Sauvez les elephants d'afrique

SEA
En savoir plus

Association
SAUVEZ LES ELEPHANTS D'AFRIQUE (S.E.A.)


L’éléphant de savane ou Loxodonta africana et l’éléphant de forêt ou Loxodonta a. cyclotis sont les deux espèces d’éléphant en Afrique. L’éléphant de savane évolue principalement dans l’est et le sud de l’Afrique tandis que l’éléphant de forêt habite les forêts tropicales denses de l’Afrique de l’Ouest et centrale. Leur aire de répartition a perdu plus de la moitié de la surface qu’elle occupait au début du 20ème siècle. Les forêts disparaissent et les savanes se réduisent du fait de la désertification et de l’avancée des populations humaines. Des conflits éclatent entre l’homme et l’animal. Se rajoute le braconnage résultant de la demande d’ivoire. Le braconnage est devenu un odieux trafic et un crime organisé, il est la cause majeure de la disparition des éléphants.
pour UN ELEPHANT DISPARAIT TOUT LES QUART D'HEURE POUR SES DEFENSES. Comme disait Romain Gary dans « les Racines du ciel » : « L’Afrique perdra lorsqu’elle perdra les éléphants. Comment pouvons nous parler de progrès, alors que nous détruisons encore autour de nous les plus belles et les nobles manifestations de la vie ? ».
Pourquoi l’association Sauvez les elephants d’Afrique ?
Il nous a semblé essentiel et urgent de créer l’association pour venir en aide aux différentes organisations et personnes sur place en Afrique qui se sont engagées à sauvegarder les éléphants. On ne pouvait pas rester indifférent à leur situation. Si rien n’est fait, l’éléphant est amené à disparaître d’ici 20 ans d’après les spécialistes. Il nous paraît impératif de sauvegarder l’éléphant d’Afrique et son environnement. En le préservant, on préserve des écosystèmes dépendants de lui et au bout de la chaîne nous nous sauvons nous-mêmes.
La mission de l’association
Au travers de parrainages d’éléphanteaux orphelins et de dons, nous aidons les pays africains qui ont des projets de sauvegarde des éléphants. Ainsi nous participons au sauvetage des éléphanteaux, à les soigner et à les réintroduire dans leur milieu sauvage, à fournir du matériel pour les gardes et les équipes anti-braconnage, ainsi qu’aux équipes vétérinaires.


Orphelins


Envie de soutenir notre projet?
Devenez parrain d'un elephant !

En savoir plus

Les nouvelles des orphelins


Les nouvelles de Voi pour le mois de septembre décrivent un terrible tableau alors que la sécheresse continue à ravager le secteur. A un moment les soigneurs partaient en expédition de sauvetage presque chaque jour : pour sauver un orphelin errant seul sans troupeau, sans sa mère. Parfois la mère a été retrouvée dans un état très affaibli ou déjà morte  d’épuisement par manque de nourriture, ou le bébé lui-même a été trouvé effondré aussi.
La forêt de Kibwezi reste luxuriante toute l’année en raison des sources d’Umani et c’est pour cette raison que nous avons choisi cette place pour notre nouvelle unité de réadaptation pour nos orphelins handicapés, ceux qui pourraient certainement ne pas pouvoir faire face à une telle sécheresse qui ravage le reste de Tsavo.  Sonje, Murera et Mwashoti avec leur patte  compromise, qui boitent quand ils marchent, ne pourraient marcher sur de longues distances comme le font les éléphants normalement pour trouver à manger, particulièrement pendant la saison sèche, cela [...]
La vaste région de Tsavo est incroyablement sèche actuellement ; Ithumba a reçu plus de pluie que la plupart d’autres secteurs et commence seulement à se dessécher comme le reste de la région, néanmoins un grand nombre d’éléphants sauvages et nos troupeaux d’ex-orphelins ont fréquenté les abreuvoirs des palissades et du bain de boue, et se sont adonnés aux suppléments en luzerne que nous offrons à nos orphelins dépendants chaque matin.
                                                                   Traduction d’après le journal des soigneurs par Laurence CORNETNouvelles du mois : ayant été présente au Kenya en septembre, j’ai été le témoin attristé et me suis sentie désemparée [...]
Le mois a été caractérisé par de nombreuses interactions avec les éléphants sauvages, peut-être parce qu’ils se faufilent dans la forêt de Kibwezi avec sa végétation luxuriante et ses sources, dans une région sèche de Tsavo, et chaque rencontre est différente. Il est une chose : les éléphants sauvages sont moins méfiants des orphelins, les approchant souvent, devenant moins nerveux en présence des gardiens semble-t-il mais ils ne sont pas toujours très amicaux.
Les activités des orphelins ce mois-ci ont été dictées par le temps avec un climat plus froid, typique de cette période de l’année, laissant aux orphelins la décision de se baigner, de jouer et de manger en brousse aussi. Quand les gardiens ont repéré les ex-orphelins Lempaute et Kivuko paraissant très gris, il était évident qu’ils n’avaient pas pris de bain de boue depuis quelques jours en raison du temps plus frais. Il y a eu des journées plus chaudes cependant et les orphelins ont repris leur amusement dans le bain de boue et les gardiens ont eu plaisir à [...]

