031 legroupe
Après de bonnes pluies tombées sur Ithumba au cours des dernières semaines, il était temps de déplacer certains des membres plus âgés du troupeau de la nurserie vers l’unité de réintégration d’Ithumba, de sorte qu’ils puissent commencer le processus de leur retour vers le sauvage. Les trois premiers candidats retenus ont été Karisa, Dupotto et Kelelari et ils ont ainsi commencé leur acclimatation avec le camion et à apprendre à monter à bord du véhicule. Karisa étant le plus nerveux, cela lui a pris quelques semaines pour s’habituer au véhicule et même le 14 mai au matin, il a fallu le convaincre de monter à bord du camion. Le voyage s’est passé en douceur et les orphelins sont arrivés à Ithumba pour rencontrer de vieux amis de la nurserie comme Oltaiyoni, Kauro, Sirimonet Enkikwe et se faire de nouveaux amis avec certains orphelins plus âgés. Le trio s’est bien adapté en particulier Kelelari qui a semblé enthousiasmé par son nouvel environnement. Tellement bien adaptés, qu’une semaine plus tard, Kelelari ou un des groupes des orphelins indépendants, ont récupéré les bébés après qu’ils aient été effrayés par quelque chose un matin à l’intérieur des palissades. La recherche aérienne et au sol continue, bien que nous ayons toutes les raisons de croire qu’ils sont en compagnie de Kelelari qui est plus âgé ou d’anciens, d’autant qu’il y a beaucoup d’eau et de végétation tout autour en ce moment et beaucoup de troupeaux sauvages dans la région. (tout ceci est expliqué dans les nouvelles du groupe d’Ithumba).

Alors a commencé l’entraînement pour monter dans le camion pour Ukame, Galla et Wanjala, qui vont être les trois prochains orphelins à rejoindre Ithumba. Ukame n’est pas toujours heureux avec le camion et court vers son étable pour obtenir ses bouteilles de lait qui sont déposées au camion afin de l’attirer. Leur déplacement est prévu pour le 4 juin.

Le jour du déplacement de Kelelari, Karisa et Dupotto, les éléphanteaux de la nurserie n’ont pas semblé remarquer leur absence du tout ! Ndotto, Wanjala, Galla et Ukame tout particulièrement, qui accompagnaient Kelelari en forêt, ont semblé totalement imperturbables. Le lendemain cependant, ils ont montré des sentiments de manque et ils se sont tous resserrés. Ndotto, Wanjala, Galla et Ukame ont semblé nerveux de marcher dans la forêt sans leur leader Kelelari, mais Ndotto qui est courageux, a bientôt commencé à guider les autres où ils voulaient aller. Parfois ils suivent leurs gardiens mais ils apprennent rapidement à être indépendants et audacieux.

En l’absence de Kelelari, Pare et Galla se sont défiés dans de longs jeux de bousculade, comme s’ils essayaient de déterminer qui était le nouveau mâle dominant du troupeau. Jusqu'à ce que Kauro, qui était parti à Ithumba le dernier jour de 2016, revienne à la nurserie le 28 mai, car ces dernières semaines il n’allait pas aussi bien que nous l’aurions souhaité à Ithumba et nous avons voulu garder un œil sur lui. Il a été joyeusement accueilli par Ndotto, Mbegu, Lasayen, Murit et s’est glissé en douceur dans le rôle du mâle dominant de la nurserie, étant le plus âgé et le plus grand, et quelques jours plus tard c’était comme s’il n’était jamais parti. Il est traité pour une maladie transmise par les tiques et une alimentation supplémentaire lui ait donné afin de rétablir sa force et son immunité naturelle.

Les jeunes bébés sont heureux de passer leur temps en compagnie des orphelins plus âgés de la nurserie, qui sont enchantés de les avoir avec eux. C’est beau et amusant d’observer les jeunes femelles comme Godoma, Malkia, Esampu, Sana Sana et la petite Tamiyoi s’occuper des bébés. Toutes ces femelles, hormis la matriarche Mbegu bien sûr, aiment la présence des bébés et apprécient de passer du temps avec eux. Le petit Ambo aime sa Mbegu et devient très jaloux de quiconque qui est en sa compagnie, à tel point que dès qu’un autre orphelin est un peu trop près, les deux les éloignent !

La trompe de la pauvre Enkesha l’a affectée et il est évident que sa trompe la gratte, signe de guérison. Elle court souvent vers une flaque de pluie afin de tremper sa trompe dans l’eau froide pour soulager la démangeaison et il n’y a pas un jour où elle n’apprécie pas le bain de boue pour se changer les idées. La patte de Luggard lui a causé des problèmes récemment car il continue à rejeter des petits morceaux d’os ébréchés d’où son os a été brisé mais avec les visites du vétérinaire nous espérons le traiter davantage au cours des prochaines semaines. Il est beau de voir comment les autres orphelins ressentent le malheur qui touche leurs amis ; même le têtu Ngilai ne joue pas brutalement avec Luggard dans des jeux de poussée, tout en l’incluant dans de tels jeux pour lui changer les idées.

La petite Mteto a récemment rejoint le programme de parrainage et a déjà piqué quelques mauvaises manières de la malicieuse Esampu ! Elle a observé ses « singeries » et maintenant, au moment du biberon en forêt ou pendant les visites du public, elle essaye de voler les bouteilles de lait de ses amis aussi. Sana Sana surveille beaucoup le comportement d’Esampu au bain de boue, mais maintenant il semble qu’elle doive aussi surveiller Mteto. Ndiwa a aussi été rajoutée au programme de parrainage et nous aurons beaucoup d’autres histoires à vous raconter au fur et à mesure que nous rajouterons des orphelins dans le programme de parrainage au cours des semaines qui arrivent…

Kiko, notre girafe, se promène là où les éléphants se détendent au cours de la journée et change alors d’avis et retourne dans l’enceinte des étables où il préfère être. Il va d’une étable à une autre et parfois se cache dans les couvertures qui sont accrochées à l’extérieur, se gratte le cou sur l’arbre. Si les gardiens essayent de le faire partir de là, il essaye parfois de donner un coup de patte pour exprimer clairement son désir de rester où il est ! Il est très attaché à cet endroit, sentant peut-être la présence de lions dans le secteur.

Maxwell, notre beau et doux rhinocéros, a apprécié un certain nombre de visites de Solio, l’ex-orpheline rhinocéros, tout au long du mois. Les orphelins les plus jeunes ont aussi développé une routine : le matin, quand ils sortent de leur étable, ils se précipitent pour voir Maxwell et passe du temps à interagir avec lui, ce qu’il adore ! Les averses de pluie que nous avons eues tout au long du mois ont été appréciées par Maxwell qui aime que sa palissade soit un bourbier boueux !

005 NdotoNdoto004 NdiwaetMtetoNdiwa et Mteto006 RapaRapa

Plus des photos sur facebook