Avec le nombre impressionnant d'éléphants essayant de tirer profit de l'eau, il est intéressant de voir la dynamique sociale se dérouler entre les orphelins dépendants, les orphelins semi dépendants, les ex-orphelins et les éléphants sauvages, particulièrement avec les mâles sauvages. Le groupe des ex-orphelins de Yatta composé d’elle-même, de son bébé Yetu, de Kinna, Kenze, Galana, Meibai, Nasalot, Ithumba et un mâle sauvage fréquente parfois le bain de boue alors que les bébés sont présents et les jeunes dépendants cèdent toujours avec respect devant leurs aînés à l’abreuvoir. A chaque fois que les grands mâles sauvages arrivent sur les lieux, les juniors sont certainement plus méfiants, approchant prudemment ou laissant le bain de boue afin de céder à leurs aînés, conscients du protocole des éléphants.

Le 5 juillet, quand le groupe de Mulika, Mwende, Wendi, Wiva, Sidai, Lualeni, Ololoo, Naserian, Loijuk, Makena et Lenana est arrivé aux palissades, Laragai, Orwa et Bomani ont assailli Wiva, chacun essayant de jouer avec elle, tandis que sa mère Wendi gardait un oeil étroit sur leurs actes. Les grands mâles ex-orphelins Challa, Rapsuet Zurura, semblent se retirer petit à petit du troupeau de Mulika et de Yatta pour rejoindre le rang des célibataires et sont passés par les palissades ce jour en compagnie d’un mâle sauvage.

Vers la fin de l'après-midi du 6 juillet, Makireti, escortée par son groupe, ainsi que du groupe d’Olare et du grand mâle Tomboi, est arrivée aux palissades et nous avons découvert avec effroi que Makireti, âgée de 7 ans, avait une tête de flèche dans le côté gauche supérieur de son ventre. Elle avait été clairement amenée dans la sécurité des palissades par ses pairs afin de recevoir un traitement. Tandis qu'elle buvait, Tomboi essayait de retirer la flèche hors de son corps, mais sans succès.  Les gardiens alors ont essayé de retirer la flèche mais n'ont pas réussi, ainsi le Dr. Poghon, de l'unité vétérinaire mobile financée par le DSWT est venu par avion pour traiter Makireti le lendemain matin. Tous ses amis étaient présents ce matin là et Kilabasi et Kasigau sont venus pour consoler Makireti qui avait passé la nuit dans les palissades. A 8h du matin, le vétérinaire était là et Kibo, Kasigau et Kilabasi se sont tenus aux côtés de Makireti durant les soins, observant attentivement, avec Kibo venant toucher Makireti de temps en temps car elle était immobilisée au sol.  Les soins se sont passés sans problème et au cours des jours suivants, elle est restée dans le secteur des palissades avec ses amis, les autres ex-orphelins juniors Kilaguni, Chaimu, Kilabasi, Kibo, Kasigau, Ishanga, Mutara, Kanjoro, Turkwel, Kainuk, Sities et Suguta sont tous restés avec elle, dans un élan de  solidarité.  Ayant été soignée rapidement, il n’y a pas eu d’infection et heureusement sa blessure a guéri incroyablement rapidement. Les braconniers pour la viande de brousse qui ont tiré sur Makireti ont été arrêtés par nos équipes anti-braconnage durant le mois.

 Les célébrations de ce mois ont été le 10 juillet quand les fougueux petits mâles de la nurserie, Sirimon, Boromoko et Sokotei ont fait le voyage pour Ithumba pour commencer l’étape suivante pour rejoindre une vie sauvage normale. Ils ont été chaleureusement reçus par Enkikwe, Olsekki et Siangiki qui sont arrivés tout récemment, les rassurant par leurs visages familiers. Sirimon et Boromoko ont été totalement à l'aise parmi les autres orphelins mais Sokotei au premier abord a été légèrement mal à l'aise en rencontrant le troupeau des ex-orphelins de Suguta et confronté à de nouveaux et plus grands éléphants comparativement à ceux de la nurserie de Nairobi. Le  reste du mois, nous avons vu les nouveaux arrivés s’épanouir dans leur nouvel environnement sauvage de Tsavo.  Olsekki a appris l'art de dépouiller l'écorce des arbres, utilisant sa trompe aussi bien que pour enlever l'écorce des branches de Grewia données dans leur palissade pour la nuit. Un jour cependant, Sirimon et Sokotei sont devenus trop excités et sont partis avec un mâle sauvage qui partait du bain de boue, mais les gardiens avec l'aide de Narok et de Boromoko, (les compagnons de palissade de Sirimon et de Sokotei) sont parvenus à aller les rechercher et les ont ramené dans le groupe des orphelins. Le groupe d’Olare ce jour là a escorté les juniors en brousse pour aller manger et deux heures plus tard, sans l’accompagnement des gardiens, ils sont partis avec Barsilinga, Kithaka, Boromoko, Sokotei, Sirimon, Lemoyian et Narok. Cependant, ils les ont seulement escorté à l’abreuvoir des palissades et ils ont attendu là patiemment, tout en buvant, que les autres rentrent aux palissades un court instant plus tard.

Comme d'habitude les petits mâles turbulents de la nurserie continuent leurs vilains tours, donnant au chef des gardiens un mal de tête comme pour celui de la nurserie ! Un jour, au bain de boue, peu de temps après être arrivé, le vilain Sokotei a couru vers la caisse contenant les bouteilles de lait, afin d’en voler une, avant de courir rapidement dans la direction opposée afin d'éviter d'être rattrapé. Avant qu'il ait été repéré, Sokotei avait avalé la moitié du lait ! Les gardiens lui ont alors confisqué le reste des bouteilles et Sokotei a marché, heureusement vers le bain de boue, semblant heureux, avec une histoire  à raconter à ses amis sur la manière dont il avait déjoué l’attention de ses gardiens. Seul le temps dira si les orphelins plus âgés parviendront à instiller une certaine discipline à ces jeunes mâles turbulents!

Les troupeaux des ex-orphelins continuent échanger leurs membres : le groupe de Chaimu semble s’être dispersé autour du 24 du mois, car Chaimu a été repéré dans le troupeau d'Olare et Kilaguni, qui avait l'habitude de rester avec elle, semble avoir rejoint le groupe de Makireti, se composant précédemment de Makireti, de Kasigau et de Kilabasi. Ishanga va d'un groupe à l'autre et ne semble pas rester avec un groupe en particulier ! 

010 IshangaetGarziIshanga et Garzi011 MakenaMakena   023 KilagunietTelekiKilaguni et Teleki

plus des photos sur facebook