Sauvez la vie d'un éléphant
pour seulement 30 Eur. par an.
Devenez parrain dès aujourd'hui !

Je parrain

Les projets


(traduction, Nicole Kohler)

Chers donateurs, amis et soutiens,

Les jours froids et venteux s’éloignent et le soleil se lève le matin pour devenir de plus en plus brûlant et vous donner l’impression que votre cerveau va griller comme dans une poêle à frire.

La forêt est desséchée, les animaux sont plus faciles à repérer et il n’est plus possible de marcher ou conduire sans voir d’animaux sauvages. Les éléphants sont partout et se dirigent actuellement vers des zones auparavant habitées par les brûleurs de charbon.

Alors que nous reprenons possession de ces zones, nous découvrons de nouvelles merveilles de la Forêt de Thuma, d’incroyables vallées et des paysages à couper le souffle et, malgré l’épouvantable déforestation, nous savons que cette zone va se régénérer et que la forêt retrouvera tout son éclat.

La plupart des cours d’eau sont toujours alimentés, mais les rivières plus importantes ont un niveau très bas et le Lac Malawi a perdu un mètre.

Les derniers mois ont été très chargés – prévention des feux de brousse dans les deux parties de la zone, patrouilles, arrestation et poursuites judiciaires, de nombreux volontaires nous ont rejoints, identification d’éléphants, participation à la première Expo Tourisme du Malawi et beaucoup d’activités communautaires et éducatives.

001 Thuma News 09.2017http://www.wag-malawi.org/nav/news/index.html

Malheureusement nous avons perdu un éléphant par braconnage. Le 28 septembre a marqué ma 7ème année de travail avec le Wildlife Action Group. Ces sept années ont passé si vite et quand on regarde en arrière, on peut dire qu’un travail formidable a été accompli. Nous sommes toujours passionnés et dévoués à notre tâche, et continuons à faire avancer les choses et trouver de nouveaux moyens innovants en faveur de la protection de la forêt et de la vie sauvage et du soutien au Gouvernement du Malawi.

J’espère que vous aurez  à lire ces nouvelles, merci infiniment pour votre infaillible soutien.

Lynn et l’équipe

      
Chers Donateurs, amis et supporters

Il y a longtemps que nous ne vous avions pas donné de nouvelles depuis Malawi.

Des lots sont arrivés dans les 9 derniers mois vous en lirez le compte-rendu plus tard dans ce bulletin.

Après deux ans de peu ou pas de pluie, Malawi a connu beaucoup de pluie ce qui a apporté une excellente récolte

Les résultats pour la plupart des Malawiens sont que les rivières et cours d'eau se répandent pour la première fois depuis plus d'un an. Le niveau du lac qui avait chuté de façon spectaculaire, a augmenté mais est encore inférieur à celui des précédentes années.

 

006 viewthuma

 

007 thuma forest rugged with locations

 


En disant tout cela, Thuma Forest et Dedza Salima Forest en ont vraiment profité. Toutes nos rivières coulent, on pompe de l‘eau aux sources à nouveau et la faune semble pleine d‘herbe grasse avec des manteaux brillants.

