• Connexion parrain:

(f), née en Juillet 2019

L’HISTOIRE de NALEKU: Nous avons reçu un rapport de KWS le 2 janvier 2020 sur un bébé éléphant orphelin dont la maman était décédée la nuit précédente dans le Masai Mara. Les scouts du Mara Elephant Project (MEP) la surveillaient, elle et son bébé, depuis quelques jours avant son décès, préoccupés par son mauvais état. Elle est décédée le 1er janvier dans la nuit, mais les raisons de sa mort restent obscures car malheureusement, une autopsie n'a pas été possible, car il ne restait pas grand-chose après que les prédateurs se soient rassasiés cette nuit-là. La décision a été prise de sauver le jeune bébé qui, à environ six mois, ne pouvait tout simplement pas survivre sans le lait de sa mère ni la protection des mêmes prédateurs. L'officier vétérinaire KWS Isaac Lekelol a été mobilisé pour descendre avec les gardiens du SWT dans l'avion de sauvetage afin de faciliter le sauvetage. Entre-temps, les rangers MEP surveillaient le mollet jusqu'à l'arrivée de l'équipe. L'avion a volé directement sur la piste d'atterrissage de Mara North Conservancy, à environ trente minutes du béné vulnérable, qui était heureusement en compagnie d'une autre éléphant femelle adulte et de son petit qui fournissaient une protection précieuse contre les prédateurs. L'équipe de sauvetage a été accueillie par les rangers du MEP et du KWS et transportée chez l'orphelin; en raison de l'heure tardive et du fait que le petit avait passé près de 24 heures sans lait, il était important que le sauvetage ait lieu ce jour-là. Bien qu'elle soit en compagnie de l'autre femelle, elle n'avait pas été autorisée à accéder à son lait maternel et cela n'est pas inhabituel car les bébés éléphants sont des nourrisseurs très gourmands, donc une mère ne compromettra pas son propre petit pour un autre. Heureusement, il n'a pas fallu longtemps pour capturer le bébé en toute sécurité et cela a été fait en toute sécurité en calmant la femelle adulte protectrice afin que les équipes au sol puissent se déplacer pour capturer et retenir le bébé orphelin qui était beaucoup plus petit que le bébé de la femelle, puis immédiatement a commencé à la préparer pour le voyage à l'arrière d'un croiseur terrestre vers l'aérodrome, et le vol en direction de Nairobi. Le bébé a reçu un tranquillisant pour gérer les niveaux de stress et il n'a pas perdu de temps car c'était littéralement la dernière lumière. Le vol est arrivé à l’aérodrome Wilson de Nairobi à 19 h 45 et la petite a été transportée à la pépinière, arrivant vers 9 heures à la pépinière SWT. Elle a été placée dans une étable spécialement préparée pour son arrivée. Heureusement, il n'a pas fallu longtemps pour qu'elle tienne dans une bouteille de lait, car une fois qu'elle savait d'où venait le lait, elle était heureuse de se nourrir. Bien qu'elle soit restée très méfiante envers les Gardiens, son désir de lait l'emportait sur sa peur et elle a développé un étirement rusé pour son lait; tout en gardant une certaine distance du gardien, elle pouvait toujours s'accrocher à la tétine. Elle s'est également régalée de la verdure fraîchement coupée suspendue dans son étable, mais malgré une alimentation saine, les horreurs de son calvaire l'ont tourmentée et ce fut une nuit très agitée pour tous. Le lendemain, elle était clairement épuisée et, tout en restant confinée dans son étable, elle a trouvé le temps de se coucher et de dormir. Lorsqu'elle est éveillée, elle détecte les autres éléphants de la nursery et crie constamment en arpentant son écurie, donc la décision a été prise de la laisser sortir tôt dans la forêt avec les autres orphelins de la nursery, bien qu'elle n‘y soit que depuis un jour . Nous savions que les autres orphelins qui ont tous vécu des expériences similaires utiliseraient leur magie pour calmer et réconforter ce petit bébé - et il en fut ainsi. Elle s'est immédiatement installée et n'a certainement pas manqué d'adorer des mini-mamans attentives qui se pressaient autour d'elle pour prendre soin d'elle chaque caprice. Elle était avec le public en visite le même jour, heureuse d'être collée aux côtés de Tagwa, Tamiyoi et Maisha - avec Larro et Kiasa essayant de la materner aussi chaque fois qu'ils jetaient un coup d'œil. Au fil des jours, elle s'installa de plus en plus et s'est également habitué aux Gardiens. Plus des Photos: https://www.sheldrickwildlifetrust.org/orphans/naleku/gallery