Le Groupe d'Ithumba

018 ex orphelins et llphants sauvages aux palisadesles orphelins et les éléphants sauvages


Ce mois-ci, le secteur d’Ithumba était tellement desséché que de nombreux éléphants sauvages se sont dirigés vers les points d’eau boueux et vers les palissades.

Nos ex-orphelins mâles, Zurura et Taita ont également fait leur apparition, parmi leurs imposants congénères sauvages. Grâce à une pluie abondante cette année, cette zone n’est pas aussi asséchée qu’à la fin de la dernière saison sèche, qui avait sonné le glas d’une sécheresse sans fin au cours de laquelle près de 400 éléphants avait péri dans la région du Sud Tsavo. Celle-ci avait également entraîné le sauvetage de quelques orphelins. Le 20 du mois, nous avons été ravis de remarquer Daddy parmi les 28 autres éléphants mâles sauvages, un vétéran qui a engendré certains des bébés de nos ex-orphelines. Daddy a décidé de rester dans le coin et de profiter de ses descendants pour le reste du mois.

Cependant, les points d’eau n’ont pas seulement été fréquentés par les éléphants, nous avons également vu des buffles, des léopards et même des lycaons s’abreuver, quelquefois tous dans la même journée !

Ce mois-ci, les troupeaux de nos anciens orphelins, dont les mamans Yatta et Galana, ainsi que la toute nouvelle maman Lualeni, sont tous restés près de leur lieu de refuge et ont passé du temps autour des palissades le matin afin de prendre leur “petit déjeuner” de luzerne installé par les soigneurs tous les matins, d’abord pour pouvoir surveiller les orphelins les plus petits tout au long de la journée, mais pour que les ex-orphelins en profitent également durant la saison sèche. Ça a été assez amusant de voir que, dès que la saison des pluies a commencé, avec des pluies éparses tombant dans le nord, les éléphants sauvages et même quelques ex-orphelins se sont en partie dispersés, n’étant plus totalement dépendants de l’eau et confortés par le fait de savoir que la végétation ne tarderait pas à pousser. Les éléphants ont une mémoire incroyable, et ceux d’âge moyen ainsi que les plus âgés connaissent le processus et peuvent l’anticiper afin de se positionner au meilleur endroit. Tandis que les autres se sont dispersés, nos ex-orphelins les plus petits, Orwa, Narok et Bomani sont restés à la maison, comme ils le font toujours.

Quand les ex-orphelins étaient là avec leurs propres petits, il était très intéressant et souvent très amusant, de voir leurs interactions avec les petits orphelins; un groupe tellement similaire du point de vue de l’âge et de leur ressemblance et cependant avec des débuts dans la vie si différents. Quelquefois les petits orphelins peuvent être accommodants et enclins à partager ce qu’ils considèrent comme “leur” petit déjeuner. Esampu est souvent très heureuse de partager et en particulier si le petit éléphant en question lui donne des signes de respect, comme c’est le cas avec le petit Siku ; mais Kama n’a pas été si chanceuse avec Maramoja qui l’a sommée de s’éloigner de sa pile de granulés de luzerne. Nusu, le bébé de Nasalot, est un peu fripon et en fait voir de toutes les couleurs aux soigneurs avec ses bêtises. Il est conscient qu’il peut faire pratiquement tout ce qu’il veut, comme voler la nourriture des petits orphelins, et les soigneurs ne peuvent rien y faire, car à chaque fois qu’ils essaient de s’interposer, les mères et les nounous interviennent tout de suite et se fâchent. Mais nous sommes certains que Pare et Rapa, en particulier, auront bien le dessus un de ces jours, dès que la mère de Nusu aura le dos tourné !

Même si elle est la plus jeune de l’Unité d’Ithumba, Esampu est pleine d’entrain. Elle a presque deux ans de moins qu’Ukame mais elle essaie toujours de la battre à la course au biberon de lait. Sa première tentative s’est soldée par un échec et elle a été obligée de stopper sa course au risque d’être projetée au sol, mais dès le jour suivant, elle a utilisé une tactique différente en anticipant l’heure du biberon et en se postant en tête du troupeau, afin de ne pas faire face au même problème et elle est partie en pôle-position !