Janvier 2017 a vu l'amendement d‘une modification des parcs nationaux et Wildlife (DNPW). Cette initiative a commencé le 4 octobre 2013 durant la démarche internationale pour les éléphants. Malawi a rejoint de nombreuses villes du monde lorsque les gens se sont unis pour prendre conscience du sort actuel des éléphants dans le monde entier.

Le lanceur de conscience David Sheldrick a dirigé cette idée d‘illégalité en tant que commerce et demande pour l'ivoire qui a continué à augmenter avec la mortalité, les chiffres montrent que toutes les 15 minutes un éléphant a été tué.

Au Malawi, WAG ainsi que d'autres organismes de conservation tels que WESM et Lilongwe Wildlife Trust ont fait pression sur le parlement et transmis des pétitions demandant au gouvernement de modifier la Loi DNPW, préconisant des peines plus sévères afin de devenir véritablement dissuasif pour les braconniers. Le ministère des Parcs nationaux et la vie sauvage ainsi que Lilongwe Wildlife Trust y ont travaillé incroyablement. Il est difficile d'apporter les amendements à la Loi et de les faire adopter au parlement. Travail fantastique de votre part les gars.

En janvier 2017, la modification a été adoptée et nous avons une nouvelle loi qui reflète la gravité des crimes et montre l‘importance que lui donne le gouvernement du Malawi qui fait tout son possible pour protéger sa faune sauvage, et ce depuis longtemps maintenant!

J'espère que vous apprécierez les mises à jour et nous apprécions votre soutien continu.

Chaleureuses salutations

Lynn et Scouts

http://www.wag-malawi.org/

 004 Tuma

  traitement d'un elephant

003 Tuma

camp Thuma

 002 Playing Ele Bulls 

 


001 Thuma FR

 pièges trouvés

 

 Mon séjour dans la réserve forestière de Thuma.

Georg Kloeble est le fondateur de la Fondation W.A.G. À cette époque, mon mari et moi visitaient  la première fois le camp. Tout cela était très simple, Georg a vécu très modestement, sa tâche principale était la reconstruction du Resevats, avec  son  propre argent, et quelques donateurs. Il avait déjà formé quelques scouts, qui ont tout donné.

Il existait peu de chemins, on pouvait explorer  la forêt seulement à pied, ce qui nétait pas facile, en raison de la haute herbe et la chaleur forte. Nous avions découvert de grands trous qui sont utilisés comme trappe, et beaucoup des pièges.

 april2012

Des champs de maïs détruits par les éléphants.

C’est de nouveau cette époque de l’année: l’extension de la Grande Clôture de Thuma. Là où se trouve la clôture, les villageois sont ravis parce que leurs cultures ont été moins endommagées et qu’ils se sentent plus en sécurité. Les gens dorment mieux la nuit sans la peur que les éléphants ne détruisent leurs cultures, et ces villageois bien nourris n’ont plus besoin d’aller chercher à manger dans les forêts. Par ailleurs, comme les éléphants sont gardés à la limite de la forêt, ils sont plus en sécurité des braconniers.

La réputation des chiens pisteurs de Big Life/Kenya s’est répandue et ils sont souvent amenés à rendre dans les parcs nationaux pour venir en aide aux opérations du KWS(Kenya Wildlife Service) et dans d’autres parcs privés … Ils valent de l’or et l’histoire qui suit en est bien l’illustration.

L'un des outils les plus efficaces pour lutter contre le braconnage est de dissuader les braconniers avant même leur entrée dans une zone. À cet égard, il n'y a pas d'outil plus efficace que les chiens traqueurs. Même si les braconniers ne sont pas neutralisés avant d’avoir commis leur délit, ils seront sans aucun doute après grâce aux les chiens. Ils ne peuvent pas s'en sortir.

L’unité des Chiens pisteurs du Kilimanjaro a vu le jour en octobre 2011 avec deux chiens et une équipe de quatre maîtres-chiens. Les chiens ont été achetés et formés par le Canine Specialist Services International CSSI (Services Spécialisés Canin International) à Arusha, en Tanzanie, afin de pister les braconniers dans les zones des projets de Big Life Amboseli Kilimanjaro. Les maîtres-chiens ont été sélectionnés parmi un groupe de rangers de la communauté locale et également par le CSSI.

