Traduction d’après le journal des soigneurs par :
Laurence CORNET, Eve TOUBERT et Nathalie KOEHLER

Nouvelles du mois du Kenya :
Le Kenya Wildlife Service rapporte qu’au cours de l’année 2018, 396 éléphants sont morts au Kenya dont 61 dans le Masaï Mara (par diverses causes mais dont le conflit homme/animal et le braconnage).
Parc de Tsavo : 5 carcasses d’éléphants ont été retrouvées en novembre : 2 victimes du braconnage (leurs défenses ayant été sectionnées) les 3 autres éléphants portant leurs défenses et la cause de leur mort n’a pas pu être confirmée.
Petit mot de l’association : les membres de SEA souhaitent à toutes les marraines et à tous les parrains une belle et douce Année 2019. Que 2019 soit aussi une belle Année pour nos amis éléphants, qu’ils puissent rejoindre l’annexe I de la CITES lors de leur prochain vote en septembre prochain afin d’être reconnus comme espèces menacées d’extinction avec l’interdiction du commerce international.
039 le groupe

Le bébé le plus jeune de l’établissement, arrivé ce mois-ci, semble déjà être devenu le petit chef ! La petite Maarifa, un bébé rhinocéros blanc, a été secourue après que les Rangers de Meru aient passé deux jours à tenter de la réunir à sa maman dans le Sanctuaire des Rhinocéros de Meru, que le DSWT a récemment agrandi l’année dernière. Tout le monde a été soulagé que les rangers aient réussi à sortir la petite de la boue où elle s’était retrouvée embourbée, sans que sa maman ne puisse la dégager. Malheureusement dans les suites sa maman l’a rejetée (par manque d’expérience étant une jeune maman ? Car l’homme était passé par là ?). Maarifa a été de ce fait transportée à la nurserie.
Maarifa a vite trouvé ses marques dans la Nurserie de Nairobi, les rhinocéros blancs étant de douces créatures, mais aussi parce qu’elle n’était âgée que de quelques jours. Elle a eu vite fait de s’attacher aux gardiens et à les suivre partout, car ils mettaient tout leur cœur pour remplir leur rôle de maman et s’attachaient de plus en plus à cette petite créature si adorable. Bien sûr, le fait qu’ils lui fournissaient son lait à la place de sa maman y a été pour beaucoup, et elle est complètement accrochée à eux, suçant leurs pantalons entre les tétées comme le ferait un petit bébé humain avec un doudou.
Elle va maintenant prendre beaucoup de place dans le programme quotidien des gardiens, car ses pitreries dans la forêt sont sans fin. Elle part souvent au triple galop, au désespoir des gardiens qui doivent garder un œil sur elle, et la poursuivre ! Ces courses-poursuites finissent généralement par une chute et un dodo bien mérité. Maarifa sera élevée séparément de nos éléphants orphelins, tout comme les rhinocéros élevés avant elle, mais ils se rencontreront dans la forêt de temps à autre et cela sera très instructif pour Maarifa durant sa croissance. Elle a un camarade en la présence de Maktao, qui se trouve dans l’enclos juste à côté du sien, et ils sont très à l’aise en présence l’un de l’autre.
Ce mois-ci, Sana Sana, Malkia et Ndiwa ont commencé à s’entraîner à entrer dans le camion de translocation, leur déménagement vers le centre de Réintégration d’Ithumba dans Tsavo Est étant prévu pour le 4 décembre. A chaque nourrissage, le trio des filles les plus âgées était incité à boire leur bouteille dans le camion, afin de les entraîner à se nourrir dans un endroit différent et à entrer facilement dans le camion qui les emmènerait vers Tsavo.
Cela s’est bien passé pour Sana Sana et Ndiwa, qui ont commencé à se nourrir dans le camion avec très peu d’hésitation, mais Malkia a été beaucoup plus réticente, et les jours passant elle refusait toujours de boire son lait dans le camion, et à y entrer tout court. C’était assez marrant de voir jusqu’où elle pouvait aller, s’étirant le plus possible pour atteindre avec sa trompe la bouteille de lait que lui tendaient les gardiens, son derrière se décollant presque du sol !
Ndiwa a vite pris le pli, et un jour que le nourrissage n’avait pas lieu dans le camion, elle a voulu quand même à tout prix aller dans la direction qu’elle avait décidée, et n’écoutait pas du tout les gardiens. C’est seulement quand elle n’a pas trouvé le lait dans le camion qu’elle a compris la situation, et bien que les gardiens aient été contrariés de devoir retourner au point de nourrissage prévu, ils n’ont pu que s’extasier devant l’incroyable mémoire de ces intelligents petits éléphants. Les éléphants sont manifestement des animaux qui aiment leurs petites habitudes, et qui apprécient une certaine routine.

