Nouvelles d'orphelins

April send out Umani 1
Après de bonnes pluies en mai, nous sommes rapidement entrés dans la saison « froide » caractérisée par des matinées et des temps beaucoup plus froids. Cette saison est particulièrement ressentie dans la forêt de Kibwezi et inutile de dire qu’il n’y a pas eu trop de bain de boue pour les orphelins ce mois-ci.
Les jeunes Alamaya et Mwashoti ont marché au milieu du troupeau et sont restés près des autres, afin de rester au chaud.
De nombreux troupeaux sauvages ont migré dans la forêt de Kibwezi pour profiter de l’eau abondante d’Umani springs et pour la végétation abondante. Cela a donné lieu à de nombreuses interactions constructives avec des amis sauvages pour nos orphelins et les mâles sauvages étaient particulièrement curieux des femelles plus âgées Sonje et Murera, qui ont maintenant respectivement 8 et 9 ans. Sonje est parfois heureuse de renvoyer cette attention mais Murera est toujours prudente et aime rassembler son troupeau pour le protéger, veillant à garder intacte sa précieuse famille.
On ne sait pour quelle raison, Lima Lima et Quanza se sont chamaillées, se volant des branches ou des bouteilles de lait ou savoir qui aller s’occuper d’Alamaya ; quand les choses devenaient incontrôlables, Murera et Sonje ou les gardiens ont du intervenir et la pauvre Quanza passait le reste de la journée seule. Il est intéressant de noter que Faraja et Ziwa considèrent Murera et Sonje comme les matriarches du troupeau et craignent toujours d’être réprimandés par elles. Si l’un deux entrevoit Murera et Sonje approcher après avoir fait quelque chose de coquin ou d’avoir contrarié Alamaya en lui touchant la queue, ils s’enfuient rapidement pour éviter d’être puni.
En grandissant, Mwashoti et Alamaya deviennent curieux également pour les troupeaux sauvages, bien qu’ils soient prudents de ne pas s’approcher trop près. Les deux jeunes mâles ont commencé à se pousser et à se battre pour tester leurs forces, et souvent aucun des deux ne veut céder ! Cependant, dès qu’Alamaya voit Murera dans le coin de l’œil, il semble savoir qu’il pourrait avoir des ennuis s’il faisait mal à Mwashoti.

Alamaya going into the water 090419AlamayaFaraja pulling down a branch 210419Faraja

Jasiri enjoying some grass 150419JasiriLimalima Ngasha play fighting 200419Lima Lima et Ngasha

Quanza browsing 030419QuanzaShukuru browsing 160419Shukuru

Murera Mwashoti 010419Murera MwashotiSonje sitting on the wall 100419Sonje

The orphans drinking at the water trough 290419le groupeZiwa browsing 040419Ziwa

Zongoloni Limalima playing 010419Zongoloni et Lima LimaMwashoti holds his own bottle 240419Mwashoti

The orphans enjoying a good dustbath 180419ils s'amusentNgasha Shukuru mudbathing 010419Ngasha et Shukuru

April send out Voi 1
Après de bonnes pluies en mai, nous sommes rapidement entrés dans la saison « froide » caractérisée par des matinées et des temps beaucoup plus froids. Cette saison est particulièrement ressentie dans la forêt de Kibwezi et inutile de dire qu’il n’y a pas eu trop de bain de boue pour les orphelins ce mois-ci.
Les jeunes Alamaya et Mwashoti ont marché au milieu du troupeau et sont restés près des autres, afin de rester au chaud.
De nombreux troupeaux sauvages ont migré dans la forêt de Kibwezi pour profiter de l’eau abondante d’Umani springs et pour la végétation abondante. Cela a donné lieu à de nombreuses interactions constructives avec des amis sauvages pour nos orphelins et les mâles sauvages étaient particulièrement curieux des femelles plus âgées Sonje et Murera, qui ont maintenant respectivement 8 et 9 ans. Sonje est parfois heureuse de renvoyer cette attention mais Murera est toujours prudente et aime rassembler son troupeau pour le protéger, veillant à garder intacte sa précieuse famille.
On ne sait pour quelle raison, Lima Lima et Quanza se sont chamaillées, se volant des branches ou des bouteilles de lait ou savoir qui aller s’occuper d’Alamaya ; quand les choses devenaient incontrôlables, Murera et Sonje ou les gardiens ont du intervenir et la pauvre Quanza passait le reste de la journée seule. Il est intéressant de noter que Faraja et Ziwa considèrent Murera et Sonje comme les matriarches du troupeau et craignent toujours d’être réprimandés par elles. Si l’un deux entrevoit Murera et Sonje approcher après avoir fait quelque chose de coquin ou d’avoir contrarié Alamaya en lui touchant la queue, ils s’enfuient rapidement pour éviter d’être puni.
En grandissant, Mwashoti et Alamaya deviennent curieux également pour les troupeaux sauvages, bien qu’ils soient prudents de ne pas s’approcher trop près. Les deux jeunes mâles ont commencé à se pousser et à se battre pour tester leurs forces, et souvent aucun des deux ne veut céder ! Cependant, dès qu’Alamaya voit Murera dans le coin de l’œil, il semble savoir qu’il pourrait avoir des ennuis s’il faisait mal à Mwashoti.

