• Connexion parrain:

(), né en Décembre 2016

L’HISTOIRE de SATTAO

 KWS a reçu un certain nombre de rapports de visiteurs sur un petit éléphant orphelin errant seul et abandonné, très mince et avec des piqûres de prédateurs sur ses pattes arrière. L'équipe de sauvetage a localisé lepetit après une courte recherche et il est devenu évident qu'il avait absolument besoin de sauvetage, et en fait, avec les lions   infâmes abondants dans cette région, c'était un miracle qu'il était encore en vie. De petits prédateurs ( on soupçonne les chacals), avaient attaqué son arrière train et ses pattes postérieures et par conséquent, en raison de ses
blessures couplées et son e mauvais état, il était évident que les gardiens devaint réagir rapidement. La raison pour laquelle il a été abandonné reste un mystère, mais il y a eu quelques cas de braconnage dans la région vers cette époque et il est possible que l'une de ces victimes soit sa mère. Ce qui arrive souvent dans de telles situations, c'est que le petit reste avec le troupeau, mais comme il perd de la force en raison d'un manque le lait, le troupeau est forcé de l'abandonner quand il ne peut plus suivre en raison de état affaibli. C'est  probablement ce qui s'est passé dans le cas de ce bébé, parce qu'il était incroyablement mince et déshydraté lorsqu'il a finalement été trouvé. Il est difficile d'imaginer à quel point il a dû être effrayé et stressé, seul dans un  environnement aussi hostile. L'équipe de sauvetage a quitté le Landcruiser pour le poursuivre afin de le retenir, ce qui s'est avéré être une tâche simple en raison de son manque de réserves et parce qu'il était encore si jeune, estimé à environ seulement 3 à 4 mois. Une fois qu'il a été retenu, l'équipe de sauvetage a déposé le bébé sur le matelas de capture et le brancard avant de le conduire aux abords de Voi, où il a passé la nuit dans une écurie avec un gardien à son côté. Il se nourrit de lait et de sels de réhydratation et, malgré son agitation pendant la nuit, il réussit à dormir sur le foin doux pendant de courtes périodes.Le lendemain, une équipe de gardiens de la nursery de Nairobi a effectué le voyage d'une heure et demie jusqu'au siège social de Voi du Parc National de
Tsavo Est, en arrivant le matin pour recueillir le bébé afin qu'il puisse recevoir les soins ar lesgardiens de Voi où les deux équipes ont échangé leur précieuse  cargaison où il a eul'occasion d'étirer ses jambes en marchant autour de la piste d'atterrissage tout en uivant les gardiens et en avalant un autre aliment avant le vol. Une fois qu'il a été hargé en toute sécurité dans l'avion, l'équipe l'a placé sur les fluides IV tout au long du vol pour l‘aider à survivre.Les marques de morsure sur ses jambes ont été nettoyées et traitées quotidiennement jusqu'à ce qu'elles guérissentlentement. Aujourd'hui, le petit Sattao se remet, devenant de plus en plus actif.