Simotua, un petit mâle qui a enduré une immense douleur due à un piège en nylon ayant presque coupé sa patte au niveau de l’os et à une lance au-dessus de sa trompe au haut du crâne, a eu un début très difficile à la nurserie. La décision a été prise rapidement de ne pas le garder dans une étable trop longtemps en raison de ses graves blessures puisque l'aspect psychologique est également important et une condition préalable à la guérison. Cà a été clairement la bonne décision, car il a remarquablement bien récupéré  en dépit de telles blessures graves. Cependant, ce mois-ci, Simotua nous a causé du souci, refusant toute nourriture et évidemment souffrant avec une altération de son état marquée. Nous avons travaillé dur pour comprendre la source de ses problèmes, l'avons traité pour des parasites avec des antibiotiques, et heureusement, vers la fin du mois, il a montré une amélioration significative grâce  en partie au mélange spécial  de bonnes choses concocté par Angela dans le  but de le soutenir.

Kiko, notre girafon qui fait vraiment partie du troupeau de la nurserie, a rencontré ce mois-ci de proches parents sauvages mais n’a pas répondu à une girafe femelle ayant marché jusqu’à quelques mètres de lui, alors qu’il paraissait néanmoins clairement intéressé. Kiko est devenu passionné de son étable et à partir de 16h00 il est désireux d’essayer de diriger ses gardiens vers les étables de sorte qu'il puisse aller se coucher ! Nous avions construit une étable adaptée avec de grands  murs et une porte solide pour le girafon qui était là avant Kiko, permettant à un girafon de pouvoir se développer. Il y a une fenêtre où il peut regarder dans l’étable d’à côté où logent Pea et Pod (les autruches) et au delà les étables de ses chers petits amis, Ngilai et Ndotto. Des branches épineuses et fraîches sont coupées et déposées pour lui chaque nuit avec un bloc de sel solidement attaché sur le mur qu'il peut lécher et apprécier pendant les soirées ! Pea et Pod ont fait quelques excursions passionnantes avec le troupeau des éléphants dans les plaines du parc de Nairobi où les autruches sauvages errent, et ils ont pu rejoindre un groupe d'autruches sauvages pendant une courte période, mais comme Kiko, ils n'ont pas été trop intéressés et en dépit d'être parti dans les plaines parmi les autruches sauvages, ils ont vite repris le chemin du retour vers leur maison ! Tous les orphelins aiment ces excursions dans les plaines pour se régaler d’herbes vertes, molles et délicieuses qui sont abondantes et appétissantes. Pea et Pod ne sont pas à l’aise  sans leurs amis éléphants lors des ces excursions, mais en grandissant l'appel du sauvage deviendra assurément plus fort.
038 PeaetPodaveclesorphelinsPea,Pod et les orphelins


Notre rhinocéros aveugle et docile, Maxwell, a galopé à l’intérieur sa palissade,  joyeux, sautant, soufflant et soupirant aux premières heures d'un matin pluvieux. Les conditions humides inattendues l'ont enchanté et il a fini épuisé, s’installant pour dormir pendant cinq bonnes heures ! Mbegu et Murit ont saisi des morceaux de luzerne au travers des barres de la porte de  sa palissade certains matins ; c’est quelque chose que Maxwell affectionne car leurs odeurs lui sont familières et il les considère comme des amis. Solio, notre femelle rhinocéros orpheline qui est maintenant confortablement intégrée  dans la communauté des rhinocéros sauvages du parc de Nairobi, a rendu visite à Maxwell certaines nuits.

Kamok a maintenant presque 2 an et continue à être un éléphanteau aux multiples personnalités, ainsi nous l'avons promue dans le groupe des grands à la nurserie car son comportement s'est beaucoup amélioré, mais il  y a toujours des moments où elle maintient ses gardiens en alerte en leur donnant la possibilité de la voir apparaître sur le parking tandis que chacun suppose la voir en brousse ! Elle s’éclipse et fait des tours au parking terrorisant les bébés phacochères résidents à la nurserie,  les chargeant par espièglerie mais quand elle entend ses gardiens s'approcher, elle part furtivement dans les broussailles où elle se tient immobile, essayant de ne pas être  vue ! Les bébés phacochères ont connu des moments difficiles ce mois-ci, tout particulièrement quand ils se sont retrouvés encercler par tous les éléphants, ce qui a permis à Kamok de les approcher et de les gifler d’un coup de trompe molle ! Les gardiens sont immédiatement intervenus pour sauver la situation.

Balguda va maintenant beaucoup mieux, ayant bénéficié de la concoction d’Angela qui a certainement reboosté son énergie. Il a apprécié le bain de boue ce qui dans le passé n’était pas le cas. Un jour, Balguda s’est dirigé un peu plus loin que les autres et il a été retrouvé en compagnie de trois buffles, tous apparemment contents. Il s'est rendu compte que ses gardiens approchaient et il est  immédiatement allé vers eux comprenant qu'ils seraient en danger s’ils osaient approcher davantage. Le petit mâle, Rapa, a reçu les principes d'une certaine discipline transmis par Mbegu tout au long du mois à chaque fois qu’il échappait à tout contrôle, ce qui peut être assez fréquent. Il est un mâle turbulent ! La gentille Tusuja continue à s’améliorer et à prendre du poids, de même               qu’Alamaya en dépit de son début très difficile et de la chirurgie qu'il a subie. Lasayen et Ndotto sont des amis très chers qui bénéficient souvent du traitement préférentiel des autres qui leur permettent de s'embarquer dans des jeux de bousculade et de grimpette. Leur amitié est très forte et ils ne sont jamais très loin l’un de l’autre, identiques en taille et tous deux dotés d’une personnalité énorme.
037 BoromokoBoromoko

009 TamiyoiTimiyoi

Le petit Ngilai a été adopté par Dupotto, qui prend son rôle de mini matriarche du groupe des bébés très au sérieux. Elle est très possessive de Ngilai et elle essaye même de l'orienter loin des visiteurs prêts  à le caresser. Godoma reste quelque peu craintive, situation quelque peu aggravée par les soins récents par antibiotiques injectables qu'elle a reçu suite à une mystérieuse altération de son état général. Elle a bien répondu au traitement, mais les injections régulières l’ont rendue méfiante vis-à-vis des humains ainsi elle préfère la compagnie de ses amis. Roi, qui a toujours été aussi grasse que le beurre, prend le rôle de nurse et Ngilai est particulièrement concerné. Mwashoti a développé une certaine tactique d’intimidation ce qui l'a rendu impopulaire auprès des femelles en particulier depuis qu'il a poussé Ngilai, toutefois Oltaiyoni est venue à la rescousse et a mis un arrêt à ce qui aurait pu continuer. Kauro, Sokotei et Boromoko sont des petits mâles très heureux et satisfaits qui passent des heures à jouer dans des jeux de lutte pour tester leur force, mais quand ils engagent des parties avec des petits adversaires ils sont beaucoup plus patients et doux. Ces mâles apprécient des parties de football dans le bain de boue, bottant le ballon avec les pattes avant et les pattes arrière, lui marchant dessus et le lançant en l’air avec leurs trompes ! Sirimon a développé une tactique astucieuse pendant l'heure de visite du public quand les orphelins viennent pour leur alimentation en lait à midi. À une occasion il est venu dans le premier groupe et a eu sa bouteille mais il est  parvenu à rejoindre le deuxième groupe, revenant pour une deuxième bouteille sous l’œil confiant des soigneurs ! Il a même essayé un troisième circuit avant d'être découvert !

Plus des photos sur facebook