Araba scratching 040419ArabaArruba 010419Arruba

bada dusting 080419BadaIshaqb dusting 230419Ishaqu B

kenia browsing 020419Keniakihari scratching 110419Kihari

Lentili playing 250419Lentilimbegu ngilai 190419Mbegu et Ngilai

mashariki milkfeeding 190419Masharikimbirikani dusting 020419Mbirikani

Ndii tahri naipoki ishaqb 200419Ndii, Tahri, Naipoki,Ishaq BNdoria bathing 040419Ndoria

ndotto playing 270419NdottoNelion 050419Nelion

ngilai mudanda 120419Ngilai et Mudandaoltukai tawi 140419Oltukai et Tawipanda scratchingPandaRorogoi tossing soil 030419Rorogoi

wildeles 150419l'éléphant sauvageslion pride 220419des lions

April send out Ithumba 1

Ithumba a été une ruche d’activités ce mois-ci car il y a eu un grand nombre d’éléphants sauvages dans la région, qui ont fréquenté le bain de boue presque tous les jours et qui sont venus aux palissades le matin pour l’eau. Un jour, il y en a eu au moins une quarantaine au bain de boue avec un certain nombre de nouveaux parmi eux.
Jotto et Ambo sont arrivés le 11 juin et tous s’est déroulé en douceur. Ils étaient heureux de voir Kuishi, Mapia, Malima et Malkia qui ont été les premiers à les saluer. Jotto a trouvé son nouvel environnement un peu chaud mais Ambo s’est immédiatement adapté, sortant de la palissade le lendemain matin comme s’il connaissait déjà la routine de la vie à Ithumba. Le groupe d’Olare attendait le matin devant les palissades et les gardiens étaient convaincus qu’ils voulaient essayer leur drôle de tactique d’enlèvement. Ils avaient raison d’être vigilants car dès que les orphelins sont sortis des palissades, Melia et Olare ont essayé de récupérer Ambo et de l’emmener en brousse. Les gardiens sont intervenus et ont ramené Ambo dans le troupeau.
Quelques jours seulement après l’arrivée de Mapia, Kuishi et Malima, un grand nombre d’anciens orphelins sont venus : Mulika et Mwende, qui n’avaient pas été vus de puis le mois d’octobre l’année dernière, Lualeni et Lulu, Galana et Gawa, Teleki qui n’avait pas été vu depuis le mois de juillet dernier, Makireti, Kilabasi, Chaimu, Rapsu, Taita et Loijuk. Peut-être étaient-ils excités par l’arrivée des nouveaux orphelins et qu’ils ont décidé de venir dire bonjour.
Un matin, Jotto a été très déconcerté, car les orphelins ont entendu le son d’un léopard chassant toute la nuit sur les rochers, et il a choisi de rester près de ses gardiens ce jour-là. Il a certainement pris un peu plus de temps qu’Ambo pour s’installer dans son nouvel environnement et il est toujours très attaché aux gardiens. Malkia a été très douce et a joué un rôle déterminant pour aider Jotto et Ambo à s’adapter, les réconfortant à chaque fois qu’ils semblaient se sentir en insécurité dans leur nouvel environnement.
Tusuja aime toujours se montrer aux autres et a essayé un matin de charger un troupeau de buffles. Quand il a finalement réussi, il était très content de lui-même. Un jour, Olsekki a décidé de pousser Wanjala alors qu’ils descendaient une colline. Wanjala est tombé et s’est cassé l’une de ses défenses. La patte d’Enkikwe continue à être traitée tous les jours et guérit lentement mais sûrement mais il marche maintenant avec une boiterie depuis l’attaque des lions.

barsilinga scratching 160419Barsilingabuchuma 260419ex-orphelin Buchuma

dupotto scratching 270419Dupottoenkikwe scratching 270419Enkikwe

exorphans 070419ex-orphelinskauro digging 300419Kauro

kithaka 170419Kithakamalkia sanasana 030419Malkia et Sana Sana

maramoja siangiki 190419Maromoja et Sinagikinaseku playin 010419Naseku

ndiwa wildbaby 220419Ndiwa avec bébés sauvagesnusu garzi 040419bébé Nusu et Garzi

olseki soildusting 130419ex-orphelin Olsekkiorphans milkfeeding 220419temps pour le lait

rapsu orphans 140419ex-orphelins Rapsu visit les plus petitstusuja mundusi 090419Tussaja et Mundusi

