007 legroupedanslamontagnedeChyulu

Le moment important ce mois-ci à Umani a été l'arrivée d'Alamaya et de Mwashoti qui sont arrivés de la nurserie de Nairobi dans leur nouvelle maison dans la forêt de Kibwezi le 29 mai. Les gardiens pensaient qu’ils seraient perturbés après leur long voyage mais Mwashotiet Alamaya ont semblé heureux et enthousiastes et ont apprécié chaque chose dès leur arrivée. Il a semblé que Murera et Sonje se soient rendu compte que quelque chose allait se passer dès le début de la journée, peut-être en voyant le langage du corps de leurs gardiens ou même grâce à leur capacité télépathique. Dès que les bébés sont arrivés, Sonje et Zongoloni les ont embrassés ; les femelles plus âgées ont été envahies par l'excitation et ont été très attentives envers les nouveaux-venus, les guidant avec délicatesse dans la vie d'Umani. Ce fût très agréable de voir les deux nouveaux venus appréciant tout autour d’eux, et souriant même alors qu’ils gambadaient vers le bain de boue dès le premier jour ; vraiment rassurant. Il y a eu un orphelin qui été jaloux de devoir partager les attentions de Sonje ; ce  fût Ziwa qui a été le bébé choyé de Sonje et de Murera depuis son arrivée.

Les orphelins d'Umani ont rencontré une foule d'animaux sauvages pendant leurs séjours dans la forêt de Kibwezi et dans le parc national des collines de Chyulu. Le plus souvent les animaux sont inoffensifs, comme les bushbucks bondissant au travers des broussailles ou les dik-diks et les duikers, mais les apparitions soudaines de n'importe quelle créature peuvent effrayer les éléphants, se sauvant apeurés ! Au début du mois, Lima Lima a été très bouleversée à la vue d’une troupe de babouins croisant son chemin, de même que Murera qui s’est fâchée devant le bruit qu’ils faisaient  et qui effrayait les autres bébés. Cela a obligé Lima Lima et Murera a réagir, barrissant fort pour dégager la voie et pour les effrayer. Alors que les babouins sautaient loin dans les arbres, les gardiens se sont soudainement rendu compte qu'il y avait un léopard au-dessus d’eux,  raison de tout ce bruit. Sonje et Murera ont senti le léopard,  ont alerté leurs bébés, et se sont assurées que les gardiens s’en étaient rendu compte avant de mettre le groupe en sécurité loin du léopard.

Au cours du mois, les éléphants sauvages particulièrement les mâles sauvages, ont montré un grand intérêt pour les orphelins, les suivant pendant leurs sorties quotidiennes dans la forêt ; au cours de la nuit ils visitent également les palissades, communiquant pendant des heures. C’est extrêmement encourageant de voir les éléphants sauvages repeupler le secteur puisque c'est devenu une zone protégée, et  c’est particulièrement important pour les orphelins qui apprendront en temps voulu à intégrer les troupeaux sauvages de la forêt de Kibwezi et du parc national des collines de Chyulu. Les orphelins semblent toujours enthousiastes à sentir la bouse des éléphants ou à  ou suivre des chemins récemment fréquentés par les groupes sauvages. Malgré le fait que le troupeau d'Umani ait rencontré les éléphants sauvages à de nombreuses reprises durant le mois, Murera et Sonje se  sont donnés beaucoup de mal à diriger les orphelins loin des mâles sauvages qui avaient commencé à les suivre, trop inquiètes à l’idée qu’ils pourraient voler un de leurs bébés !  

009 Faraja Faraja019 Murera SonjeetZiwaMurera ,Sonje,Ziwa

 

Plus des Photos sur Facebook