006 legroupe
Les nouvelles de Voi pour le mois de septembre décrivent un terrible tableau alors que la sécheresse continue à ravager le secteur. A un moment les soigneurs partaient en expédition de sauvetage presque chaque jour : pour sauver un orphelin errant seul sans troupeau, sans sa mère. Parfois la mère a été retrouvée dans un état très affaibli ou déjà morte  d’épuisement par manque de nourriture, ou le bébé lui-même a été trouvé effondré aussi.

Les guides touristiques, les rangers du KWS, les équipes anti-braconnage et les pilotes de surveillance survolant chaque jour Tsavo ont œuvré ensemble pour rapporter  de tels  cas et ainsi les gardiens ont pu se rendre rapidement sur les lieux. La plupart des orphelins sont venus directement aux palissades de Voi car ils étaient légèrement plus âgés mais Sangala a été dirigée sur la nurserie de Nairobi en hélicoptère. Malheureusement tous les orphelins sauvés n’ont pas été transférés à la nurserie, après être restés trop longtemps sans lait et sans nourriture, mais à la fin du mois Tahri et Kavu sauvés les 17 et 29 septembre allaient bien, Chedi sauvé le 28 s’améliorait mais restait toujours très faible.

Tout en travaillant dur pour sauver ces jeunes bébés, nos gardiens faisaient également l’impossible pour les orphelins dépendants. Chaque jour, ils leur  donnaient de la luzerne et des compléments en granules pour s’assurer qu’ils prennent suffisamment de nourriture, avec si peu de  végétation dans le secteur, et les ex-orphelins Kivuko, Lempaute, Layoni et Dabassa ont été vus presque chaque jour, venant profiter de ces suppléments et on rejoint les orphelins dépendants pour une baignade dans le trou d’eau.

Nos équipes sur le terrain travaillent dur pour s’assurer que tous les abreuvoirs alimentés par les forages du DSWT dans le secteur sinistrés de Tsavo sud soient nettoyés chaque semaine, afin de s’assurer qu’ils soient efficaces en fournissant de l’eau pour tous les animaux. Alors que nous travaillons pour fournir assez de points d’eau pour la faune, nous réalisons que c’est un manque de végétation qui est la principale cause de décès durant cette sécheresse. Les gardiens ont veillé à apporter des bottes de luzerne supplémentaires aux orphelins au point d’alimentation dans le secteur du bain de boue. Le 7 septembre, les gardiens se sont rendus dans le secteur de Mwatate où les ex-orphelins du troupeau de Ndara et de Lesanju restent. Alors que les gardiens notaient que Ndara, Lesanju, Tassia et Sinya paraissaient en bonne santé, Neptune, le bébé de Ndara, semblait avoir perdu un peu de poids. Des bottes de luzerne et des granules de coprah leur ont été données.

Les orphelins dépendants ont très bien accueilli tous les nouveaux venus. Suswa, Lentili, Mashariki, Rorogoi et Mudanda allaient saluer les nouveaux par des grondements afin de les rassurer avant de partir en brousse. Un matin, Ndii a pris conscience de la présence de Tahri qu’elle n’avait pas rencontré jusque là et elle est allée le saluer au travers des  barreaux de sa palissade.

Bien que les femelles soient accueillantes envers les nouveaux, elles préfèrent rester en compagnie des quatre ex-orphelins et Kenia et Kihari s’assurent qu’Araba soit à leurs côtés en tant que leur bébé favori, à chaque fois que les ex-orphelins sont là. Layoni est plus intéressé par la compagnie des orphelins plus âgés comme Panda et Bada, désireux de manger ou de jouer avec eux.

Le nouveau trou d’eau près d’un très grand baobab a un énorme succès auprès des orphelins qui ont plaisir à se couvrir de boue avant d’aller se gratter contre l’arbre.  Un jour, il y a eu une grande agitation quand Ndoria a saisi la queue de Rorogoi avec sa trompe pour essayer de la mordre. Rorogoi est alors sortie de l’eau en criant. Le reste du troupeau a suivi croyant qu’il y avait quelque chose dans l’eau ! Ils sont restés ensuite très attentifs à chaque fois qu’elle entrait dans le bain de boue, craignant qu’elle vienne leur mordre la queue ! La pauvre Rorogoi a été victime d’un autre incident dans le bain de boue : un jour Ishaq-b est venue et s’est assise sur sa tête, la submergeant sous l’eau. Tundani est alors arrivé pour la secourir et a crié pour appeler les soigneurs. Ishaq-b est sortie de l’eau comme si rien n’était et la pauvre Rorogoi a paru très confuse.  Un jour Ndii a été très innovatrice quand elle a décidé de faire son propre petit bain de boue à  côté du bain de boue principal. Elle ne pouvait pas vraiment se baigner, mais elle a versé de l’eau avec sa trompe jusqu’à ce qu’elle ait l’épaisseur désirée de boue et s’est roulée ensuite dans son propre bain de boue peu profond. Elle a voulu qu’Araba et Kenia viennent jouer avec elle mais elles ont préféré le bain de boue principal ce jour là.

013 PandaPanda015 NdiietArrabaNdii et Arraba016 BadaBada026 KihanriKihari

plus des photos sur facebook