ukame scratching 040419Ukamechemi chemi orphans 050419ex-orphelins Chemi Chemi


Traduction d’après le journal des soigneurs par Laurence CORNET


Le groupe de la Nurserie

Emoli maisha Malima Mukkoka 4 170419Emoli,Maisha,Malima, Mukkoka

Ce mois-ci, nous avons dit « aurevoir » à cinq autres orphelins : Jotto, Ambo, Tagwa, Sagala et Emoli. Jotto et Ambo sont partis pour l’unité de réintégration d’Ithumba ; Tagwa, Sagala et Emoli sont partis pour celle de Voi. Seul Jotto a catégoriquement refusé d’approcher du camion lors de la période d’apprentissage pour les familiariser avec cet étrange environnement. Il a fallu que les gardiens aient recours à une autre tactique pour que cela fonctionne et que Jotto prenne sa bouteille de lait joyeusement dans le camion. C’était le moment idéal pour Ambo de bouger car il était devenu assez turbulent, surtout depuis le départ de Tagwa et Sagala.
Dupotto s’est rapidement ré-adaptée à la vie de la nurserie et Tamiyoi est restée très proche d’elle.
Mukkoka est toujours aussi gourmand quand il s’agit de la prise du lait. Il semble qu’il sache exactement quand il est l’heure pour sa bouteille, commençant à gronder en attendant d’être autorisé à aller chercher son lait. S’il est un des derniers orphelins à obtenir sa bouteille, il gronde encore plus fort en signe de protestation. Un jour, il a couru tellement vite pour sa bouteille, qu’il a trébuché sur des rochers, mais il a réussi à se relever et a couru plus tranquillement.
Maktao est toujours très attaché à ses gardiens. Un jour, il a remarqué l’absence d’un des gardiens et il est allé le chercher dans l’enceinte des palissades où il l’a finalement trouvé, occupé à préparer les palissades pour la nuit. Son gardien a ramené Maktao dans la forêt où se trouvaient ses autres amis éléphants et les gardiens. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous cherchons à faire un roulement entre les gardiens afin qu’ils ne soient pas trop attachés à un seul individu, car cela pose des problèmes quand un gardien prend des congés car en conséquence l’éléphant va moins bien. Heureusement Maktao aime tous les gardiens !
Ziwadi s’adapte lentement à la vie de la nurserie et s’approche de certains membres du troupeau. Il semble qu’elle apprécie la compagnie de Maktao, Musiara, Luggard et Dololo, bien que Dololo puisse être parfois un peu imprévisible. Ziwadi n’a pas encore été ajoutée au programme de parrainage, car nous pensons qu’elle pourrait souffrir d’une forme d’épilepsie, faisant des crises de temps à autre, brièvement mais qui peuvent se produire lorsqu’elle se tient debout ou quand elle marche dans la forêt, ou bien quand elle est allongée dans sa palissade. Nous espérons qu’elle sortira de cette tendance, qui semble être devenue moins fréquente ce mois-ci.
Maxwell, le rhinocéros, aime jouer avec les phacochères sauvages qui lui rendent visite. Parfois, il apprécie leur compagnie et adopte une approche plus tolérante, mais souvent nous l’avons vu ce mois-ci les charger de manière joueuse ; c’est certainement un jeu qu’il aime aussi !
Nous sommes heureux d’annoncer que Solio a été localisée à l’intérieur du parc et qu’elle est vue presque quotidiennement par les scouts du KWS Rhino. Solio prospère bien et elle est parfois vue en compagnie d’un autre rhinocéros. Compte tenu de son nouveau territoire, cela expliquerait pourquoi ses visites à Maxwell ont été moins fréquentes. Nous attendons le jour où nous verrons Solio avec un bébé.

Dololo 4 250419DololoKiko Maxwell 4 230419Maxwell et KikoMaisha Larro 040419Maisha et LarroTagwa AmboTagwa et Ambo

Kiombo 2 5 130419KiomboKuishi 3 210419Kuishi

Larro Sagala 4 020419Larro et SagalaMaktao 4 050419Maktao

Luggard Mapia Kiasa 2 250419Luggard,Mapia, KiasaMapia Musiara 3 050419Mapia et Musiara

Nabulu Enkesha 040219Nabulu et EnkeshaSagala Larro Malima Jotto 130419Sagala,Larro,Malima,Jotto

Tagwa et Ambo

BANNERmarch

Mars étant la fin d’une saison sèche et très chaude, la forêt de Kibwezi est devenue un refuge pour beaucoup d’animaux sauvages. Inutile de dire que c’est l’endroit idéal pour nos demi-frères albinos Jasiri et Faraja avec leur peau claire, Murera, Sonje et Mwashoti qui ne peuvent pas marcher sur de grandes distances.

Ainsi les orphelins ont apprécié de nombreuses interactions avec les éléphants sauvages. Lima Lima est habituellement la première à faire bon accueil aux troupeaux sauvages. Un jour, Ngasha a été un peu jaloux d’un mâle sauvage et s’est dirigé vers lui pour le pousser, sans être conscient combien le mâle était plus grand et plus fort. Il a essayé de pousser la patte du mâle sauvage mais ce dernier l’a pourchassé dans la forêt. Ziwa a entendu Ngasha crier à l’aide et avec Faraja, ils sont partis voir quel était le problème. Ils ont retrouvé Ngasha caché sous un arbre. Ziwa a fait de son mieux pour le calmer et le rassurer tandis que Faraja se tenait prêt si besoin !

