• Connexion parrain:

(f), née en Mai 2016

L'HISTOIRE de MALIMA: Le directeur de DSWT, M. Trevor Jennings, a reçu un appel téléphonique du directeur adjoint du parc national de Tsavo-Est, au sujet d'un bébé éléphant trouvé dans un état désespéré devant la loge d'Aruba. Immédiatement, l'équipe de DSWT s‘est rendu sur place et a trouvé un jeune éléphant femelle, couché sur le côté dans un monticule de terre qui avait été creusé hors d'une casserole d'eau. Elle a examiné son état général, totalement insensible et apparemment presque mourant. Étant donné la sécheresse qui a frappé le paysage son état de santé est dû à un manque de nourriture et à l‘ éloignement immédiat de l'eau. Les quitter, affaibli, leur être cher qui était incapable de suivre le reste du troupeau pour voyager aussi loin, jusqu‘à trouver de quoi se maintenir en vie. Ce bébé était simplement trop faible pour continuer. Une fois nos équipes arrivées sur les lieux, elle a été refroidie et ombragée du soleil impitoyable tandis qu'un goutte à goutte de sauvetage IV a été préparé pour elle après quoi elle a été chargée dans le Landcruiser d'attente et conduit aux palissades où le traitement plus fort pourrait être administré tandis que l'équipe attendait l'arrivée à Nairobi de la piste d'atterrissage du Voi Park du Rescue avion. Elle a immédiatement été nourrie d'eau par la bouche qui lui a refroidi le bas. Pendant ce temps, Angela Sheldrick avait préparé tout à la Nursery pour son arrivée, et une équipe de gardiens a été envoyée pour monter à bord de l'avion. Tout le monde a travaillé rapidement à l'autre extrémité pour assurer un virage rapide tandis qu'elle était de nouveau placée ur des fluides IV pour la durée du vol à Nairobi, ce qui impliquerait environ 1 1/2 heures. On pense que sa mère devait l'avoir quittée la veille ou tôt le matin parce qu'elle était trop faible pour suivre le troupeau. Elle était incroyablement chanceuse que l'aide soit arrivée avant qu'un des lions l'ait tuée comme le malheureux Oryx sur lequel ils se nourrissaient quand l'équipe de sauvetage est arrivée. Au moment où la petite de cinq mois est arrivée à la nurserie de Nairobi, elle avait retrouvé la force suffisante pour pouvoir se mettre debout. Au début, elle était incroyablement inquiète et craintive, mais avec patience et une couverture suspendue dans son écurie pour le confort, elle a commencé à prendre du lait et des sels de réhydratation. Cependant, malgré son effondrement quelques heures plus tard ,, et l‘épuisement et la faiblesse revinrent, son corps avait dépensé de toutes les réserves. Encore une fois, les gardiens l'ont placée sur des fluides IV plus salutaires qui lui ont rendu la vie. Elle a été appelée MALIMA (c'est-à-dire monticule en Swahili), bien nommée puisqu'elle se trouvait sur un monticule d'où elle était couchée. Le sauvetage de ces victimes émaciées de la sécheresse est toujours un défi très difficile, surtout dans le cas de Malima qui était déjà allé loin quand il a été découvert. Sa vie est restée déséquilibrée pendant une semaine, mais lentement sa force est revenue, et elle est maintenant prospère - un membre plein de vitalité du troupeau de la pépinière, complètement récupérée et heureusement intégrée dans la famille Nurserie éléphant. Plus des photos: https://www.sheldrickwildlifetrust.org/orphans/malima/gallery