Le groupe d’Ithumba

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

 

Les bonnes nouvelles de ce mois sont arrivées vers la fin du mois, quand six des orphelins de la nurserie ont rejoint le troupeau aux palissades de réintroduction d’Ithumba. La pluie au cours du mois passé a été suffisante pour reconstituer la végétation de la saison sèche ainsi c’était une bonne période pour que les bébés se déplacent à Ithumba. Bien qu'ils restent dépendants du lait et des gardiens pendant  encore longtemps (probablement  pendant encore cinq ans) avant de prendre confiance pour oser aller plus loin avec leurs amis ex-orphelins, l’interaction avec les éléphants plus anciens et leurs amis sauvages, ajouté au fait que Tsavo fournit l'habitat idéal pour les éléphants, fait une bonne transition pour les bébés la nurserie.

Le 28 décembre, Kamok, Roi et Oltaiyoni sont arrivées aux palissades d'Ithumba à 10 H30 le matin après un voyage réussi en camion. A ce moment-là, la température ambiante commençait à s’élever, promettant une journée chaude, causant un choc aux nouveaux venus d’une région plus fraîche de la nurserie de Nairobi ! Elles ont été bientôt rejointes par de vieux amis de la nurserie, à savoir Olsekki, Enkikwe, Siangiki, Boromoko, Sokotei et Sirimon avec Kithaka, Barsilinga et Lemoyian. Lentement, par groupe de trois, tous les orphelins dépendants d'Ithumba ont été appelés afin de les rejoindre. Avec les oreilles qui s’agitaient incessamment, il était évident que la température plus chaude avait été ressentie et les nouveaux venus s’éclaboussèrent d’eau entre leurs pattes et au-dessus de leurs têtes pour refroidir leurs oreilles. Cependant, il ne fallut pas longtemps avant qu'elles commencent à se régaler de tous les arbustes, buissons et herbe fraîche, qui sont abondants à cette époque.

 

Juste trois jours plus tard, le 31 décembre, Tusuja, Kauro et Naseku sont arrivés aux palissades d'Ithumba à 10 H du matin, rejoignant leurs trois amies. Oltaiyoni a échangé des salutations avec Kauro mais Kamok a semblé totalement indifférente ! Le premier jour pour Naseku, Kauro et Tusuja s’est déroulé près des palissades, n’osant aller trop loin, se concentrant sur leur nourriture et se familiarisant avec leur nouvel environnement. Narok s’est particulièrement occupé de Naseku et l’a suivie lors de ses déplacements pour se nourrir. Le soir, les nouveaux venus ont partagé la palissade clôturée électriquement pour la nuit avec les orphelins d’Ithumba, les six orphelins de la nurserie dormant ensemble. De tels liens d’amitié tissés à la nurserie durent toute la vie, illustrés par le fait que nos ex-orphelins maintenant sauvages sont avec les amis qu’ils se sont faits quand ils étaient bébés à la nurserie il y a des années. Aujourd'hui, Enkikwe, Olsekki et Siangiki qui sont arrivés ensemble l'année dernière, sont toujours des amis intimes, restant ensemble tout au long de la journée. Cependant, le moment viendra quand les mâles ,Enkikwe et Olsekki, commenceront à s’éloigner de Siangiki et du troupeau principal, devenant plus indépendants et peut-être rejoignant certains des mâles plus âgés déjà dans le sauvage.

 Narok continue à aimer tous les bébés, comme son amie et matriarche de ce troupeau dépendant, Laragai. Quand elles rencontrent occasionnellement les ex-orphelins, elles se dirigent vers Wiva et Gawa, nées sauvages afin de les garder mais les nounous telles que Meibai, Loijuk, Sidai, Naserian, Lenana et Chyulu interviennent toujours pour les éloigner ! Elles ont dû être enchantées à la fin du mois quand elles ont eu leurs propres nouveaux bébés de la nurserie de Nairobi sur lesquels elles peuvent prodiguer leur attention !

