• Connexion parrain:

(), né en Mai 2016

L’HISOIRE de MTETO

Le 15 mars, un véhicule de Tsavo Trust conduisait dans le parc national Tsavo East dans une zone connue sous le nom de Triangle, un secteur du parc entre la rivière Athi et l'autoroute Mombasa Nairobi, leur mission était de récupérer l'ivoire d'une carcasse vue du ciel plus tôt dans la journée. En revenant, ils ont trouvé un petit bébé éléphant qui se promenait tout près de la route. Il est difficile de savoir si la carcasse était celle de la mère, mais cela semble probable vu la proximité des deux, malgré le fait que la carcasse ait quelques semaines. La petite   était dans un état émacié indiquant qu'elle avait été seule pendant un certain temps avant d'être secourue retenue et capturée, puis chargée et amenée au quartier général du champ de la Fiducie à Kaluku, à côté du Triangle. Elle  était bien après avoir été dans l'obscurité au moment où l'équipe est arrivée à Kaluku, puis il a fallu de nombreux bras capables de décharger le mollosse, de la remettre debout et de s'assurer qu'elle avait bien été hydraptée. Le seul endroit disponible pour la garder retenue pour la nuit était dans l'écurie de Humpty, la construction récente de l'hippopotame. Humpty, un adorable hippopotame qui a été sauvé juste avant Noël et qui a fait de Kaluku sa maison. Elle a une piscine personnalisée et, heureusement, pour cette soirée il avait choisi de rester dans sa piscine pour la nuit, abandonnant son écrin au nouveau venu. En dépit d'être très mince, le bébé éléphant s‘est encore battu, sans doute renforcé par l'adrénaline, si bien que peu de choses ont pu être fait pour elle ce soir-là. Entre-temps, Angela Sheldrick a été informé du bébé et a aussitôt  coordonné un avion de sauvetage et une équipe de gardiens , qui devait partir le matin pour se diriger vers Tsavo. La porte de l'écurie a été ouverte et l'équipe a pu encourager le bébé à boire avant de la préparer pour le vol vers Nairobi. Durant tout ce temps, Humpty se moquait d‘entrer en scène, extrêmement intéressé par ces procédures inhabituelles. Les hommes s'attaquaient au jeune elephant tandis que le petit hippopotame tournait curieusement, et certains autres animaux orphelins de la Fiducie à Kaluku, comme un duiker et un kudu, regardaient à une distance respectable. On a  estimé que la petite était âgé d'environ 10 mois, dépendante du lait, et sans une telle intervention en temps opportun serait morte de faim. On ne pouvait s'empêcher de réfléchir sur les jours et les nuits terribles qu'elle a vecus avant l'arrivée de l'aide, seule et vulnérable, craignant pour sa vie, et à quel point elle devait être repérable. Elle a du être terrifiée par l‘aide qu'elle allait recevoir, mais les éléphants sont des animaux incroyablement intelligents, elle n‘a pas tardé à en comprendre les bienfaits. L‘élephanteau a été chargé rapidement sur un  Cessna sur l'aérodrome de Kaluku de la Fiducie, via Nairobi où elle pu recevoir les soins intensifs dont elle avait besoin compte tenu de son état précaire. À son arrivée à la Nursery à midi, elle est restée agressive, chargeant la porte des étables, mais avec des légumes fraîchement coupés disponibles et de l'eau douce, elle s'est installée pour se nourrir, clairement intéressée par la nourriture. Tsavo en mars ,a été frappé par une longue sécheresse, alors, pour qu'elle ait soudainement tant de végétation à sa disposition, fut un régal. À un an, cependant, les verts seuls ne pouvaient pas lui permettre de vivre, donc il était important qu'elle s‘accroche rapidement à son lait grace à la persévérance des gardiens. Elle a été  amené aux autres orphelins pour la rencontrer dans son étable durant l'après-midi, car c'est le meilleur baume pour les nouveaux arrivants, les orphelins de la pépinière capables de donner des vibrations positives et de communiquer avec un nouveau venu lui faisant comprendre qu'il n'y avait rien à craindre. Le soir, la nouvelle était visiblement plus calme, son  voisin étant Karisa à l'époque. Bientôt, elle a commencé à prendre son lait donné d'une bouteille à la main, en tolérant la présence d'un gardien et, au fur et à mesure que les jours passaient, elle venait vers les gardiens gagnant du réconfort en suçant leurs doigts. En très peu de temps, le petit mollet était assez calme pour se diriger vers le parc national de Nairobi avec les autres orphelins pour parcourir et se promener avec la volonté de faire ce que les éléphants font toute la journée, sans limites de la palissade. Elle a été appellé Mteto, après le village de Mtito Andei, non loin d'où elle a été trouvée. Le jour où elle a rejoint les autres dans la forêt a été un bon jour pour ce bébé amical, calme et d‘agréable compagnie, elle semblait apprendre les règles dès le début. Sans mesure, elle s‘est fondu dans le troupeau, se dirigeant même vers le public entre une heure entre 11 heures du matin. Et à midi, telle était la confiance que le reste des orphelins pouvaient communiquer. Depuis, Mteto a évoluée, totalement installé et heureuse de s‘être  fait un certain nombre d'amis très spéciaux .