En dépit d’avoir le même âge, Alamaya est plus turbulent que Mwashoti, qui est un amour en raison de sa terrible blessure à la patte et il n’est jamais loin des gardiens qu’il adore. Nous avons noté un léger changement dans sa personnalité récemment, devenant plus gai et joueur, et tous les autres orphelins l’adorent et s’inquiètent pour lui. Parfois Zongoloni surveille les jeux de bousculade afin que Mwashoti ne soit pas poussé trop fort.  Un jour, quand Mwashoti a poussé Quanza, chacun a été étonné mais Murera et Sonje ne l’ont pas réprimandé, peut-être parce qu’il est le plus petit et leur bébé adoptif, mais peut-être aussi parce qu’il est souvent intimidé et qu’elles veulent qu’il apprenne à se défendre seul.

Lima Lima et Quanza ont été si impatientes de manger un matin, qu’elles ont poussé les poteaux de leur palissade et sont parvenues à les endommager. Quand les gardiens sont arrivés pour leur donner leurs bouteilles de lait, ils ont trouvé la porte de la palissade cassée. Lima Lima a toujours été vilaine aux heures des repas car elle est avide, mais ce matin là, les gardiens ont constaté que Quanza peut être influencée et peut devenir vilaine aussi.

Alamaya17 3AlamajaFaraja5 3Faraja

Jasiri1 3JasiriLimaLima scratch12 3Lima LIma

Murera mwashoti5 3Murera, ManshotiQuanza17 3Quanza

Shukuru29 3Shukuru

 

BANNERmarch

En raison d’un temps sec, il y a eu beaucoup d’éléphants sauvages dans le secteur, se rassemblant autour des points d’eau presque chaque jour et les orphelins ont interagi avec les troupeaux sauvages. Un jour, les orphelins et les gardiens ont rencontré un mâle sauvage avec d’énormes défenses. Les orphelins se sont arrêtés pour l’admirer. Kihari, Kenia, Ndii, Arruba et Araba se sont sauvées tandis que les membres du troupeau de Mbegu se sont  dirigés vers lui, soulevant leurs trompes pour le renifler à une certaine distance. Après avoir mangé ensemble pendant plus de dix minutes, Mbegu et Ndotto  se sont sentis assez confiants pour l’approcher mais lentement. Par la suite le mâle a laissé les orphelins et les orphelins sont restés impressionnés par tous ce qu’ils ont vu ce jour là.

Bien que Kenia, Kihari, Ndii, Panda, Ishaq-b et Ndoria ne soient plus dépendantes du lait, elles restent dépendantes des palissades et sont attachées aux jeunes du troupeau. Il en est de même pour Mbirikani qui a choisi de rester avec les orphelins la journée. Nous sommes ravis de revoir Mbirikani après sa longue absence. Kihari, Kenia et Ndii se bousculent toujours pour obtenir l’attention de Tahri, le bébé chéri du groupe, qui est âgée d’une année de plus que les membres du troupeau de Mbegu.

Tahri reste particulièrement attachée à Kenia, mais aime courser Godoma aux heures de la distribution du lait, étant presque du même âge.

Lasayen Godoma16 3Lasayen et GodomaMashariki22 3Mashariki

Mbegu22 3MbeguNdoria12 3 2Ndoria

Ndotto16 3NdottoNelion Aruba Araba12 3Nelion, Aruba Araba

Panda Kenia Kihari22 3Panda, Kenia KihariSuswa 010319Suswa

 

BANNER

Le mois de mars a été certainement le mois le plus  chaud. Ce temps chaud signifie que le troupeau de l’ex-orpheline Yatta avec les huit  bébés nés sauvages est resté dans le secteur des palissades pour les points d’eau frais et les compléments alimentaires pour les mères allaitantes.

Chemi Chemi fait partie du troupeau d’Olare mais il a hérité du surnom par les gardiens de « Ranger solitaire » car il préfère marcher seul une grande partie du temps, bien qu’il arrive parfois en compagnie des groupes de Mutara, de Narok. Orwa s’est éloigné de Narok et de Bomani un moment et Chemi Chemi s’est joint à Bomani quelques jours ce mois-ci, appréciant sa compagnie.

Ce temps chaud occasionne toutes sortes de comportement chez les éléphants : Oltaiyoni normalement polie a essayé de partir furtivement avec une bouteille de lait supplémentaire. Elle avait si soif que, quand elle a noté que les gardiens ne regardaient pas, elle a saisi une bouteille par terre et a couru avec. Avant que les gardiens soient arrivés à elle, elle avait déjà fini la moitié du lait ! Mteto a essayé de tremper sa trompe dans le seau de lait de Namalok et avant que les gardiens l’aient attrapée, elle était parvenue à en prendre une grande quantité avant même que les gardiens puissent la réprimander. Elle a toujours ses traits de caractères espiègles de la nurserie.

Par ce temps sec, les éléphants recourent à se nourrir de l’écorce des branches des arbres, les dépouillant. Un jour, Namalok et Karisa ont eu un désaccord pour quelques feuilles  vertes d’un arbuste que Namalok avait trouvé mais  qui intéressaient Karisa. Alors que ces deux derniers se poussaient, Enkikwe est passé par là et a pris les feuilles vertes. Avant que Namalok et Karisa soient parvenus à trouver un accord, Enkikwe les avait déjà mangés. Les deux mâles ont certainement regretté de ne pas les avoir partagés au départ.