La santé de Sapalan nous a un peu inquiétés à la fin du mois, ce calme petit mâle étant à la traîne derrière le reste du troupeau et quasiment au même rythme qu’Enkikwe qui boîte méchamment suite à une blessure infligée par un lion. Un jour il n’a pas pu se lever mais grâce à la rapide intervention d’Angela, qui a donné des instructions aux soigneurs, il a vite été soigné et a rapidement retrouvé la forme. Son nouvel ami Enkikwe restait avec lui pour lui tenir compagnie et surveiller la prise de son traitement, illustration de l’empathie incroyable dont font preuve les éléphants. Nous sommes heureux d’annoncer que Chemi Chemi se remet également bien de l’attaque du lion, mieux que prévu en fait, et nous pensons qu’il va finalement pouvoir recouvrer la vue de son oeil gauche, ce qui est un grand soulagement.

Vers la fin du mois, Laragai a temporairement décidé d’abandonner son « groupe de rebelles » (comprenant Kithaka, Garzi et Barsilinga) - ainsi que les soigneurs aiment à le qualifier - surtout parce que ces derniers refusent de retourner à l’enceinte des palissades certains soir et préfèrent traîner tard dehors et d’accompagner les petits orphelins lors de leurs promenades tout au long de la journée. Peut-être attend t-elle qu’un petit orphelin soit prêt à rester avec elle plus longtemps dans le bush !
Deux gros mâles, parmi les nombreux éléphants mâles sauvages qui se sont approchés du camp à la fin de la saison sèche, étaient sérieusement blessés ; l’un à la patte et l’autre avait une infection sur un flanc. L’équipe vétérinaire de DSWT/KWS Tsavo a répondu tout de suite à l’appel des soigneurs d’Ithumba et les deux éléphants ont été soignés avec succès et ont repris leur chemin ; ils n’ont pas eu à recevoir de traitement complémentaire.

001 Lualeni et son bb Luluex-orphelin Lueleni et son bébé Lulu002 Pare et KamaPare et Kama

003 ex orphelin chemi Chemi avec les plus jeunesex-orphelin Chemi Chemi avec les plus petits005 Taita et ZuzuraTaita et Zuzura

006 ex orphelins Yattaex-orphelin Yatta007 VuriaVuria

008 Galla et KanjaroGalla et Kanjaro009 kauroKauro

010 SapalanSapalan011 Olsekki et TaitaOlsekki et Taita

012 laragai avec llphants sauvagesLaragai avec l'éléphants sauvages013 Naisulia et KitiruaNaisulia et Kitirua

014 Konjori et garziKonjoro et Garzi015 Tomboi accompagne les plus jeunesex-orphelin Tomboi accompagne les plus petits

016 BomaniBomani017 Mutara chef du groupeMutara, chef du groupe

019 TurkwelTurkwel020 SitiesSities

021 ex orphelin Buchumaex-orphelin Buchuma022 OrwaOrwa

023 ex orphelin NamalokNamalok024 Kamok et UkameKamok et Ukame

025 RapaRapa026 NasekuNaseku

027 ex orphelin Galana et son bb Gawaex-orphelin Galan et son bébé Gawa028 EnkikweEnkikwe

029 Turwel et MundusiTurwel et Mundusi030 llphants sauvage avec les orphelinsl'éléphants sauvages et les orphelins

031 KithakaKithaka032 MtetoUkame Roi et NarikMteto, Ukame,Roi et Narok

033 Galla et SiangikiGalla et Siangiki034 ex orphelins Loijuk et Olare et bb Nusuex-orphelins Loijuk, bébé Nasu et Olare

035 BarsilingaBarsilinga036 le groupele groupe

037 SugutaSuguta038 groupe de MuturaGroupe de Mutara

039 IshangaIshanga040 MeibaiMeibei

 

 

009 groupe dex orphelin GalanaGroupe d'ex orphelin Galana

L’évènement le plus marquant et le plus excitant ce mois-ci a été l’arrivée tant attendue de notre 30ème bébé né sauvage, le premier bébé de Lualeni, une petite femelle que nous avons appelé Lulu. Nous ne pouvons pas aider mais nous nous réjouissons de chaque naissance de bébé né sauvage, chacun étant une étape importante et la  réussite finale du projet des Orphelins, et cela prend du temps dans la vie pour récolter entièrement ces récompenses. Lualeni est arrivée à la nurserie alors qu’elle avait 4 mois, traumatisée par la perte de sa maman et de sa famille. Observer aujourd’hui Lualeni avec sa précieuse Lulu est incroyablement gratifiant sachant combien ses débuts ont été douloureux.

