• Connexion parrain:

(m), né en Novembre 2016

L'HISTOIRE de MAPIA: Le 2 novembre 2017, alors que les conditions étaient désespérées à Tsavo Est en raison des pluies inexisiantes et de la sécheresse prolongée, un petit éléphant a été aperçu par les gardes du Kenya Wildlife Service alors qu'ils patrouillaient à pied. Il a été trouvé dans un état effondré et a été laissé pour mort sur un chemin d'éléphant sur la rive nord de la rivière Galana, entre la rivière et le plateau de Yatta, la plus longue coulée de lave du monde s'étendant sur 300 km. Les Rangers n'étaient pas vraiment sûrs qu'il était encore en vie, et ne se doutaient certainement pas de sa chance de survie jusqu'à ce que l‘ équipe terrestre de Voi l'atteigne. Heureusement, ils ont été prompts à prendre contact par radio en alertant les gardiens à Voi et l'équipe de DSWT accompagnée de KWS Rangers supplémentaires se sont précipités sur le site. Au même moment, le pilote d'hélicoptère du DSWT, Andy Payne, tenu au courant, a mis en oeuvre les préparatifs, à partir du quartier général de Kaluku Field. Avec l‘équipe au sol et le sauvetage aérien étroitement coordonnés, des retards inutiles ont été évités car dans ce cas chaque minute allait compter. Au moment où l'équipe est arrivée sur place,à une heure de route de Voi, siège social de la partie sud de Tsavo Est, la situation semblait sombre. Malgré la présence du troupeau d'éléphants sur les rives de la rivière, on a été contraints de déplacer le petit couché dans le Landcruiser et de fuir rapidement vers l'aérodrome de Lugards sur la rive sud de la rivière Galana, à seulement 5 km. Une fois là, ils ont sorti le bébé du Landcruiser et l'ont couché à l'ombre d'un acacia tortilis, tentant immédiatement de le reanimer, en plaçant une perfusion intraveineuse dans les veines alors que sa tension artérielleétait très basse. Au soulagement de tous, au bout d'un moment, il remua et ils osèrent espérer qu‘ils étaient arrivés à temps pour sauver sa précieuse vie. Comme ils l'ont stabilisé, en s'assurant qu'il a reçu une bonne quantité de liquides dans son système, ses yeux se sont ouverts et il est devenu de plus en plus réactif. Il était maintenant prêt pour le transport, au cours de la période la plus brutale de la journée à 15h00 avec des températures très élevées, atteignant quelque 38 degrés à l'ombre. À l'heure actuelle, Andy, dans l'hélicoptère DSWT, déjà arrivé à la piste, avait retiré les sièges arrière pour que le petit soit soigneusement soulevé et manoeuvré dans l'avion et confortablement attaché aux jambes, pendant que les liquides IV agissaient en lui. Sans attendre, il se levait et se dirigait vers la Nurserie de Nairobi, car il allait avoir besoin de soins intensifs pendant des semaines et des mois pour reprendre vie. À son arrivée à la Nurserie, il fut d'abord transporté dans une palissade, mais avec des nuages menaçants, Angela prit la décision de le transférer dans une écurie, car il allait avoir besoin de soins intensifs pour gérer ses niveaux de fluidité et sa faiblesse générale et le risque de pluie pourrait être catastrophique dans un si faible. Ambo était dans l'écurie 'à côté, et pendant toute la nuit, il était capable de rassurer et de réconforter le nouveau venu. À la fin de la journée, après avoir frôlé la mort, s'effondrant régulièrement et exigeant une réponse rapide pour contrer chaque situation. Mais avec le temps, il commença à bien se nourrir non seulement de son lait mais aussi des verts fraîchement, coupés placés dans son écurie jour et nuit, et on a été témoins de la renaissance de ce charmant petit éléphant. Il avait encore l'air plus mal en point avec des oreilles bouclées et une peau craquelée, marques de son épreuve, mais au fil des semaines il est devenu plus fort et fut bientôt prêt à rejoindre les autres dans la forêt. Il a été nommé Mapia, près de l'endroit où il a été trouvé miraculeusement à temps. Plus des Photos: https://www.sheldrickwildlifetrust.org/orphans/mapia/gallery