• Connexion parrain:

Le Groupe de Voi

Traduction d'après le journal des soigneurs du Sheldrick Wildlife Trust par Ingrid VON ANTHONI

Le mois d'avril s'est déroulé sous un ciel couvert, avec de lourdes promesses de pluie qui n'ont pas été tenues. Bien que nous ayons eu quelques petites averses, nous ne serions certainement pas contre d’autres averses avant d'entrer dans la longue période de sécheresse entre juin et septembre. Le froid s'installe déjà, annonçant les mois secs, mais nous gardons espoir. Ce changement prématuré de temps a apporté quelques avantages : Les lions qui ont passé la majeure partie du mois dernier à cibler les sources d'eau bien fréquentées se sont déplacés vers le côté sud de la colline Msinga. Bien sûr, nous restons vigilants au cas où ils reviendraient. Le petit Diria, le zèbre, est devenu très attaché à son gardien depuis qu'il a perdu son ami Nzuki, et ne le quitte que rarement lorsqu'il broute.

Traduction d’après le journal des soigneurs du Sheldrick Wildlife Trust par Ingrid von Anthoni

 

Au début du mois de mars, les températures ont grimpé en flèche et la végétation autour de Voi a jauni et s'est asséchée. Vers la fin du mois, cependant, les nuages ont commencé à se former, promettant de la pluie et des températures plus fraîches. Notre pompe à eau semblait constamment en mouvement, veillant à ce que le point d'eau de Voi soit toujours rempli. Pendant la saison sèche, c'est l'une des seules sources d'eau de la région, et c'est donc un lieu de prédilection pour les troupeaux sauvages et nos orphelins. Il n'était pas rare de voir des dizaines d'éléphants regroupés à l'ombre du baobab géant, profitant d'une boisson rafraîchissante et d'un répit sous un soleil de plomb.