boue de midi, ce que les visiteurs apprécient énormément.

Le 18 juillet, Balguda est revenu d’Umani. Il était de couleur pâle ce mois-ci et les raison n’étaient pas évidentes.  Nous étions rassurés de le savoir à la nurserie où nous pouvions le surveiller et  faire des prises de sang régulièrement pour essayer de résoudre son problème. Mashariki, Arruba, Suswa, Oltaiyoni et Sokotei se sont immédiatement souvenues de lui et l’ont accueilli à son arrivée et Balguda s’est souvenu de tous les orphelins avec qui il avait passé du temps. Il a repris la routine comme s’il n’était jamais parti. Nous ne connaissons pas vraiment le problème qu’il rencontre mais nous sommes convaincus qu’il s’agit de parasites dans le sang. A la fin du mois, il montrait des signes d’amélioration après un traitement intensif. Balguda s’est très bien adapté, passant la majeure partie du temps avec Elkerama, Sokotei, Olsekki, Kauro, Sirimon et Boromoko. Nous envisageons de déplacer le mois prochain Arruba, Mashariki, Rorogoi et Suswa malgré leur rôle de mini matriarche qu’elles jouent pour guider et consoler les nombreux nouveaux bébés arrivés à la nurserie.