Face aux inquiétudes que nous avons eues le mois dernier avec les lions agressifs, engendrant des blessures à certains des orphelins dépendants, ils ont été heureusement absents ce mois-ci. Une autre joie a été le retour de l’ex-orphelin Buchuma que nous n’avions pas vu depuis un an. Lorsque d’un pas nonchalant il est arrivé dans l’enceinte des palissades un matin, se dirigeant vers l’abreuvoir avant de venir saluer les orphelins dépendants dont certains ne l’avaient encore jamais rencontré, se demandant qui était ce géant amical, les gardiens ont été incroyablement heureux ! Il est resté aux palissades le restant du mois avec d’autres ex-orphelins et quelques sauvages. Nous avons été enchantés quand, quelques jours après la naissance de Lulu, le troupeau de Yatta que nous n’avions pas vu depuis un mois est arrivé (Yatta, son bébé Yoyo, Yetu, Kinna et son bébé Kama et les nounous  Ithumbah, Makena, Ishanga, Sidai et Naserian). Cependant Wendi et son bébé Wiva, Mwende et Mulika n’étaient pas présentes. Lulu est jolie, toute rose à certains endroits et elle a deux nounous très attentives, Chyulu et Lenana qui font la sécurité. Lualeni est une maman merveilleusement attentive, apparemment née pour ce rôle.

La majeure partie des ex-orphelins ont été présents ce mois-ci. Nous avons pu voir Tomboi, Rapsu, Zurura, Taita  qui sont tous de grands amis. Kainuk a laissé le troupeau de Mutara pour rejoindre celui de Narok qui est resté souvent dans l’enceinte des palissades car leur amie Turkwel est toujours dans les palissades afin de pouvoir récupérer de ses blessures causées par les lions. Du coup Kainuk ne s’éloigne pas trop de son amie. Turkwel apprécie les compléments alimentaires qui lui sont donnés pour l’aider à guérir. Heureusement ses blessures guérissent ainsi que celles de Chemi Chemi. A la différence de Turkwel qui fait bon accueil aux soins, Chemi Chemi pose plus de problème et c’est toujours un challenge pour les gardiens.

Le groupe des « rebelles » comme les gardiens aiment les appeler se compose de Laragai, Kithaka, Garzi, Lemoyian et Barsilinga. Ils continuent à essayer d’échapper aux gardiens dès qu’ils le peuvent, partent avec des sauvages et quelques fois ne reviennent pas aux palissades le soir, nécessitant qu’un gardien attende toute la nuit pour voir s’ils reviennent afin de les faire rentrer à l’intérieur des palissades. A  ces occasions, quand ils reviennent aux palissades le matin ou au  bain de boue à midi, c’est un soulagement pour les gardiens. Heureusement que certains soirs, ils se comportent bien, revenant aux palissades.

Beaucoup d’éléphants sauvages sont venus ce mois-ci, le secteur devenant plus sec. Parfois il y a des nouveaux qui ne sont pas très amicaux. Un jour l’un d’entre eux a chargé Namalok près du bain de boue mais les gardiens sont intervenus en criant après le  sauvage, afin que Namalok puisse s’éloigner de lui. Wanjala a été coincé par certains dans le bain de boue tandis que Sapalan a été secoué par la trompe de l’un deux venu boire à l’abreuvoir. Notre petite femelle très intelligente, Esampu, sait comment gérer ces interactions. Cette petite femelle entêtée a été intimidée par un jeune sauvage près de l’abreuvoir, mais au lieu de vouloir combattre, elle a feint de renoncer, jusqu’à ce que le jeune sauvage se soit rapproché de ses amis et elle a encouragé son ami plus âgé  Mundusi à intervenir et à discipliner ce dernier. Il s’est rapproché de Laragai et Galla qui l’ont  discipliné,  conduisant le jeune sauvage à s’éloigner. En raison de sa nature audacieuse, Esampu s’est très bien adaptée à son nouvel environnement. Elle est un leader né.

