006 petitevivaavecleurNannyLes Grands s'occupent le bébé Wiva

Nous ne pouvons rien y faire mais un sentiment de fatigue s’est fait sentir à Nairobi, devant une pluie incessante cette saison, ce qui n’a pas été le cas à Ithumba avec des pluies d’avril-mai ne répondant pas aux attentes. Cela signifie que beaucoup d'éléphants sauvages ainsi que les ex-orphelins sont restés dans l’enceinte des palissades, partageant la luzerne et les abreuvoirs avec les orphelins dépendants. Il a fait aussi très chaud ce mois-ci et les orphelins qui n’ont  pas plaisir normalement à se vautrer, se sont régalés à le faire les jours plus chauds, à savoir Orwa, Barsilinga, Kithaka, Lemoyian et Bomani. Le 8 juin, nous avons eu le spectacle de 30 éléphants sauvages et de 45 ex-orphelins, tous ensemble dans l’enceinte des palissades aux premières heures de la matinée, alors que l'aube pointait. Un de ces mâles, connu en tant que « Limpy », a été vu plusieurs fois venant pour boire au bain de boue, ayant été traité il y a un mois d’une  blessure causée par un piège et guérissant bien maintenant. Cependant, nous continuons à garder un oeil sur lui au cas où il aurait besoin de plus d’attention, car sa blessure était profonde. Nous sommes certains qu'il reste dans l’environnement sécurisé des palissades pour récupérer,  comprenant que c'est un lieu sûr pour se rétablir. Le nombre impressionnant d’éléphants sauvages ayant rendu visite, a quelque peu intimidé les orphelins juniors, qui cèdent devant leurs aînés, comme ils le doivent, saisissant cependant souvent un tas de luzerne pour aller le manger plus loin à leur convenance !

Les trois nouveaux venus, Enkikwe, Olsekki et Siangiki, se sont incroyablement bien adaptés à  leur nouvel environnement, bien qu’ils restent souvent ensemble tout au long de la journée. Néanmoins, comme d'habitude, les orphelins plus âgés sont venus leur souhaiter la bienvenue, particulièrement les femelles et les matriarches des différents groupes. L'orphelin indépendant Sities, du groupe de Mutara, a adoré le nouveau trio et Narok, l'orphelin le plus âgé avec laquelle le trio partage la  palissade, a dû  les protéger quand une civette a traversé la palissade et les a effrayés.  Après que Narok l’ait chargée pour l’effrayer, les nouveaux venus ont couru jusqu'à elle et l'ont inondée de marques d’affection, reconnaissants d’avoir une amie plus âgée pour les protéger et les réconforter. Le seul orphelin qui a été moins chaleureux à leur souhaiter la bienvenue est Lemoyian, qui a apprécié pendant longtemps d'être le « bébé  privilégié » et qui se jette souvent de tout son poids sur le jeune trio avec un comportement inacceptable comme s’il voulait leur piquer leur nourriture. La compagnie fascinante d’énormes mâles ayant visité le secteur, est vraiment impressionnant pour les petits nouveaux venus qui peuvent même pas se rappeler d’ avoir vu de tels éléphants imposants auparavant ! Ils se sont bravement aventurés plus près de ces géants et Enkikwe a eu le courage de se déplacer au milieu de 15 mâles sauvages qui étaient arrivés à l’abreuvoir situé au bain de boue pour boire, buvant rapidement avant de se retirer pour faire place aux juniors. Cependant, les nouveaux petits mâles n'ont pas beaucoup changé leur comportement ; ainsi le chef des gardiens a décidé de les alimenter toujours en dernier en raison de leur tendance à être avide et turbulent aux heures de la prise des bouteilles de lait, saisissant souvent les bouteilles de lait qui sont prévues pour les autres !

