Le troupeau de Wendi a été vu plusieurs fois ce mois-ci, particulièrement en milieu de mois, avec parfois les mâles ex-orphelins Buchuma et Tomboi. Le 14 janvier, le troupeau de Wendi est arrivé aux palissades tôt le matin avec son bébé Wiva, Galana et son bébé Gawa, Loijuk, Lualeni,  Taita avec Chyulu, Lenana, Zurura, Meibai, Sidai, Makena, Naserian, Ithumbah,  le jeune mâle ex-orphelin Ololoo et Tomboi âgé de 14 ans. Wiva a engagé Roi dans un jeu de poussée et plus tard a joué avec Olsekki, Laragai, Bomani et Narok. Wiva et Gawa sont des bébés vraiment joyeux, particulièrement Wiva qui aime marcher parmi tous les orphelins et, comme sa mère, a plaisir à se mettre en  valeur et faire des bêtises ! Orwa a joué avec Ololoo pendant un moment et ensuite Orwa et la nouvelle venue, Oltaiyoni, ont essayé de partir avec les ex-orphelins en brousse ! Cependant les gardiens sont parvenus à intervenir et à les ramener car ils sont toujours trop jeunes. Au début du mois, Oltaiyoni a essayé de flâner avec quelques mâles plus âgés qui s'étaient mélangés avec les orphelins, mais avec force de persuasion et avoir été rappelée par les gardiens, elle est revenue rejoindre ses amis dans le troupeau !

 De tous les nouveaux arrivants de Nairobi, Naseku semble être celle qui s’est le plus facilement adapté, probablement parce qu'elle était âgée de plus de 15 mois quand elle a été sauvée de Sera Conservancy. Son assimilation à nouveau à une vie sauvage est probablement accélérée grâce aux souvenirs qu'elle a gardés. Depuis son arrivée à Ithumba, elle a été à l'aise en brousse, parfois même suffisamment pour orienter le troupeau des orphelins dépendants dans la direction qu'elle voulait prendre, tandis que Kauro, Kamok, Roi et Tusuja sont légèrement plus réservés et préfèrent rester près de leurs gardiens. Les nouveaux bébés sont encore légèrement nerveux, et un jour Oltaiyoni, Naseku et Roi ont été effrayées par une troupe de babouins bruyants et ont couru dans les buissons, mais sont revenues quand elles ont été appelées par leurs gardiens.

 Kasigau, le mâle indépendant âgé de 7 ans, a rejoint le troupeau dépendant des juniors au bain de boue quelques fois ce mois-ci, et a mangé avec eux aussi, revenant à nouveau tôt le lendemain matin pour apprécier la luzerne avec eux. Les juniors ont apprécié cette occasion car ils ont eu toute son attention et ont appris de nouvelles tactiques de poussée aussi. Normalement il reste avec Makireti et Kilabasi mais il s’est brièvement  joint au troupeau de Mutara avant de rejoindre Makireti et Kilabasi, où Chaimu, du troupeau de Mutara,  est  resté avec eux pendant un moment.

  Galana a tendance à se détacher du troupeau de Wendi parfois, avec certaines des nounous de Gawa, mais là encore, Wendi apparaît parfois avec son bébé, Wiva, aux palissades sans  les autres afin de participer à la luzerne.  On peut voir habituellement en  compagnie de Galana, Lualeni, Naserian, Ithumbah, Madiba, Sidai, Taita, Buchuma, Meibai, Ololoo et des mâles plus âgés tels que Taita et des amis sauvages maintenant que Lualeni semble revenir en  cette saison.

 Le troupeau de Yatta a été vu seulement quelques fois ce mois-ci ; celui-ci compred sa fille Yetu, Mulika et sa fille Mwende, avec Lualeni, Orok, Buchuma, Makena, Nasalot et Ololoo. Un après-midi ils sont venus dans l’enceinte des palissades où ils ont rejoint cinquante éléphants sauvages qui étaient là pour l’eau potable des abreuvoirs des palissades ! Plus tard, tous lentement sont repartis au loin et  se sont fondus dans l'immensité du parc de Tsavo est.

 Tous les orphelins dépendants ont été ce mois-ci très joueurs, particulièrement les mâles, mais au fil du mois et celui-ci devenant plus chaud, les orphelins ont passé plus de temps à manger que de jouer. Bomani a été un des mâles qui a semblé légèrement peu disposé à jouer ce mois-ci, d’autant que ses défenses commencent à percer la peau de sa face,  se développant tardivement, et ceci étant évidemment quelque peu douloureux pour lui.

 Les nouveaux arrivants de la nurserie ont trouvé la température d'Ithumba particulièrement chaude comparativement à celle plus modérée de la  région de Nairobi, et se sont souvent abriter à l'ombre pendant la chaleur du jour, ont apprécié des bains de boue supplémentaires se baignant dans des mares d'eau de pluie le long de la rivière de Kalovoto. Vuria et Bongo (le « mâle aquatique ") sont ceux qui ont le plus de plaisir au bain de boue, essayant de se surpasser dans des jeux de poussée et de baignade. La santé de Shukuru s’est beaucoup améliorée ce mois-ci, après avoir reçu un traitement, elle a retrouvé son état antérieur, appréciant les bains de boue et de saupoudrage de terre,  ce qui est un grand soulagement et une joie pour sa famille humaine.

A la fin du mois, le troupeau  des ex-orphelins de Wendi a rejoint les juniors durant un après-midi et après le bain de boue ont emporté avec eux Narok et Bongo ! Les gardiens se sont seulement rendus compte plus tard que les deux avaient été récupérés par les ex-orphelins et ils ont suivi leurs empreintes jusque tard dans la soirée, mais en vain. Cependant, Narok et Bongo sont revenus aux palissades plus tard dans la soirée, après avoir décidé qu'être « sauvage » n'était pas encore tout à fait à leur goût !

 Etait encore absent à la fin du mois le troupeau d'Olare, qui est parti depuis novembre. Avec le début d’une saison sèche, nous sommes sûrs qu’ils reviendront dans un avenir proche, comme ils l’ont fait l’année dernière après la verte saison. Dans le troupeau d'Olare il y a Olare, Tumaren, Melia, Kalama, Chemi Chemi, Murka, Naisula, Kibo, Kandecha et Kitirua. 

Orwa et Mutara   Tusuja    Kithaka et Bongo

Plus des photos sur facebook