 Comme d’habitude il y a toujours ceux qui ont un  vilain comportement aux heures de la distribution du lait. Etonnamment Roi a essayé de se faufiler autour des gardiens pour essayer de voler des bouteilles de lait supplémentaires, réussissant parfois ! Mteto a essayé de voler le lait dans le seau du pauvre Namalok mais a été découverte par les gardiens et réprimandée. Parfois c’est une offensive en groupe, comprenant Mundusi, Maramoja, Namalok et Rapa, conspirant pour obtenir une deuxième bouteille, courant vers les bouteilles, espérant duper les gardiens. Mais ils sont toujours repérés, Namalok étant parmi eux et buvant seulement dans le  seau qu’il obtient qu’une fois ! 

040 Galana et son bb GawaGalana et son bébé Gawa039 Lualeniex-orphelin Lualeni

038 Wanjala et VuriaWanjala et Vuria 037 ex orphelins Chemi Chemi et Meliaex-orphelin Chemi Chemi et Malia

036 Wanjala et NasekuWanjala et Naseku035 EsampuEsampu

034 DupottoDupotto030 bb Sikubébé Siku

029 Roi a vol une bouteilleRoi vol une bouteille028 SiangikiSiangiki

027 KandeshaKandesha026 RapaRapa

025 UkameUkame024 Roi et NamalokRoi et namalok

023 SapalanSapalan022 ex orphelinsex-orphelins

021 KithakaKithaka020 ParePare

017 NasekuNaseku016 EsampuEsampu

015 Karisa et TusujaKarisa et Tusuja014 Turkwell et EnkikweTurkwel et Enkikwe

013 Zuzura et Taitaex-orphelins Zuzura etTaita 001 BarsilingaBarsilinga

003 Galla et KarisaGalla et Karisa004 EmbuEmbu

004 MaramojaMaramoja006 Ngilai et GodomaNgilai et Godoma

007 Olsekki et EnkikweOlsekki et Enkikwe008 Wanjala sur NamalokWanjala sur Namalo

010 KauroKauro012 Naseku et NamalokNaseku et Namalok

011 Kauro et KamokKauro et Kaimok019 le groupele groupe


029 legroupe
Au moment de l’arrivée d’Esampu, de Mteto et de Mundusi le 1er du mois, Maramoja et Rapa les ont immédiatement reconnus, ayant été ensemble à la nurserie, et sont allés les accueillir en les caressant avec leurs trompes et grondant fortement d’enthousiasme. Mundusi a été désorienté au début, les conditions étant plus chaudes qu’à Nairobi mais comme tous les orphelins d’Ithumba, il s’est bientôt adapté avec la visite quotidienne au point d’eau et se tenant à l’ombre des arbres aux heures les plus chaudes. En comparaison, en un rien de temps, Esampu, la « têtue », s’est occupée à guider les autres dans différentes directions. Il est clair qu’elle est une petite femelle intelligente et courageuse, se familiarisant en quelques jours à la nouvelle routine, se baignant courageusement parmi les troupeaux des ex-orphelins, comme si elle était là depuis des années.

019 le groupe

Après quelques bonnes semaines de pluie dans le secteur d’Ithumba, la végétation est maintenant très verte et dense. Après le déplacement de six orphelins pour l’unité de réintégration de Voi, Angela a jugé qu’il était temps pour trois des orphelins malicieux de la nurserie d’être déplacés vers l’unité d’Ithumba. Esampu, Mteto et Mundusi était particulièrement indisciplinés à la nurserie sans orphelin plus âgé pour les contrôler, et il était clair qu’ils avaient besoin d’une certaine discipline que les orphelins plus âgés d’Ithumba assureraient. Le 1er juin ils ont donc été déplacés et leur arrivée a été fascinante avec des ex-orphelins particulièrement exubérants, mais plus d’informations vous seront transmises en temps utile dans les nouvelles du mois de Juin.

