• Connexion parrain:

Le Groupe de la Nurserie

Traduction d'après le journal des soigneurs du Sheldrick Wildlife Trust par Ingrid VON ANTHONI

Contrairement à nos amis de Tsavo, nous avons bénéficié d'un mois d'avril pluvieux ici à la Nurserie de Nairobi. Bien que ce soit une bénédiction, les matins ont été froids, ce qui a obligé les gardiens à emmitoufler les plus jeunes bébés dans des couvertures. Même les orphelins les plus stoïques, comme Naboishu, ont accepté de se blottir contre les autres pour rester au chaud, tandis que les gardiens se promenaient dans la forêt avec leur tasse de thé chaud à la main. Il était amusant de voir les orphelins se pousser les uns les autres, pour ne pas être les premiers à traverser les buissons froids et humides !

 

Traduction d’après le journal des soigneurs du Sheldrick Wildlife Trust par Ingrid von Anthoni

 

Pendant une grande partie du mois de mars, nous avons tous attendu avec impatience que les pluies tombent. Il faisait incroyablement chaud à Nairobi et les orphelins se rendaient plus souvent au bain de boue pour se soulager du soleil brûlant. C'est ainsi que nous avons découvert que Rama, notre tout dernier rescapé, est extrêmement friand de cette activité ! Il se glisse à l'intérieur, projetant de la boue dans toutes les sens avec un plaisir débridé. Il semble préférer une manière plus personnelle de se nourrir. Nous l'avons souvent vu finir son biberon à toute vitesse pour pouvoir entrer dans le bain de boue pendant que les autres buvaient encore leur lait. En raison de ses formidables défenses, certains des autres orphelins - en particulier Kiasa, Nabulu, Kiombo, Olorien et Roho - restent un peu méfiants vis-à-vis de la présence de Rama et peuvent être rudes avec le nouveau mâle. Heureusement, Rama n'est pas du tout perturbé par leur comportement et les laisse tout simplement tranquilles s'ils ne sont pas amicaux.