Naturellement les orphelins ne cessent de jouer, ils sont des bébés après tout. Mundusi est le plus espiègle et il est très gros, profitant très bien à Ithumba. Il a plaisir à défier ses pairs plus âgés et particulièrement pour les jeux de lutte qu’il ne gagne naturellement jamais !

kenze naisula6 3Kenze et Naisulalualeni lulu1 3Lueleni et son bébé Lulu

mteto dusting12 3Mtetomundusi mteto1 3Mundusi

mutarafriends16 3Mutararapa scratching16 3Rapa

roi12 3Roisanasana3 3Sana Sanawanjalalucerne6 3Wanjala

 

Traduction d’après le journal mensuel des soigneurs transmis chaque mois avec des photos par Laurence CORNET

Maxwell Kiko 11 170319Maxwel et Kiko
Ce mois-ci a été extrêmement douloureux pour nous tous quand nous avons perdu notre petit rayon de soleil, notre petit rhino blanc Maarifa. L’humeur a été maussade jusqu’à ce nous recevions un autre petit éléphanteau orphelin du Masai Mara après que sa mère soit morte en raison du conflit homme/animal. Ce petit orphelin a reçu des quantités énormes d’attention car chacun a transformé son énergie en quelque chose de positif, en se concentrant sur les autres qui ont besoin de notre aide. En conséquence ce petit mâle a accordé sa confiance aux gardiens en un instant et il rejoindra bientôt le programme de parrainage.
Ce mois-ci, nous avons vu un changement significatif chez Malima, qui est connue pour sa double personnalité, parfois bonne, parfois mauvaise ; étonnamment elle est devenue très attentive et maternelle envers notre petite femelle Larro qui est arrivée en début d’année. Elle l’attend le matin pour quitter son étable et l’escorte dans le parc le jour. Larro semble se rendre compte de sa position privilégiée et parfois elle barrit sans aucune raison, juste pour surveiller la réaction qu’elle peut susciter et ceci ne manque jamais d’amener Malima et certaines des femelles plus âgées à courir vers elle. Récemment, Sattao a changé d’étable et se trouve maintenant à côté de Larro. Il est devenu tout à fait protecteur d’elle et on peut souvent l’observer à côté d’elle en brousse et s’assurer qu’elle se trouve dans son étable le soir venu saine et sauve.
Sattao a choisi d’agacer le pauvre Maxwell le matin quand il est d’humeur espiègle. Il va directement à la palissade de Maxwell et se tient près de sa porte. Il tire sur l’oreille de Maxwell avec sa trompe, persiste tant que Maxwell saute et charge en soufflant, tout en soulevant la poussière. Maktao a décidé de se joindre au jeu et a mis sa patte sur l’oreille de Maxwell quand il est revenu vers la porte de sa palissade car Maxwell ne peut pas résister à l’attention des éléphants et apprécie secrètement cette interaction.
Sattao, Tamiyoi, Ambo et Maisha sont les bébés qui apprécient le goût des granules de luzerne et peuvent souvent être repérés hors de leurs palissades le matin, courant vers l’entrepôt afin d’en ramasser. Maisha n’aime pas être bousculée et barrit souvent très fort en signe de protestation, effrayant Tamiyoi, Ambo et Malima, les faisant partir de l’entrepôt. C’est alors que Maisha en profite et saisit autant de granules que possible !
Parfois les orphelins constituent leurs propres petits groupes le matin quand ils sortent de leurs étables. Enkesha a commencé à mener un troupeau de jeunes dans la forêt, y compris Dololo, Mukkoka, Ambo, Larro. Parfois ce petit troupeau peut passer des heures à manger en brousse seul avant de rejoindre les autres pour l’alimentation en lait à 9 H. Enkesha est un éléphant doux et nous l’avons observée récemment apprécier l’eau potable directement du tuyau d’arrivée d’eau au bain de boue. Elle a appris à maîtriser une technique pour resserrer sa trompe pour fermer le trou provoqué par sa blessure, créant un vide pour faire monter l’eau et la repousser dans sa bouche.
Luggard continue à s’améliorer et reste toujours dans l’étable à côté de Musiara. Ils sont maintenant de grands éléphants et prêts pour des palissades plus grandes mais avec la pluie Luggard doit être au chaud et au sec la nuit et doit être choyé et de ce fait ses meilleurs amis bénéficient des mêmes avantages. Ces deux sont les meilleurs amis, Musiara toujours attentif à regarder où se trouve Luggard et à le soutenir.

Dololo 200319Dololo

Emoli 5 110319EmoliJotto 100319Jotto

Kiasa 2 2 200319KiasaLuggard 2 2 160319Luggard

Maktao 020319MaktaoMalima Kuishi 100319Malima et Kuishi

Mapia 4 030319MapiaSagala 010319Sagala

Sattao 8 5 020319SattaoTamiyo Ambo Kiasa 090319Tamiyoi,Ambo,Kiasa

 

Elephant le groupe lombreLe groupe se repose à l'ombre

Le jeu est la manière parfaite d’apprendre de nouvelles et importantes compétences et s’il y a un jeu dont les mâles dépendants apprécient pour la plupart, est le jeu de bousculade où ils peuvent tester leur force. Ukame aime également lutter mais elle est si colérique, que ses adversaires ont tendance à s’enfuir et à se cacher derrière leurs (plus petits) gardiens, dont Wanjala ou Pare.

