En fait, il y a beaucoup d’éléphants sauvages  dans la forêt de Kibwezi et les orphelins ont une vie sociale avec eux presque quotidiennement. Ils les rencontrent en forêt et les éléphants sauvages rendent visite aux palissades pour l’eau. Les orphelins sont particulièrement excités quand les troupeaux ont de jeunes bébés, particulièrement Lima Lima.Murera et Quanza restent hésitantes  vis-à-vis de ces interactions avec les sauvages et reculent pendant que Sonje et les autres mâles du troupeau interagissent avec eux. Les éléphants sauvages approchent de plus en plus les orphelins. Quelques mâles sauvages qui ont approché Zongoloni et Faraja, ont été assez aimables pour engager le jeune mâle dans un jeu de poussée, sans employer leur  force, car le petit mâle était minuscule en comparaison ! Ziwa s’est joint au jeu mais même en combinant leur force, les deux jeunes n’avaient aucune chance face aux grands mâles, qui ont été assez gentils pour les impliquer dans des enseignements sociaux.Le mois a été nuageux, inhabituel pour un mois de janvier, et bien qu’il n’ait pas plu, il a fait assez frais pour que les orphelins n’aient pas préféré le bain de  boue à un certain nombre d’occasions. Lors des journées plus chaudes, ils se sont vautrés, ravis.Un jour, ils étaient tellement couverts de boue, que les gardiens ont dû les appeler un par un, afin de les repérer.   Ce temps plus frais a également entraîné  des difficultés à Murera, Sonje et dans une moindre mesure à Mwashoti,  avec leurs pattes compromises. Le matin ils se réveillent très raides et doivent marcher  quelques heures pour réchauffer leurs pattes et pour améliorer leur circulation avant qu'ils puissent confortablement suivre les autres ; ils vont toujours très bien après quelques heures cependant et peuvent continuer leur journée tout à fait normalement.Alors que Murera montre des signes à vouloir devenir indépendante bientôt, les mâles du troupeau essayent également de prouver leur âge. Nous avons noté un grand changement chez Ziwa, qui devient plus provocateur et indépendant aussi, même envers les matriarches Murera et Sonje. Ziwa essaye de guider les orphelins dans une direction différente de celle des femelles comme pour montrer qu’il peut être aussi le chef, mais les autres évidemment ne sont pas désireux de le suivre et à la fin il est toujours repris par Murera. Un jour, Jasiri, Faraja et Ziwa se sont éloignés des femelles et quand Lima Lima a essayé de les suivre, ils ont marché très rapidement, l’empêchant de les rejoindre. Ils essayent aussi de montrer leur domination envers les troupeaux sauvages et les gardiens n’ont pu s’empêcher de rire un jour en observant Jasiri essayer de monter une femme adulte qui s’est facilement débarrassé de lui.

001 MureraMurera002 NgashaetZiwaNgasha et Ziwa03 LimaLimaLima Lima

003 SonjeSonje005.AlamayaAlamaya006 MwashotiMwashoti

007 AlamayaetLimalimaAlamaya et Mwashoti008 JasirietFarajaJasiri et Faraja013 JasiriJasiri

009 ZongolonietAlamayaZongoloni et Alamya011 NgashajoueavecSonjeNgasha et Sonje014 ZiwaZiwa

017 Sonje er un lphant sauvageSonje à gauche et un éléphant sauvage018 ZongoliniZongoloni

035 MwashotiMwashoti032 LimaLImaLima Lima031 QuanzaQuanza