020 legroupe

Ce fût un mois très éprouvant avec la disparition de notre fondatrice et mentor Dame Daphné dans la soirée du 12 avril, ce qui a touché chacun d’entre nous. Nous savons que Daphné voudrait que nous continuions encore avec plus de vigueur et d’implication que jamais. Mais nous avons été frappés par des actualités plus terribles à la fin du mois, le 28, quand nous avons découvert notre petit Sokotei tué par des lions.

A l’heure où je termine la traduction de ces nouvelles, j’apprends la perte de notre ami orphelin SOKOTEI qui était devenu depuis peu indépendant à Ithumba. Il n’a malheureusement pas pu échapper à une attaque de lions le 28 avril dernier. Nous en saurons plus dans les nouvelles du mois prochain. Une pensée pour les marraines et parrains qui lui ont apporté leur soutien.

SOKOTEI.jpg Patenfoto 2016

046 le groupe

Régulièrement les orphelins que nous élevons font quelque chose d’extraordinaire et nous rappellent qu’ils sont des animaux remarquables et que notre propre connaissance reste encore insuffisante les  concernant ; nous devons encore apprendre sur leur  côté mystique. Nos orphelins plus âgés au sein de nos unités ont été sauvés d’un peu partout dans le pays. Ils ne sont pas liés excepté Faraja et Jasiri qui ont le même géniteur.

007 legroupe

Ithumba s’est  desséché rapidement après avoir bénéficié d’une saison verte très courte tout au long du mois de décembre. Tous les ex-orphelins n’étaient pas très loin, preuve que les sources d’eau sont rares ailleurs. Nous nous assurons que nos orphelins et la faune dans ce secteur puissent s’hydrater grâce à nos camions-citernes qui font des trajets quotidiens vers le forage et la rivière Tiva pour remplir les abreuvoirs et le trou d’eau où les orphelins prennent leur bain de  boue quotidien et où les animaux sauvages viennent boire.

003 le groupe

Après les pluies de Novembre qui ont continué début Décembre, la végétation a été abondante et les orphelins ont pu sélectionner leurs mets préférés, dépassés par cette variété soudainement disponible. De légères précipitations et des nuages se sont attardés vers la fin du mois et nous avons espéré des pluies plus bénéfiques afin de faire face aux mois plus secs à venir, mais malheureusement cela ne s’est pas produit.Néanmoins, avec des trous d’eau remplis et une végétation abondante dans le secteur d’Ithumba, il était grand temps de soulager la nurserie de Nairobi en transférant certains de ses orphelins plus âgés.

011 legroupe samuse
Ce mois-ci, nos ex-orphelins ont été à l’honneur à Ithumba en raison de trois nouveaux-nés sauvages d’abord avec Yatta, qui a eu son deuxième bébé Yoyo le 7 octobre. Son entrée dans l’enceinte des palissades à l’aube pour montrer son nouveau bébé à sa famille humaine a causé beaucoup d’excitation parmi les ex-orphelins et les éléphants sauvages présents. Yetu, la première fille de Yatta, ne pouvait même pas être auprès de son frère tellement qu’il était entouré par les femelles voulant le saluer. Le 14 octobre, ceci a été suivi par le premier né de Nasalot, un petit mâle appelé Nusu et finalement Sunyei qui a eu une magnifique fille appelée Siku le 22 octobre, son nom signifiant « jour » car elle est née juste au moment où l’aube se levait.  Loijuk semble être la nounou en  chef de Siku et alors que Sunyei s’avançait vers l’enceinte des palissades, l’excitation des autres éléphants a semblé excessive pour la nouvelle maman et elle a décidé de diriger son bébé de l’autre côté des palissades pour le présenter aux gardiens.

004 legroupe

La vaste région de Tsavo est incroyablement sèche actuellement ; Ithumba a reçu plus de pluie que la plupart d’autres secteurs et commence seulement à se dessécher comme le reste de la région, néanmoins un grand nombre d’éléphants sauvages et nos troupeaux d’ex-orphelins ont fréquenté les abreuvoirs des palissades et du bain de boue, et se sont adonnés aux suppléments en luzerne que nous offrons à nos orphelins dépendants chaque matin.