Depuis que les éléphants les plus âgés sont partis en début d’année, à 2 ans Jotto est devenu le mâle le plus âgé de la Nurserie. Il est à un stade où il a besoin de se livrer à des jeux de lutte et tente de tester sa force sur certaines des demoiselles de la Nurserie plus âgées et plus imposantes que lui, telles que Tagwa, Sana Sana, Kuishi et Malkia, même si cette dernière est une compagne de jeu bien costaude et ne tolère pas beaucoup ses excentricités ! C’est tellement intéressant de voir que les filles ont bien compris que Jotto a besoin de s’adonner à des jeux brutaux comme tous les jeunes mâles de son âge.
Dololo, Luggard et Mukkoka ont formé un groupe solidaire qui aime se promener ensemble dans la forêt, en particulier quand les orphelins plus âgés prennent trop d’avance, et parcourent des distances qu’ils ne sont eux pas capables de couvrir. Quand le temps est mauvais, le trio est également ramené aux enclos car nous ne voulons prendre aucun risque. En effet ils ne sont pas encore assez solides pour supporter le froid et les conditions humides que nous avons eues récemment. Mukkoka et Dololo aiment passer du temps avec Luggard, celui-ci étant pacifique et doux, et il arrive souvent que Luggard n’aille pas marcher dans la forêt tant qu’il n’est pas certain que les bébés vont l’y accompagner.
Dololo aime toujours fausser compagnie aux autres de temps à autre, et a la fâcheuse habitude de retourner tout seul vers les enclos pour tenter de dénicher plus de biberons de lait. Cependant, Sattao a commencé à s’intéresser de près à Dololo et essaie de s’en faire un ami, probablement parce qu’ils sont dans des enclos mitoyens. Même quand Dololo veut se balader tout seul, Sattao le force presque à accepter sa compagnie. Dololo s’est vite rendu compte de son manège et dès lors tente de l’empêcher de quitter le groupe; ça a été très intéressant de voir Sattao s’attacher ainsi à Dololo et à s’occuper de lui. Il connaît bien le combat qu’a dû livrer Dololo pour survivre et pour surmonter toutes les épreuves qu’il a traversées, étant dans l’enclos mitoyen depuis son arrivée.
Tamiyoi, Malima, Emoli, Ambo, Kuishi, Sagala et Ndiwa semblent avoir formé leur propre groupe du matin, et dès qu’ils sortent ils se dirigent directement vers la forêt sous la direction de Tamiyoi, qui connaît tous les chemins favoris du Parc. Cependant ils ne sont pas encore assez âgés et indépendants pour se passer du réconfort de leurs gardiens, ainsi que nous l’avons constaté un matin quand Sagala est tombé sur une tortue. La tortue, que Sagala a certainement prise pour un « rocher mobile », est sortie d’un buisson dont elle se régalait, et lui a fait une peur bleue ! Il a foncé en barrissant vers les gardiens qui étaient avec les autres orphelins, et est resté littéralement scotché à eux, pointant avec sa trompe en direction de l’effrayant rocher.
Ces jours-ci Mapia et Ambo sont devenus d’assez bons compagnons de jeux et au cours de la journée ils s’adonnent régulièrement à des jeux de lutte, testant leur force et mettant en jeu leur domination sur l’autre. C’est courant entre les jeunes mâles et c’est favorable à leur développement physique, ainsi que pour la hiérarchie et leur position de force au sein de leur société. Emoli, qui est connu comme un petit mâle sage et calme, devient de plus en plus bagarreur et a déclenché de lui-même plusieurs jeux de lutte.
Nous pensons que le fait que ses défenses commencent à pointer lui fait croire qu’il est maintenant un grand costaud, bien loin de la pauvre petite chose avec la peau sur les os qui est arrivée chez nous l’année dernière.
Kiasa fait constamment des tours pendables et n’est toujours pas très facile à gérer au moment du nourrissage. Un jour elle s’en est d’abord prise à Dololo pour lui piquer sa part de lait, avant de tenter la même chose avec Tagwa, la matriarche de la Nurserie, qui, bien trop intelligente comparée à la petite éléphante, a tenu en l’air avec sa trompe son biberon à bonne distance de Kiasa. Toutes ces contrariétés n’ont pas arrangé la mauvaise humeur de Kiasa, et elle s’est dirigée tout droit vers un compagnon de son âge, Maktao, qui se promenait tranquillement, et lui a mordu la queue simplement pour commencer une bagarre. Elle peut vraiment être méchante et se comporter comme un véritable petit chenapan, un peu comme Esampu.
Cela fait vraiment plaisir de voir les plus anciennes de la Nurserie s’occuper des plus jeunes, et s’il est un bébé plus cajolé que les autres dans le groupe, nous pensons qu’il s’agit actuellement de Musiara. Toutes les femelles les plus âgées l’aiment, mais c’est probablement Malkia qui l’aime le plus. Quelquefois elle peut être un peu brusque avec les autres jeunes, mais elle est toujours adorable avec Musiara, et le petit éléphant l’est aussi avec elle. Tagwa et les autres femelles de la Nurserie, ainsi qu’Enkesha, qui est très attentive envers lui, s’en occuperont bien quand Malkia et les femelles plus âgées déménageront vers Tsavo en décembre. Et le meilleur ami de Musiara est Luggard.

001 Tagwa et LuggardTagwa et Luggard002 Mukkoka et MaktaoMukkoka et Maktao


003 Sana Sana et KuishiSana Sana et Kuishi004 NdiwaNdiwa

005 malimaMalima006 Malkia et NdiwaMalkia et Ndiwa

007 Mapia et MusiaraMapia et Musiara032 Ambo et KuishiAmbo et Kuishi

009 MalkiaMalkia010 AmboAmbo

011 SattaoSattao012 DololoDololo

013 EmoliEmoli014 MaishaMaisha

015 TamiyoiTamoyoi016 KiasaNdiwa etMusiaraKiasa, Ndiwa et Musiara

017 MaktaoMaktao018 EmoliEmoli

019 KikoKoko020 JottoJotto

021 SagalaSagala022 le groupele groupe

023 LuggardLuggard024 KiasaKiasa

025 Ndiwa.MukkokaMapia et MusiaraNdiwa, Mukkoka, Mapia,Musisara026 EnkeshaEnkesha

027 SagalaSagala028 Emoli et MukkokaEmoli et Mukkoka

036 MalkiaMalkia029 KiasaKiasa

030 TamiyoiTamiyoi031 MaxwellMaxwell

033 JottoJotto034 MaishaMaisha

037 MarifaMaarifa038 Tagwa et JottoTagwa et Jotto