• Connexion parrain:

(f), née en Mars 2018

L'HISTOIRE deLARRO: Le 2 janvier 2019 , on a demandé àSheldrick Trust d'aider à secourir un bébé éléphant orphelin et qui se débattait seul dans la région de Ripoi, dans le Masaï Mara. Le petit était proche d'une ferme et la communauté avait signalé sa présence au Kenya Wildlife Service (KWS) qui, après s'être rendu sur les lieux, s'était assuré que le bébé était bien seul et orphelin, avant de contacter le Sheldrick Wildlife Trust. Le bébé aurait été petit, âgé de moins d'un an et donc très dépendant du lait. Elle avait été observée pendant deux jours sans troupeaux d'éléphants dans la région. L’équipe de sécure ont commencé à préparer la trousse de secours comprenant des couvertures, une corde, une bâche et la trousse de secours contenant les fluides de réhydratation essentiels, qui peuvent être indispensables pour un jeune éléphant qui a visiblement passé plusieurs jours sans lait maternel. Deux gardiens de la Sheldrick Wildlife Trust sont partis pour l'aéroport de Wilson, où l'avion affrété l'attendait, et ont décollé avant 15 heures pour se poser dans la piste d'atterrissage Masaï Mara de Siana vers 15h45. La piste d'atterrissage la plus proche de l'endroit où le bébé avait été signalé se trouvait à 30 minutes de route et les gardiens étaient conscients que, compte tenu de l'heure tardive, il était essentiel. Le véhicule KWS qui les a récupérés s'est rendu directement dans la région où se trouvait le bébé, car il n'avait pas encore été capturé par le KWS ou les éclaireurs Olarro qui restaient sur les lieux pour surveiller la situation. Les gardiens l'ont trouvée dans un fourré où les éclaireurs et les gardes l'observaient encore. Ils ont ensuite repris contact avec les gardes du KWS, les éclaireurs d'Olarro et la communauté locale qui a signalé pour la première fois l'éléphant, ces troupeaux d'éléphants n'étant nulle part dans la région. Des membres de la communauté masaï qui se trouvaient sur les lieux leur ont dit qu'ils l'avaient vue pendant quelques jours seulement et qu'elle avait l'air maigre et déshydratée. Les gardiens se sont approchées du mollet en tenant une couverture pour couvrir son visage et il n'a pas fallu longtemps pour la maîtriser à cause de sa taille et de son état affaibli. On l'ont estimée à environ 10 mois. Après la capture, la á petite a été chargé dans le bateau de croisière et conduit à la piste d’atterrissage, où de nombreuses personnes lui ont tendu la main et les fluides intraveineux ont été introduits dans ses veines pendant le vol de retour vers l’aéroport de Wilson. L’avion atterrit à l’aéroport Wilson un peu avant 19 heures, à l’aube, puis elle est conduite dans une courte distance jusqu’à la Nairobi Nursery où elle est transportée dans une écurie silencieuse et fraîchement préparée. Elle a été placée dans l'écurie voisine d'Enkesha, qui était curieuse de voir toute l'activité qui se déroulait à côté de chez elle à une heure aussi tardive, mais elle était très amicale et accueillante pour la nouvelle petite arrivée, qui rassurait énormément la petite. Après qu’elle se soit installé dans son nouvel environnement, les gardiens lui apportèrent une bouteille de lait tiède et fraîche, mais elle ne parvint qu'à en boire une moitié, non habituée au goût de la nouvelle formule, mais à 21 heures, elle mangea sans hésiter. Elle a reçu une injection de vitamine B ainsi que les autres traitements prophylactiques de routine prescrits aux nouveaux arrivants. Après quelques heures, elle s’installa et elle s’endormit rapidement après son épreuve fatigante. Elle n'était pas assez forte pour se tenir debout toute seule. Elle avait donc besoin d'aide pour rester debout toute la nuit afin de pouvoir continuer à se nourrir au lait.Elle a été nommé Larro, d'après l'endroit où elle a été trouvée. Les premiers jours étant précaires étant donné son état affaibli, les gardiens l'ont gardée cinq jours dans l'enceinte, car elle s'est habituée au eux, au nouvel environnement et au nouveau lait, et a grandi en force. Une fois convaincue qu’elle avait la force de rejoindre les autres membres du troupeau, elle a autorisée à sortir avec eux. Elle se comporta très bien et s’installa rapidement dans son nouvel environnement. sa. Au cours de ses premières semaines à la pépinière, elle est restée maigre et faible. Ainsi, lorsque les autres orphelins se sont enfoncés plus profondément dans la forêt pendant la journée, elle est restée de retour avec Luggard en compagnie de qui elle est devenue très amicale très rapidement. Lors de sa deuxième journée avec les autres, elle se précipita dans le bain de boue avec excitation. Cependant, cela se révéla plutôt prématuré car elle n'était pas encore assez forte pour jouer dans la boue épaisse et elle s'épuisa rapidement et resta coincée. Les gardiennes ont dû retirer leurs chaussettes et leurs bottes, retrousser leurs pantalons et entrer pour la récupérer. Elle est devenue extrêmement confiante envers ses gardiens et les adore déjà, préférant passer le plus clair de son temps avec eux quand ils sont dans la forêt plutôt que les autres éléphants.La raison pour laquelle Larro est orpheline reste non confirmée, mais elle vient d'une région qui a connu une recrudescence des conflits homme-faune au cours des derniers mois. L'unité vétérinaire mobile DSWT / KWS Mara a, entre août et décembre 2018, traité 28 cas distincts d'éléphants munis d'une lance ou d'une flèche dans la même région. La plupart ont pu être sauvés grâce à la réponse rapide apportée lorsque ces cas ont été signalés. Il y avait cependant une éléphante qui avait été fléchée et qui était tombée dans la panique, tombant dans un ravin escarpé, causant une fracture de la colonne vertébrale, incapable de bouger, elle dut être euthanasiée par le vétérinaire du KWS. De toute évidence, elle était une femme qui allaitait toujours avec un veau à sa charge, introuvable à ce moment-là. Cet incident s'est produit le 22 novembre 2018 et il est certainement possible que Larro soitleur bébé, étant donné que son état de santé correspondait à ce qu'un bébé éléphant de cet âge soit sans maman pendant plusieurs semaines. Elle est peut-être restée avec le troupeau jusqu'à ce qu'elle devienne trop faible pour les suivre. Plus des Photo:https://www.sheldrickwildlifetrust.org/orphans/larro/gallery