• Connexion parrain:

(m), né en Octobre 2015

L'histoire de Pare: Angela a reçu un appel de Richard Bonham de Big Life concernant un éléphant orphelin qui avait été rapporté par la communauté du Rombo Group Ranch,au parc national de Tsavo Ouest et près de la frontière tanzanienne. Il futun certain temps avant que les scouts ne puissent atteindre l'endroit où le petit avait été aperçu pour confirmer la situation, et en raison de la brousse dense etl'absence de route, il était impossible de localiser le bébé pendant ce jour. Lesauvetage a été le lendemain matin,quand, heureusement, le petit apparu à nouveau et les Big Life Scouts ont pu le sauver.Il avait bien moins d'un an, et aperçu par les membres de la communauté pendant troisjours avant d'être récupéré, de sorte qu‘il se trouvait dans un état très émacié. Compte tenu de sa faiblesse, il fut facilement vaincu et capturé, puis soulevé dans un landcruiser pour être conduit à la piste d'atterrissage du parc national Amboseli, un voyage qui a pris environ 1 ½ heure, où l'équipe de sauvetage de DSWT de Nairobi attendait déjà . Une fois sur la piste. les gardiens de la Nurserie ont été en mesure de donner à ce petit garçon assoiffé certains re-hydratation, ainsi que le lait, avant de le préparer pour le vol en le plaçant en position couchée sur un matelas confortable, qui se trouvait au-dessus de la civière pour la durée du vol d‘Amboseli à Nairobi qui a duré environ quarante-cinq minutes, on l’a estimé âgé d'environ 8 à 9 mois. A la Nursery, il a été placé dans une palissade remplie d'eau abondante avec beaucoup de soin, de la végétation vert tendre entièrement choisie liée en grappes autour de son enclos, et il a immédiatement commencé à se nourrir de thèse. Il a été nommé Pare, après les monts Pare à l'extrémité sud de Tsavo Ouest.Lorsque orphelin Pare est arrivé à la Nurserie il se comportait comme s'il avait été ici toute sa vie, apparemment ravi et soulagé d'avoir de la nourriture, de la société et beaucoup d'amour et de confort. Étonnamment, il était tout à fait affectueux dès le départ, suçant les doigts des gardiens et enveloppant sa trompe autour de leur cou. Pare n'a jamais eu besoin d'être apaisé ce qui n‘est parfois pas un bon signe, et bien sûr le lendemain, il est effondré, comme cela est souvent le cas avec les victimes de famine. Cependant, grâce à une action rapide et des fluides IV, il a réussi à revenir sur ses pieds, et surtout, à s‘alimenter une fois de plus. Très vite, il a rejoint notre troupeau bébé dans la forêt de Nairobi Park, mais les dernières semaines son état a empiré, il est devenu clair qu'il était criblé de parasites, pas surprenant étant venu d'une région fortement touchée par le bétail de Masai. Très souvent les parasites peuvent se révéler mortels pour les éléphants. L'état du Pare restait précaire pendant une longue période, alors que les gardiens ont travaillé très dur pour trouver des solutions. Pendant ce temps, il est entré dans le confort d'une étable pendant la nuit car il devenait trop faible pour se remettre sur ses pieds après avoir dormi et toujours avait besoinde l'aide d'un gardien, qui est resté avec lui vingt-quatre heures par jour. Pare est un petit éléphant très doux, affectueux et aimant, dont la délivrance n'est pas venue un moment trop tôt. Plus des Photos: https://www.sheldrickwildlifetrust.org/orphans/pare/gallery