Elephant Ukames'énfluit avec sa bouteille de lait


Les dernières arrivées, Sana Sana, Ndiwa et Malkia, reçoivent leur éducation sauvage tout en s’adaptant à leur nouvelle maison et apprennent de leurs pairs plus âgés.#

Elephant Ndiwa Sana Sana et GallaNduwa, Sana Sana et Galla s'entent le lait


Kithaka, Garzi et Barsilinga sont toujours partiellement dépendants et choisissent de partir dans la journée mais retournent aux palissades la nuit ; ils vont lentement vers une vie indépendante. Enkikwe a été plus indépendant récemment malgré l’état de sa patte et il veut suivre ses amis Kithaka, Garzi et Barsilinga. Il semble que l’appel du sauvage soit plus fort que tout mais les gardiens doivent garder Enkikwe encore aux palissades pour surveiller la guérison de sa patte.

Elephant Kithaka chef du groupeKithaka chef du group


S’il y a un ex-orphelin dont les orphelins dépendants apprennent beaucoup, c’est Yatta. Elle est une matriarche impressionnante et a un respect total de son troupeau. Quand elle gronde qu’il est temps de partir, même les bébés s’arrêtent de jouer et avancent. En tant que victime du braconnage, Yatta sait trop bien ce qu’est de se retrouver seul, c’est pourquoi elle accueille tous les amis sauvages qui ont besoin de compagnie et d’une famille, rendant visite fréquemment aux orphelins.

Yatta 2019 2
Le 15 du mois, les ex-orphelins Kibo, Chemi Chemi, Naisula, Kitirua, Kandesha et Murka sont venus rendre visite. Dans la soirée, Wendi est arrivée avec son bébé Wiva, Yatta, Yettu, Yoyo, Mulika, Mwende, Kinna et Kama, Makena, Vuria, Ololoo, Lenana, Ithumba et Bongo ! Nous n’avions pas vu Bongo depuis le mois d’octobre et il va très bien !

le groupe d'Ithumba Janvier 2019

  • le groupe
    le groupe
    à l'ombre
  • Chaimu
    Chaimu
    toujours en mouvement
  • Chemi Chemi
    Chemi Chemi
    ex-orphelin
  • Tomboi
    Tomboi
    ex-orphelini visit les etables
  • Galana
    Galana
    et son bébé Gawa
  • Kibo
    Kibo
    ex-orphelin
  • Kithaka
    Kithaka
    chef du groupe
  • le groupe
    le groupe
    s'amusent
  • Malkia
    Malkia
    et leurs amis Esampu et Karisa
  • Mundusi
    Mundusi
    as faim
  • Malkia
    Malkia
  • Namalok
    Namalok
    cherche l'eau
  • Rapa
    Rapa
    va dans la brousse
  • Sana Sana
    Sana Sana
  • Sinyei
    Sinyei
     et son bébé Siku
  • Wanjala
    Wanjala
    combat avec Mundusi
  • Barsilinga
    Barsilinga
    joue avec Garzi
  • Siku
    Siku
    Bébé Siku avec Ithumba
  • Dupotto
    Dupotto
    sent quelque chose
  • Enkikwe
    Enkikwe
    regard au camera


Elephant Orphelins dans la boue se vautrerles orphelins s,amusent au  bain de boue


Nous constatons continuellement combien le troupeau d’Umani grandit rapidement, prospérant dans cet environnement unique. Ngasha, Jasiri et Faraja gagnent en confiance de jour en jour et cherchent à vivre leurs propres aventures indépendamment du troupeau. En attendant, Mwashoti et Alamaya, âgés de 4 et 5 ans, ne prennent plus qu’une bouteille de lait à chaque repas, la forêt leur offrant assez de nourriture pour répondre à leurs besoins nutritionnels. Les matriarches Murera et Sonje renoncent souvent à leur bouteille de lait, préférant la végétation à la place.

Elephant Murera arrive pour le lait 11hMurera arrive pour le lait


Ngasha, Faraja et Jasiri ont fait du bon travail au cours de leurs rencontres avec les sauvages, malgré leurs comportements turbulents, mais globalement leurs engagements ont été positifs et Zongoloni et Quanza se sont particulièrement bien comportées, savourant les opportunités de ces rencontres. Souvent, les mâles jouent simplement et on voit qu’il faut qu’ils apprennent encore sur les limites sociales et de l’étiquette d’un éléphant. Ces aptitudes vont se développer au fil du temps et font partie de leur croissance.

