Avec 36 orphelins à la nurserie, il était temps de déplacer certains éléphants plus âgés  vers l’unité  de réadaptation d’Ithumba. Agés de 3 ans, il était temps pour Rapa, Pare, Maramoja, Sapalan et Namalok de passer à l’étape suivante, plus près de la vie sauvage, et avec les précipitations tombées en Novembre  et Décembre à Ithumba, c’était le  bon moment de les déplacer, avec de la végétation et des trous d’eau de partout.  Kauro à nouveau en pleine santé, était prêt à retourner à Ithumba.Ainsi, le 7 décembre, Sapalan, Namalok et Kauro ont quitté la nurserie à 3 H du matin pour leur voyage vers Tsavo. Une semaine plus tard, Maramoja, Rapa et Pare les ont suivis. Le chahut a alors réveillé certains des orphelins dans les palissades qui ont commencé à crier et à pousser leurs portes. Ceci a aussi réveillé Kiko qui a commencé à donner des  coups de pattes dans sa porte ! Une fois le  camion parti, les orphelins se sont calmés.Angela a pris la décision d’utiliser le camion parti pour Ithumba pour  déplacer Shukuru vers la nurserie, étant donné son état de santé qui reste inquiétant, et nous sommes  beaucoup mieux équipés à la nurserie pour prodiguer des soins médicaux particuliers et après avoir identifié le problème de Shukuru, nous pourrons lui prodiguer le traitement dont elle a  besoin pour qu’elle puisse pleinement récupérer. Elle a suivi le chef des gardiens, Benjamin, sans réticence dans le camion, et maintenant âgée de 8 ans, elle s’est adaptée à la nurserie comme si elle n’était jamais partie. Elle reste faible et lente dans ses mouvements et a été traitée pour des parasites dans le sang et nous espérons qu’elle va se renforcer petit à petit. La réaction des autres bébés quand Shukuru est arrivée était quelque chose à voir : certains ne pouvaient pas se rappeler  quand ils avaient vu un éléphant de cette taille ! Tamiyoi et Luggard ont été les plus curieux tandis que certaines femelles plus âgées étaient évidemment un peu étonnées par sa grande taille. Sattao a été enchanté de pouvoir se blottir sous son  ventre, comme un bébé le ferait dans le sauvage. Shukuru est de nature douce et son retour n’a pas  dérangé les autres matriarches dans leurs fonctions. Nous espérons qu’en passant du temps à la nurserie avec des traitements au cours des mois à venir, elle  va pleinement récupérer. Mbegu est toujours la matriarche du groupe et est toujours prête à donner de l’amour, de l’affection ou à discipliner quand cela est nécessaire. Elle a gardé un œil sur Esampu ce mois-ci qui a continué ses «singeries » particulièrement aux heures des repas. Tagwa est toujours la plus disposée à donner de l’amour, plus que Godoma parfois, et elle a des favoris parmi les jeunes comme Sattao. Parfois les femelles plus âgées ont recours à des tactiques pour guider les jeunes. Un jour, Malima a séparé Maktao et Musiara qui se battaient, en les attirant à se saupoudrer de la terre et en leur donnant l’occasion de grimper sur elle afin de les distraire de leur querelle. Kiasa s’est  bien adaptée mais reste toujours une petite femelle insolente et les gardiens doivent  cesser leur occupation quand elle décide de faire ce qu’elle désire. Elle est prête à se  défendre dans  n’importe quelle situation, cependant elle ne pousse pas les autres orphelins. Mapia a rejoint les autres orphelins dans la forêt ce mois-ci et s’est bien adapté  à la routine quotidienne, quoique devenant un peu trop enthousiaste aux heures des repas et occasionnant le chaos. Il a vraiment apprécié les bains de boue en ce mois chaud, avec d’autres orphelins comme Enkesha. Ndotto devient légèrement plus indépendant, très heureux tout seul ou menant une bande d’amis un peu plus loin pour brouter. Un jour, il a mené Lasayen et Mundusi un peu plus loin en forêt, se retrouvant par hasard avec des buffles qui les ont suffisamment effrayés pour qu’ils rejoignent le reste  du groupe.Kiko a eu quelques interactions avec des girafes sauvages, mais les a ignorées, courant au loin et préférant la compagnie des éléphants. Des lions sont passés près des orphelins en forêt ou près des palissades et Kiko par sécurité est resté dans sa palissade. Maxwell a pris plaisir à se détendre dans son trou d’eau boueux. Un jour, Enkesha en essayant de subtiliser les délicieuses granules de luzerne de Maxwell, a été prise sans son propre jeu, Maxwell coinçant accidentellement sa trompe sensible entre les barreaux de son portail. Elle a crié de douleur et Maxwell s’est immédiatement  déplacé, la libérant. Cette dernière a couru vers les autres où Mbegu et Malkia l’ont réconfortée.

070 KikoKiko001 MusiaraMusiara002 MaktaoMaktao

003 SattaoSattao004 Jottojotto005.EmoliEmoli

006 AmboAmbo007 EsampuEsampu008 KiasaKiasa010 MalkiaMalkia

011 GodomaGodoma012 SanaSanaSanaSana013 MbeguMbegu022 LasayenLasayen

022 Lasayen014 MusiaraMalkiaetSattaoMusiaraM,Malkia et Sattao016 TagwaTagwa019 NdotoNdoto020 MundusiMundusi026 NgileiNgilai

026 SagallaSagalla027 Mbegu et MusiaraMebegu et Musiaa028 MaishaMaisha

030 MaxwellMaxwell032 Mbegu et le nouveau bbMbegu et le nouveau bébé036 SattaoSattao

037 EnkeshaEnkesha038 TamoiyoiTamiyoi044 MalimaMalima

048 LuggardLuggard052 MundusiMundusi069 Ngilai etMbeguNgilai etMbegu 066 MuritMurit