L'ex-orphelin Tomboi est arrivé dans l’enceinte des palissades le 6 juin, au petit matin avec une légère  boiterie. Quelques jours plus tard nous avons noté une formation abcédée qui s'est transformée en blessure et qui a nécessité attention. L'interaction entre les orphelins dépendants et les bébés nés sauvages tels que le bébé de Mulika, « Mwende » maintenant âgé de 4 ans, a été ce mois-ci amusante, chacun se faisant concurrence pour la nourriture,  ce qui a résulté en une véritable chamaillerie ! A chaque fois, Laragai est souvent en désaccord avec Mwende et également  avec Yetu » le bébé de Yatta qui est maintenant âgé de 4 ans. Cependant, ceci ne s’adresse pas au bébé  « Wiva » de Wendi, qui en tant que la plus petite est adorée par tous ! Laragai, en particulier, aime surveiller le bébé tandis que Lualeni aime jouer avec elle. Wiva est aussi couverte de beaucoup d’attention de la part de plusieurs des orphelins dépendants, comme Narok, Bomani, Olsekki, Siangiki et Enkikwe. Le bébé aime toutes les attentions qu'elle obtient des nounous et des amis plus âgés et elle est un bébé joueur et gâté, comme une princesse choyée !

Orwa apprécie la lutte avec ses aînés et tire profit de n'importe quelle occasion pour rencontrer les plus âgés dans un jeu de lutte afin de parfaire ses compétences dans ce contexte. Une telle audace, cependant, ne finit pas toujours très bien pour le jeune mâle, particulièrement quand il est fait face à certaines femelles plus âgées ! A une occasion, il  a été chargé par Murka, son aîné de 2 ans, s’étant avéré être un adversaire plus coriace !

Durant quelques nuits ce mois-ci, Mutara et son troupeau, consistant en Sities, Turkwel, Kainuk, Suguta et Kanjoro, sont arrivés pour passer la nuit en dehors des palissades, dans l’enceinte, afin de se joindre à la distribution de la luzerne le matin. Le 17 juin, les groupes d'Olare et de Chaimu sont revenus aux palissades à la tombée de la nuit et au matin, ils dormaient tous ensemble dehors, se réveillant pour s’alimenter avec les juniors lors de la distribution de la délicieuse luzerne.

Le troupeau des ex-orphelins de Mulika est toujours fluctuant quant au nombre de ses membres : normalement elle est avec son bébé Mwende et Zurura et parfois avec Nasalot, Makena, Ishanga, Kilaguni, Chaimu, Makireti, Kasigau et Kilabasi.

Il y a eu beaucoup d'activités vers la fin du mois, ce qui a maintenu nos gardiens et nos équipes anti-braconnage sur leurs gardes. Le 23 juin nous avons été alertés par l’annonce d'un éléphant dont la carcasse a été trouvée pas très  loin et à l’arrivée sur les lieux, nous avons eu confirmation qu’il ne  s’agissait pas de l'un des ex-orphelins, découvrant que c'était un mâle sauvage, âgé approximativement de 20 ans, qui avait succombé à des blessures par des flèches empoisonnées mais dont l’ivoire était toujours intacte : une perte tragique ! L'ivoire a été retirée et remise aux gardes du KWS qui étaient présents.

Le jour suivant, nous avons été de nouveau alertés quand notre ex-orpheline  Suguta est arrivée au bain de boue avec son troupeau (elle-même, Mutara, Sities, Turkwel, Kainuk et Kanjoro) avec un câble autour de sa patte ! Les gardiens se sont immédiatement précipités pour lui enlever et heureusement il n'était pas assez long ou pas assez serré pour lui causer une blessure. Des efforts par les unités anti-braconnage dans le secteur nord ont été intensifiés en conséquence avec une troisième équipe qui s’est déployée dans ce secteur étant donné le nombre d’éléphants se rassemblant dans Tsavo nord durant la saison sèche. Le  27 juin, nous avons été ravis quand l'ex-orphelin Rapsu est revenu aux palissades, n’ayant pas été vu pendant quelques semaines. Il s’est joint à la distribution de la luzerne avec les orphelins  et les ex-orphelins qui étaient présents ce matin là.

030 GarziGarzi033 BomanietKttiruaBomani et Kituria037 LaragaiLaragai

plus des photos sur facebook