011 legroupe samuse
Ce mois-ci, nos ex-orphelins ont été à l’honneur à Ithumba en raison de trois nouveaux-nés sauvages d’abord avec Yatta, qui a eu son deuxième bébé Yoyo le 7 octobre. Son entrée dans l’enceinte des palissades à l’aube pour montrer son nouveau bébé à sa famille humaine a causé beaucoup d’excitation parmi les ex-orphelins et les éléphants sauvages présents. Yetu, la première fille de Yatta, ne pouvait même pas être auprès de son frère tellement qu’il était entouré par les femelles voulant le saluer. Le 14 octobre, ceci a été suivi par le premier né de Nasalot, un petit mâle appelé Nusu et finalement Sunyei qui a eu une magnifique fille appelée Siku le 22 octobre, son nom signifiant « jour » car elle est née juste au moment où l’aube se levait.  Loijuk semble être la nounou en  chef de Siku et alors que Sunyei s’avançait vers l’enceinte des palissades, l’excitation des autres éléphants a semblé excessive pour la nouvelle maman et elle a décidé de diriger son bébé de l’autre côté des palissades pour le présenter aux gardiens.



Avec une région très sèche, il y a eu un grand nombre d’ex-orphelins et d’éléphants sauvages dans le secteur pour accueillir ces nouveaux bébés. Les nounous principales de Yoyo incluaient Sidai, Loijuk, Lenana, une femelle sauvage, Chyulu et Ithumbah mais quand Nusu est né, Chyulu et Lenana ont escorté Nasalot avec Olare aussi, laissant les autres femelles aider Yatta avec Yoyo. Enfin quand Siku est née, il s’est avéré que Loijuk a été sa nounou principale et a suivi partout Sunyei. Il y a un grand besoin de  ces nounous car ces nouveaux-nés sont curieux dès le premier jour et se mettent dans toutes sortes de situations. En quelques jours, Yoyo et Siku se sont retrouvés en difficulté avec l’eau. Yoyo a trotté dans un trou de  boue, ce qui a paniqué toutes les nounous et sa maman, essayant de le guider pour éviter qu’il glisse et se noie, et enfin Yatta soutenue par Kinna, Chyulu, Makena, Sidai, Lenana, Ithumbah, Mwende et Mulika, est parvenue à le guider. L’abreuvoir a été un secteur où les mères et les nounous ont dû être sur leurs gardes comme quand Yoyo et Siku, en ces températures intenses, sont tombés dans l’abreuvoir et ont dû être extraits. L’abreuvoir ne constituait aucune menace pour eux, étant peu profond, mais néanmoins leurs mères ont rapidement réagi. C’est un grand tournant et un nouvel apprentissage pour nos nouvelles mères, car elles sont la seule force directrice pour leur nouveau-né, et après ces expériences aquatiques, les mères et les nounous ont orienté les jeunes bébés loin du bord de l’abreuvoir et du bain de boue pour l’instant.  Nusu a également fait l’expérience avec l’eau, mais à la différence de Yoyo et Siku, il est très  conscient, a su grimper dedans pour se submerger. C’est apparemment un grand amusement pour Nusu, toutefois sa maman Nasalot et à quelques occasions Benjamin, le gardien chef d’Ithumba, sont intervenus pour le récupérer dans l’abreuvoir.

La dynamique a été changeante parmi les orphelins dépendants. Laragai a quitté les palissades pour rejoindre ses amis dans le sauvage mais récemment elle a accompagné les orphelins dépendants pour la nuit, bien qu’elle se considère comme mature et s’alimente seule à une certaine distance. Laragai, Barsilinga, Kithaka et Garzi ne sont plus dépendants du lait et nous pensons que c’est seulement une question de temps pour qu’ils rejoignent les ex-orphelins dans le sauvage et ne retournent plus aux palissades pour la nuit. Peut-être Laragai est elle revenue pour faire la transition avec les trois autres, mais qui vivra verra… Lemoyian actuellement partage la palissade avec eux mais il est toujours dépendant du lait, ainsi il est alimenté à un autre endroit le matin pour éviter d’être poussé par ses amis plus âgés.

Les gardiens ont comparé Siangiki à Laragai récemment. Elles ont seulement un an de différence et les deux femelles ne tolèrent aucune absurdité de leurs homologues masculins, elles sont craintes et respectées par les autres orphelins et sont très rapides pour battre en retraite si l’un d’entre eux pense à les pousser ! Oltaiyoni, l’amie de Siangiki, reste l’un des orphelins les plus tranquilles et polis. Ce trait de caractère est le plus manifeste au moment de la  distribution du lait, où elle attend poliment son tour, à la différence de ses amis qui essayent d’obtenir la bouteille de lait le plus rapidement possible ! Naseku aime son lait et veille toujours à être la première dans son groupe pour l’obtenir. Elle est également la plus nerveuse mais vit une vie heureuse sans confrontation avec les autres.

Les mâles de la nurserie continuent leurs manigances  comme d’habitude et poussent et luttent les uns avec les autres à n’importe quelle occasion donnée. Boromoko essaye toujours de défier ses amis masculins et provoque parfois une bousculade en bloquant une voie ou l’entrée des palissades pour attirer Galla et Olsekki afin de jouer. Lemoyian aime ces jeux de bousculade aussi ! Un jour, Karisa a été pris par surprise quand Lemoyian marchant derrière lui l’a poussé dans l’abreuvoir ! Lors des journées chaudes, les orphelins se sont rendus à deux fois à l’abreuvoir : une fois le matin lors de l’alimentation habituelle en lait le midi et lors du chemin du retour vers les palissades pour la nuit.

001 ex orphelinSunyeiet son bbSikuEx-orphelin Sunyei et son bébé Siku

025 ex orphelin Rapsuex-orphelin Rapsu

028 MutaraetGarziMutara et Garzi

053 TundaniTundani

Plus des photos sur facebook!