 Le troupeau de Mutara qui inclut 6 membres : Suguta, Turkwel, Kainuk, Sities et Kanjoro et qui avait été absent depuis le début du mois, est arrivé pour dire bonjour le 9 décembre et ensuite ils ont été vus presque chaque jour jusqu'au 19 décembre quand ils ont disparu, réapparaissant au matin du 28 qui s'est avéré justement être le même jour où les orphelins de Nairobi sont arrivés, confirmant encore une fois notre croyance dans les capacités télépathiques des éléphants puisqu'ils prévoient invariablement et exactement l'arrivée de nouveaux orphelins de la nurserie.

 Les ex-orphelins du troupeau de Yatta ont été vus seulement de temps en temps avant l'arrivée des nouveaux venus de la nurserie et le jour suivant après l'arrivée d'Oltaiyoni, de Kamok et de Roi au bain de boue. Nasalot s’est dirigée vers Kamok et a essayé de la renifler mais Kamok craintive s’est éloignée. Toutefois tous ont mangé ensemble brièvement avant de se séparer, mais Chyulu et Lenana sont restées près de Roi et d'Oltaiyoni pendant encore un moment avant de suivre leurs amis.

 Bien qu'il n'y ait pas eu une abondante pluie, le temps est resté nuageux et venteux la plupart des jours, aussi les orphelins ont préféré les petites flaques de pluie au bord du chemin, s’éclaboussant d'eau derrière leurs oreilles et s'enduisant d'une couche mince de boue pour protéger leur peau du soleil. Toutes les fois qu'il y a eu une petite averse, les orphelins ont fait une pause pour glisser et rouler sur le sol humide et rouge, ce qui a fait remarquer aux gardiens qu'ils ressemblaient tous  à des fourmilières rouges et géantes ! Cependant, au cours du mois, le paysage s'est desséché. Un jour, ayant pris son lait près du bain de boue principal, Kithaka a fait l'erreur d’être trop près du bord du trou d'eau où le sol était mou, aussi le  bord s'est effondré et Kithaka est tombé dans la boue, l’encourageant à apprécier un autre bain de boue inattendu ! Narok et Kasigau sont allés le réconforter puisqu'il est bien connu que Kithaka n’est pas très friand du bain de boue.

 Le trio des ex-orphelins, Makireti, Kasigau et Kilabasi, ont escorté les orphelins dépendants à plusieurs reprises ce mois-ci et  ainsi ont été vus souvent, une telle interaction est habituellement une recette pour des essais de jeux de lutte et de force parmi les jeunes mâle. L’ex-orphelin, Zurura, a été vu quelques fois ce mois-ci, en compagnie des autres ex-orphelins, dans le troupeau de Yatta tandis que Taita et Tomboi étaient avec un petit groupe d'ex-orphelins du troupeau de Yatta avec Galana et son bébé Gawa en début du mois, et vers le 26 décembre, quand Rapsu, Tomboi, Buchuma et Taita ainsi qu'Orok, Ololoo, Kilaguni, Makireti, Kilabasi et Kasigau sont arrivés au bain de boue.

 Les ex-orphelins ont eu la compagnie de quelques mâles sauvages, avec Kasigau et un ami très spécial. Les deux ont traîné ensemble au point qu’il est très difficile de distinguer, lors de la visite aux palissades, le mâle sauvage si  confiant des orphelins.

 Les éléphants ont fait ce qu’ils savent faire de mieux : débroussailler et renverser quelques arbres afin de se régaler des feuilles délicieuses! Un jour Teleki est parvenu à renverser un petit arbre qui était sur le point de se casser de toute façon et a semblé très heureux quand il est tombé avec fracas et il a été seul pour apprécier son festin ! Au cours du mois, il a essayé de recommencer mais a été très déçu car il n’a pas réussi ! 

TelekiEnkikweBarsilinga et Laragai

Plus des photos sur facebook