Situé à l'ombre des collines de Chyulu, la forêt de Kibwezi a reçu une pluie suffisante au cours du mois passé et il y a eu une profusion d’insectes dans toute la forêt pour les nombreux oiseaux, mais les éléphants ont dû être protégés avec du répulsif, à l'approbation de Murera et Sonje mais pas de Lima Lima et Quanza qui ont protesté, Quanza donnant un coup de patte aux gardiens pour essayer d’arrêter le processus de pulvérisation tandis que les petits mâles Alamaya et Mwashoti restaient calmes et tranquilles pendant que les gardiens les pulvérisaient pour les protéger contre les piqûres d’ insectes.

 

Depuis que le DSWT a clôturé la forêt de Kibwezi afin de la protéger ainsi que les sources d'Umani contre des activités illégales et qu’il a établi une base de surveillance, la faune est revenue ; les buffles, les bush bucks, les oiseaux et avant tout, les éléphants sauvages pendant la saison sèche, la forêt de Kibwezi étant maintenant un refuge sûr avec de l'eau et de la nourriture abondante et permanente. Nos orphelins rencontrent maintenant les éléphants sauvages de plus en plus quotidiennement et deviennent plus audacieux, approchant les éléphants sauvages. Murera reste légèrement plus réticente, attentive aux autres éléphants qui pourraient prendre « ses » bébés, mais les autres sont plus sociables quand il s'agit de troupeaux sauvages. La matriarche, Sonje,  un jour à la fin du mois avec Lima Lima ont commencé à interagir avec un troupeau d'éléphants sauvages dans la forêt, tandis que Murera refusait. Les gardiens ont également été heureux de voir le grand mâle sauvage « Ndugu » quelques fois ce mois-ci, toujours curieux des orphelins et s’aventurant de plus en plus près, montrant l’exemple aux autres éléphants de faire la même chose,  bien qu'il reste toujours méfiant vis-à-vis des gardiens. D'autres éléphants sauvages approchent des palissades à la faveur de la nuit et sont salués bruyamment par les orphelins qui sont souvent désireux de les rejoindre.

 Une nuit, les gardiens ont été étonnés d'entendre des portes taper bruyamment et ont alors constaté que la gourmande petite femelle, Lima Lima, était parvenue à ouvrir la porte de  sa palissade et s’était rendue au stock de luzerne, mâchant cette dernière joyeusement et laissant tomber sur le plancher des bouses ! Cependant, sachant qu’elle avait dépassé les bornes, quand elle vu les gardiens s'approcher, elle a couru de nouveau vers sa palissade où Zongoloni essayait désespérément de rester à l’écart, afin d’éviter les conflits, le reste des orphelins grondant profondément, semblant réprimander Lima Lima pour son mauvais comportement ! La  gourmandise de Lima Lima ne connaît aucune limite ! Un jour, elle a couru au véhicule apportant le lait pour le repas de midi et a essayé de saisir une bouteille du véhicule  avant même qu’il se soit arrêté, et à une autre occasion, pendant un orage, alors que les autres s’abritaient sous des arbres, elle a insisté pour prendre son lait malgré la pluie diluvienne !

 Une végatation abondante à Umani a permis aux petits mâles de prendre beaucoup de poids depuis la saison sèche. Alamaya et Mwashoti sont bien ronds et bien gras et il est amusant de voir Alamaya essayer de se cacher sous les parapluies des gardiens pour s’abriter de la pluie ! Alamaya aime tester sa force contre Zongoloni de temps en temps plutôt qu’avec les mâles plus âgés qui ont tendance à être turbulents avec  lui. Zongoloni semble le comprendre et s’entraîne avec lui mais jamais trop brutalement. Elle veut évidemment qu'il puisse se défendre contre les mâles plus âgés. Il est raisonnable qu’Alamaya n’affronte pas les mâles plus âgés qui sont une bande coriace, dont Ziwa a été poursuivi par l’un deux récemment. Les jeunes mâles, Jasiri, Faraja et Ngasha bousculent constamment, poussent et luttent ou bien chargent les bush bucks dans la forêt. La pluie ajoute toujours un peu d’exacerbation à de tels jeux quand la terre devient glissante et que les mâles glissent dans la boue tout en luttant. Un jour Ngasha a glissé, devenant une cible facile pour Jasiri qui a commencé à grimper sur lui alors qu’il se débattait pour se relever, avec Ziwa s’impliquant aussi. A ce stade là, les femelles interviennent habituellement et Zongoloni est intervenue pour chasser les vilains petits mâles de sorte que Ngasha puisse se remettre sur ses pattes. Un autre jour, le grand mâle Jasiri, audacieux, a dépassé les limites en essayant de grimper sur Murera ; ce qu’elle ne supporte pas ! Elle le poussa durement pour le discipliner et a été aidée par Sonje. En fait, les mâles Faraja et Ngasha sont venus pour aider Jasiri à se remettre sur ses pattes et l'ont suivi dans les buissons où ils l'ont consolé dans un jeu de lutte ! 

Lima Lima&Ziwa et SonjeFaraja

plus des Photos sur facebook