J'ai été invitée par les Rangers du projet Chiens pisteurs à une formation en brousse de 5 jours avec la Big Life Foundation à Amboseli, au Kenya. Ce projet est l'un des nombreux projets soutenus par la Big Life Foundation. Les chiens ont déjà eu l’occasion de se mettre à la poursuite des braconniers. Ils sont également mis à contribution quand un enfant est perdu dans le village. Une bonne coopération est ainsi créée avec les villageois.

Clyde, Bonnie, et Didi m'ont montré ce qu'ils pouvaient faire.

Tracker team
Notre association souhaite soutenir ce projet. Vous pouvez nous aider en parrainant l'un des chiens ( 20.00 € par an) ou en faisant un don.

Plus de chiens doivent être formés afin qu'ils puissent être utilisés contre le braconnage.

N’hésitez pas à nous écrire si vous avez des questions sur ce projet.

MERCI!

original

   Clyde                                           Bonnie                                       Didi

001 ClydeClyde

 

002 BonnieBonnie

 

003 Didi Didi

 Pour plus d’informations (en anglais) :

https://biglife.org/wildlife-protection

https://biglife.org/

https://biglife.org/on-the-ground/dogs-save-elephants-big-life-s-tracker-dogs 

 Veuillez effectuer votre virement sur le compte de l'association:
Sauvez les éléphants d'Afrique (SEA)

Credit Agricole du Lanquedoc Pont St. Esprit (30130)

Banque: 13506

Guichet: 10000

N° compte: 85107963389

Clé 23

IBAN: FR76 1350 6100 0085 1079 6338 923

BIC AGRIFRPP835

Veuillez envoyer votre cheque à:

Sauvez les éléphants d´Afrique (SEA)

Frédéric Noel

162 Avenue Kennedy

30130 Pont St. Esprit

à l'ordre de les chiens pisteurs du Kilimanjaro

Le projet « AMU » Soyez parrain d’un éléphant orphelin et protégez son habitat.

The David Sheldrick Wildlife Trust en 2011 a reçu la mission de  protéger et gérer le Ranch AMU à la côte du Kenya près de Lamu.

Ce paradis vert de 60.000 hectares pour la faune sauvage africain tout entière, va maintenant être protégé contre le braconnage et la destruction et recevoir les ressources naturelles et de l'habitat, réservés aux  géants gris.

 

A PROPOS


single image

Sauvez les elephants d'afrique

President Frédéric NOEL

Frédéric NOEL

Passionné depuis l’enfance par les animaux et la faune sauvage. Passionné par l’Afrique. Depuis 2008, engagé pour les éléphants d’Afrique et membre de l’association allemande « Rettet die Elefanten Afrikas e.V ». Parrain de 10 orphelins au DSWT.

Vice-presidente Susan Baetz

Susan Baetz

Passionnée d’Afrique et des éléphants. A fait plusieurs séjours en Afrique tout au long de ces dernières années avec son regretté mari, passionné aussi d’Afrique. Ils ont fait des photos, des films et des livres. A créé la branche en France de l’association allemande « Rettet die Elefanten Afrikas e.V ».

Tresoriere Laurence CORNET

Laurence CORNET

Passionnée depuis l’enfance par les animaux et les éléphants. Passionnée par l’Afrique. Dans le passé, membre de différentes associations de protection animale (pour les dauphins, les ours, les lynx et les loups). Depuis 2008, totalement engagée pour les éléphants d’Afrique et membre de l’association allemande « Rettet die Elefanten Afrikas e.V ». Marraine de 10 orphelins du DSWT.

Secretaire Nicole CARLIER

Nicole CARLIER

Passionnée par les animaux et la faune sauvage. Engagée dans la cause humanitaire en tant que Présidente d’une association dans sa région. Membre également de l’association allemande « Rettet die Elefanten Afrikas e.V ». Marraine de 3 orphelins du DSWT.

Contact


 Attention! Le formulaire de parrainage __ se trouve ici___



Pour nous contacter

Contactez nous

Vous avez une question, besoins d'un renseignement?
N'hesitez pas et contactez nous soit par formulaire de contact, soit par mail, soit par courrier.
Nous allons traiter votre demande dans les meilleurs délais

Pour nous trouver
162, ave. Kennedy - 30130 Pont Saint Esprit
info@sauvez-les-elephants.org
+33-(0)6 76 85 86 11