Elephant Faraja et Jasiri samusant sur le monticule de poussireFaraja et Jasiri jouent


Lima Lima nous a amusés avec son comportement avide. Un jour elle a couru après le véhicule transportant le lait afin d’être la première pour avoir sa bouteille, les tirant hors du véhicule avant même que les gardiens soient prêts !Un autre matin, elle a volé des bottes de luzerne de l’entrepôt, les laissant tomber et les dispersant partout. Un jour, elle a été effrayée : alors qu’elle abaissait une branche, elle a touché une ruche ! Les éléphants n’aiment pas les abeilles mais Lima Lima, qui est très intelligente, a couru directement dans un point d’eau voisin, s’est submergée dans l’eau, ce qui a empêché les abeilles de la piquer.

 

Umani01-2019

  • Alamaja
    Alamaja
    effronté se cache dans les buissons
  • les orphelins
    les orphelins
    Dépoussiérage rapide avant feuilleter au matin
  • Faraja
    Faraja
    à l'abreuvoir près du lodge
  • Alamaja
    Alamaja
    et Mwashoti se battre pour l'espace
  • Faraja
    Faraja
    et Jasiri s'amusant sur le monticule de poussière
  • Jasiri
    Jasiri
     aspire la terre de son tronc à la recherche de minéraux
  • les orphelins
    les orphelins
    profitent de l'herbe luxuriante
  • Faraja
    Faraja
    et Ziwa luttent au petit matin
  • Jasiri
    Jasiri
    et Faraja se saluent
  • Faraja
    Faraja
    et Ziwa luttent au petit matin
  • les orphelins
    les orphelins
    rentrent chez eux
  • Lima Lima
    Lima Lima
    cherche une branche verte
  • Murera
    Murera
     arrive pour le lait à 11h
  • Faraja
    Faraja
    et Ziwa se dirigeant vers les collines
  • Jasiri
    Jasiri
     aspire laterre de son tronc à la recherche de minéraux
  • Faraja
    Faraja
     et Jasiri s'amusant sur le monticule de poussière
  • les orphelins
    les orphelins
     profitent de l'herbe luxuriante
  • Mwashoti
    Mwashoti
     avec un tronc plein d'herbe
  • Lima Lima
    Lima Lima
     et Murera prêts à rentrer chez eux
  • Ngasha
    Ngasha
    dans les Chuylu Collins

 

Elephant Orphelins au bain de poussireElephant-Orphelins au bain de poussière

Le mois a été plein de rencontres sociales pour les orphelins avec de nombreux éléphants sauvages rendant visite pour profiter des abreuvoirs, alors que plusieurs ex-orphelins sont venus dire « bonjour ». Emily, Seraa, Icholta, Thoma et Ndara ainsi que leur progéniture respective ont été présentes, de même que la future maman Mweya. Sauvée d’Ouganda, Mweya a maintenant 18 ans et elle est enceinte ; nous espérons la voir en compagnie d’un bébé un de ces jours, mais jusqu’à ce jour arrive, elle est chaleureusement dorlotée par ses « sœurs » et compagnons du troupeau.

Elephant Mweya visite les tablesex-orphelin rende visite aux étables


Le plus gourmand de nos orphelins est Ngilai, qui a développé une soif insatiable pour le lait et qui concurrence avec Tahri pour être le premier aux bouteilles de lait aux heures des repas. Godoma et Mbegu rivalisent pour une seconde part. Pendant que les autres orphelins partent en brousse pour commencer leur aventure de la journée, on peut voir ce duo occupé à saisir autant de granules de luzerne que possible

Elephant Godoma creusant et baignant dans la poussireGodoma creusant et baignant dans la poussière


Peut-être la rencontre la plus drôle a été le jour où les orphelins ont couru vers l’abreuvoir qui se trouve près du baobab et qu’ils ont effrayé un éléphant sauvage qui est resté confus à la vue de tant de jeunes éléphants courant vers lui ! Suswa, aimable, s’est avancée vers lui pour le rassurer car il était clair qu’il était alarmé par ce qu’il venait de voir

Elephant Bada et Suswa discutentSuswa dicute avec Bada


Oltukai, le buffle orphelin, qui était parti avec Tawi et Kore, les deux élands, est revenu aux palissades. Un matin, Lentili était si excitée, qu’elle a chargé Oltukai qui se tenait près de l’abreuvoir des palissades. Oltukai a riposté et a chargé vers Lentili qui a rapidement battu en retraite, mais Kenia s’est avancé pour secourir Lentili. Heureusement tout est resté paisible et Kenia a mené son groupe dans le parc.

 

Voi01-2019

  • Ndotto
    Ndotto
    humeur-enjouée
  • Synia
    Synia
    dit bonjour à Panda
  • Arruba-Bada
    Arruba-Bada
    se lancent dans un jeu de poussée
  • Bada-Suswa
    Bada-Suswa
    discutent
  • Lesanju
    Lesanju
    ex-orphelin
  • Edie
    Edie
    relaxant
  • Wasessa
    Wasessa
    ex-orphelin rende visite
  • Godoma
    Godoma
    creusant et baignant dans la poussière
  • Bada
    Bada
     s'approchant des éléphants sauvages
  • Emily
    Emily
    avec son groupe
  • Ishaq B
    Ishaq B
    sent la bouche d'Arruba
  • Lasayen
    Lasayen
    courant dans l'eau
  • Lentili
    Lentili
  • Ishaq b
    Ishaq b
    se gratte
  • Lasayen
    Lasayen
    et amis jouant dans la tranchée
  • l'éléphant sauvage
    l'éléphant sauvage
    va s rejoindre les orphelin
  • Mashariki
    Mashariki
    est heureux de voir Ol Tukai
  • Mbegu
    Mbegu
     demande Taveta de renoncer à gratter le rock
  • Mudanda
    Mudanda
    avec une gorgée d'herbe
  • Mweya
    Mweya
    visite les étables

