040 legroupe

Ce mois-ci, à Umani, tout a été centré autour de l'arrivée des nouveaux bébés et la transformation de la dynamique du groupe. Murera et Sonje ont délaissé le petit Ziwa dans l'excitation de recevoir les deux nouveaux venus, des bébés beaucoup plus jeunes de la nurserie à la fin du mois dernier. Ziwa est suffisamment âgé pour se débrouiller tout seul et a été vu, s’associant dans des jeux de  force avec les mâles plus grands Faraja et Jasiri, desquels précédemment il s’éloignait. Murera et Sonje se sont immédiatement occupé des nouveaux jeunes, et après quelques jours ont commencé à concentrer principalement leur attention sur Mwashoti, constatant et comprenant que son léger handicap avait été provoqué par un piège enroulé autour de sa patte avant gauche, laissant Lima Lima s’occuper du jeune Alamaya. Elles les guident sur les meilleurs chemins pour s’approcher des  obstacles plus difficiles comme monter des collines et des pentes, et protègent les deux jeunes mâles des singeries turbulentes des mâles plus âgés du groupe ! Certains des orphelins ont montré un peu de curiosité quant à l’absence de queue d'Alamaya, quand Jasiri le « tireur de queue » a essayé de la saisir, ou quand Quanza a juste touché le moignon, essayant de comprendre où elle avait disparu ; d’une manière ou d’une autre, Alamaya généralement n’apprécie pas ! Quanza a été dans une humeur tout à fait joueuse ce mois-ci, les autres faisant attention à ne pas la prendre trop au sérieux, car Quanza n’est pas du genre à renoncer aux bêtises !

Alamaya et Mwashoti se sont habitués au niveau site et aux nouveaux bruits de la forêt de Kibwezi, à la manière de négocier les roches volcaniques et aux nouveaux sons comme les crocodiles éclaboussant dans l'eau près des sources quand les orphelins accourent ; tout est nouveau et légèrement déconcertant pour les orphelins qui ne sont pas habitués. Il n'y a aucun doute qu'ils ont profondément apprécié leur nouvel environnement, prospérant dans une  forêt épaisse avec une abondante végétation pour s’alimenter ; même, alors que la saison sèche débute, il y a l'eau permanente aux sources d’eau fraîche d'Umani. En raison de la saison sèche, des éléphants sauvages et d’autres animaux sauvages commencent à fréquenter la forêt de Kibwezi depuis la région plus sèche des collines de Chyulu, ce qui est une grande opportunité d'expérience et d’apprentissage pour nos plus jeunes orphelins ; ce qui n’est pas cependant de bonnes nouvelles pour Murera, qui aime garder son petit troupeau près d’elle. Pour les orphelins, être capable de renifler et de goûter ce que certains des éléphants sauvages mangent sont de précieuses informations ; ce qu’ils peuvent seulement apprendre une fois qu’ils ont rejoint les unités de réadaptation de Tsavo et Kibwezi ; Alamaya et Mwashoti ont fait cela fréquemment quand ils ont croisés par hasard le chemin des éléphants sauvages. Les éléphants sauvages deviennent beaucoup plus audacieux dans leur approche des orphelins aussi, et ont même été présents aux palissades un matin quand les orphelins sont sortis de leurs étables et rendent visite aussi la nuit. Ils deviennent plus curieux du drôle de petit troupeau d’orphelins et acceptent aussi la présence de leur famille humaine.

Alamaya et Mwashoti ont été désireux de montrer leur remarquable habilité à nager, aimant la sensation de fraîcheur de la boue sur leurs corps chauds lors des journées chaudes, à la différence de leurs nouveaux amis Ngasha et de deux mâles qui ont tendance à renoncer à venir dans l’eau. Les gardiens et Mme Daphne SHELDRICK qui a rendu visite au milieu du mois, ont été stupéfaits de voir ce que faisait Mwashoti avec sa patte estropiée. Jour après jour il devient plus fort et il peut courir et suivre les autres aussi bien que n'importe quel éléphant ! Mwashoti et le gourmand Alamaya ont même pu maîtriser la technique de Zongoloni pour prendre leurs bouteilles de lait à  terre, impatients d’attendre l'aide de leurs gardiens. Lima Lima a prospéré dans ses nouvelles responsabilités vis-à-vis d'Alamaya et le protège du comportement turbulent de Jasiri et de Faraja ; même Ziwa ce mois-ci est devenu plus amical envers Alamaya, sans rancœur à être l'un des nouveaux jeunes bébés du troupeau et a apprécié aller  brouter avec lui en forêt. 

010 NgashaNgasha036 MureraMurera043 MureraetSonjeMurea et Sonje

plus des photos sur facebook