016 legroupe
 
Le mois a commencé avec beaucoup d'excitation quand nous avons aperçu Tassia, maintenant âgé de 7 ans, avec un troupeau d’éléphants sauvages, après ne pas avoir été vu pendant quelques mois. Il s'avère que ce troupeau l'a adopté il semble extrêmement heureux avec eux. L’ex-orphelin Mzima, âgé de 9 ans, est arrivé en quelques minutes derrière eux, restant à part, mais engagé dans un jeu de bousculade amical avec un adolescent du troupeau sauvage mais quand ils sont partis avec Tassia, il est resté seul dans l’enceinte des palissades, n’étant apparemment pas tenté de rejoindre le groupe. Cependant, restant manifestement en communication avec son cher ami tout le temps. Dans ce troupeau sauvage, une femelle avec son bébé s’était attardée dans l’enceinte des palissades il y a quelques mois. Elle a semblé beaucoup plus détendue cette fois, familière avec l'environnement. Nous pensons qu'elle est peut-être une ex-orpheline du troupeau de Natumi.


Un jour, Kihari s’est échappée du groupe des orphelins dépendants du lait, pour aller manger sur  la colline. Plus tard, après 16 H, elle revenue seule aux palissades, où elle a été accueillie chaleureusement par les ex-orphelins Kivuko et Layoni, qui étaient également venus aux  palissades au même moment. Les trois se sont attardés autour du point  d’alimentation où des feuilles de grewia étaient tombées du camion lors du déchargement. Plus tard, Layoni et Kivuko sont restés en dehors des palissades alors que Kihari a rejoint son groupe d’orphelins dépendants à l'intérieur pour la nuit. Layoni et Kivuko une heure plus tard repartaient en brousse.

Quelques jours plus tard, Layoni a eu de drôles de ruses, se cachant derrière des rochers, attendant que les orphelins dépendants passent de sorte qu’il puisse les rejoindre. Cependant, alors qu’il sortait de derrière les rochers,  il a flanqué une peur bleue à Arruba, Suswa et Naipoki, qui menaient les autres en brousse, mais une fois qu’elles se sont rendues compte que c'était Layoni, les orphelins se sont détendus et sont restés  avec lui pour manger le reste de la matinée. A midi il est revenu avec eux aux palissades pour le lait. Kenia n'est jamais très heureuse de voir les ex-orphelins tels que Lesanju et les autres membres de son troupeau comprenant Kivuko, Dabassa, Sinya, Layoni et Lempaute, craintive qu’ils puissent la chasser pour adopter son groupe. Elle apprécie énormément son rôle de Matriarche du groupe dépendant. Ndoria est toujours la vilaine « qui mord les queues » ce mois-ci, se concentrant sur Araba, la pauvre becquetée comme les poules. Cependant, Ndoria peut seulement disputer Araba quand Kenia n'est pas dans les parages, car Araba est le bébé adoptif préféré de Kenia,  lui donnant  beaucoup d'affection, laquelle répond par des grondements d'appréciation. Nelion et Tundani se concurrencent souvent, au moins une fois par jour, pour tester leur force et pour déterminer qui est le plus dominant !

Durant la saison sèche actuelle, les orphelins dépendants du troupeau de Kenia ont trouvé de nombreux troupeaux sauvages par hasard à proximité des palissades et également aux sources d'eau permanentes. Ceci a fourni aux orphelins l'occasion de jouer avec de jeunes bébés sauvages, une activité qu'ils aiment, ainsi que de socialiser avec des bébés sauvages plus âgés qu’eux. Il est important que les orphelins rencontrent et interagissent avec ces troupeaux sauvages afin d’apprendre les nuances sociales complexes pour se faire des amis sauvages qui, dans la plénitude du temps, seront heureux de rejoindre. C'est la raison pour laquelle le projet des orphelins est une réussite dans la façon de permettre à des orphelins élevés par des hommes à repartir à un état sauvage naturel.

Ce mois-ci,  Mudanda et Rorogoi ont brièvement rejoint un troupeau sauvage tandis que les autres mangeaient, mais sont retournées à leur famille orpheline quelques heures plus tard. Cependant, nous avons eu un stress important le  25 juin, quant un troupeau sauvage qui socialisait avec les orphelins dépendants a enlevé Embu. Embu était sous le charme d'une femelle plus âgée qui lui prêtait attention et quand il a été l’heure de se diriger vers les palissades et que les gardiens ont appelé les orphelins, le troupeau sauvage a gardé Embu et a empêché les gardiens de venir la rechercher. Les gardiens ont suivi le troupeau pendant un moment, espérant qu'Embu les rejoindrait, mais à la tombée de la nuit, ils ont dû retourner, espérant de la retrouver le lendemain matin. Le matin suivant, très tôt, un de nos pilotes a aidé l'équipe au sol pour rechercher Embu, qui est toujours un orphelin dépendant du lait et de ses gardiens pour sa sécurité. Cependant, il n'y a eu aucun signe de l’éléphanteau absent. Tôt le jour suivant, les équipes sont reparties et ont repéré un éléphant solitaire dans  les plaines d'Irima qui était, en effet, notre petite Embu, qui avait été malmenée par un lion pendant la nuit. Nous ne savons pas pourquoi le troupeau sauvage l'a abandonnée plutôt que de la protéger, mais peut-être qu’elle avait entrepris le voyage de retour vers les palissades. Embu a été enchantée de voir ses gardiens et  s’est accrochée à eux et ils ont tous pris le chemin du retour vers les palissades, une distance de quelques 25 km à vol d'oiseau ! Le Dr. Poghon de notre unité vétérinaire mobile de Tsavo, a traité ses blessures, qui n'étaient heureusement pas  potentiellement mortelles. Embu a été extrêmement chanceuse d’avoir survécu à cette attaque, car les lions de Tsavo peuvent être de jeunes prédateurs pour les éléphants. Embu a appris une précieuse leçon et elle est heureusement de retour dans le groupe, menant quotidiennement même le groupe dépendant en brousse et le ramenant aux palissades.

021 NelionetBadaNelion et Bada034 NdiiNdii005 legroupele groupe

 

plus des photos sur facebook