Traduction d’après le journal mensuel des soigneurs transmis chaque mois avec des photos par Laurence CORNET

Nouvelles du mois de Tanzanie : Yang Feng Glan, une Chinoise de 66 ans, a exporté pendant des années des centaines de défenses d’éléphants. Sa condamnation, le 20 février, est saluée par les défenseurs de l’environnement. Mme Yang était accusée du trafic de 860 défenses entre 2000 et 2014, un butin représentant des dizaines de hordes d’éléphants”, écrit sur son site le journal tanzanien The Citizen, peu après qu’un tribunal de Dar Es-Salaam a condamné, le 20 février, la “reine de l’ivoire” et deux de ses complices à quinze ans de prison. La cour a également ordonné que les biens de la criminelle soient saisis. Au total, la valeur de ces “exportations” est estimée à 5,7 millions d’euros, rapporte CNN sur son site Internet.


Le groupe de la Nurserie

Elephant les orphelins partent dans la brousseElephant les orphelins partent dans la brousse

L’année a commencé avec l’arrivée d’un nouveau bébé lorsque le service de la faune du Kenya (KWS) nous a demandé de sauver un éléphant orphelin dans le Mara, victime du conflit homme/animal. Nous l’avons nommé Larro. Elle est maintenant en sécurité à la nurserie et reprend des forces. Kiasa est particulièrement une fan de cette petite femelle. Quand elle n’est pas d’humeur espiègle, elle peut garder un œil sur Larro. Enkesha, sa voisine d’étable, partage sa végétation avec Larro. Les deux orphelins n’ayant pas réservé bon accueil à Larro, sont Emoli et Mapia. Ces deux sont en phase d’être plutôt turbulents et vilains et ne sont pas particulièrement gentils avec la petite femelle, mais les autres femelles comprenant Tagwa, gardent un œil sur elle.

Elephant LarroLarroElephant Tagwa Ambo Mapia et EnkeshaElephant-Tagwa-Ambo-Mapia-et-Emoli


Le bain de boue a été un endroit d’amusement, de jeux et de bêtises ce mois-ci car les orphelins ont cherché un répit devant le soleil brûlant. Sattao, Emoli et Musiara se sont comportés comme des petits mâles espiègles, grimpant sur les ventres de leurs amis plus âgés tandis que notre petit rhinocéros blanc, Maarifa, aime rouler sur les tas de terre et se couvrir de boue.
Malima a meilleur caractère et elle est de meilleure nature après avoir rejoint les groupes des femelles plus âgées et après avoir été disciplinée.

Elephant MalimaMalima
Mukkoka et Dololo, qui sont arrivés pratiquement en même temps à la nurserie et qui sont de très bons amis, ont des caractères différents. Mukkoka aime rester dans le troupeau tandis que Dololo est plus indépendant, mais chacun garde un œil sur l’autre.

Elephant MaxwellMaxwell
Notre rhinocéros noir, aveugle, Maxwell, peut également se délecter de son passe-temps préféré, se baigner dans son bain de boue, dont nous avons refait le plein, ainsi il peut s’en donner à cœur joie. Pour nous assurer qu’il puisse être heureux et en bonne santé, nous lui donnons chaque matin des granules de luzerne. Cependant, ces casse-croûtes nutritifs sont également beaucoup appréciés par les orphelins qui s’arrêtent devant la palissade chaque matin afin d’en saisir autant que possible !

                                                           

  • Maktao
    Maktao
  • Ambo
    Ambo
    Ambo prend son lait
  • Emoli
    Emoli
    Emolie ouvre la voie
  • Enkesha
    Enkesha
  • Dololo
    Dololo
    Dololo et très faim
  • Jotto-Maisha et Tagwa
    Jotto-Maisha et Tagwa
  • Kiko
    Kiko
    Kiko et toujour présent
  • Kuishi
    Kuishi
  • Larro
    Larro
    le plus petit orpelin
  • le groupe
    le groupe
    Les petits vont dans la brousse
  • Luggard
    Luggard
    Luggard s'occupe Larro
  • Marrifa
    Marrifa
    il et toujour à coté d'un soigneur
  • Maisha et Tagwa
    Maisha et Tagwa
  • Malima
    Malima
  • Maxwell
    Maxwell
  • Mukkoka
    Mukkoka
    Il s'est bien installé
  • Musiara
    Musiara
    un garcon calm
  • Sagala et Mapia
    Sagala et Mapia
    très amitié
  • Sattao
    Sattao
  • Tagwa
    Tagwa
    Tagwa-Ambo-Mapia et Enkesha