• Connexion parrain:

(), né en Octobre 2019

L'HISTOIRE de SUGUROI

Suguroi est ici aujourd'hui grâce à trois coups de chance. Tout a commencé par un survol qui n'était pas censé se produire. Le matin du 23 septembre 2021, des visiteurs exploraient Laikipia en avion lorsqu'ils ont décidé spontanément de dévier de leur trajectoire prévue au-dessus du ranch El Karama. En survolant un Lugga, ils ont aperçu de manière inattendue la carcasse d'une femelle éléphant.Par un autre coup de chance, le pilote était Andy Payne, qui volait auparavant pour notre unité de surveillance aérienne. Avec beaucoup d'expérience à son actif, il a immédiatement su que cela nécessitait une exploration plus approfondie. Ils ont opéré un demi-tour et cette fois, ils ont repéré un éléphanteau seul. Noyé dans les broussailles, seul un œil exercé aurait été capable de le détecter.Et c'est là que le troisième coup de chance a eu lieu. Notre unité vétérinaire SWT/KWS du Mont Kenya et les rangers d'El Karama sont arrivés sur les lieux - et pas trop tôt, car les lions avaient été attirés par l'odeur de la carcasse de sa mère morte. S'ils étaient arrivés plus tard, il aurait très bien pu y avoir deux éléphants morts dans ce lugga. L'équipe au sol a envoyé des photos montrant que l’éléphanteau était suffisamment petit pour entrer dans un avion. Pendant que l'avion se rendait de Nairobi à El Karama avec une équipe de gardiens à bord, l'unité vétérinaire immobilisait le petit et le conduisait à la piste d'atterrissage. Le reste du sauvetage s'est déroulé sans heurts. En fin d'après-midi, nous installions le veau dans sa nouvelle étable à la pouponnière. Nous avons appelé le bébé Suguroi, du nom du lugga où il a été trouvé. L'autopsie a révélé que sa mère est morte de toxémie, en raison de la blessure entre ses pattes avant. Cependant, aucun acte criminel n'est suspecté ; il s'agit plus probablement de la conséquence tragique d'une chute. Un petit point positif de cette situation est que Suguroi n'était pas restée trop longtemps sans sa mère, elle est donc arrivée chez nous en bonne santé. Surugoi est une petite fille extrêmement timide. Il lui a fallu près d'une semaine avant d'accepter le lait d'un biberon. Lors de ses premiers jours à la nurserie, elle ne s'est aventurée qu'à boire des gorgées furtives dans un seau. Elle reste très timide, préférant rester à l'écart pendant qu'elle s'habitue au fonctionnement de la nurserie. Les autres orphelins l'ont énormément aidée à cet égard, en lui donnant l'espace dont elle a besoin, mais aussi en la faisant se sentir aimée. Nous sommes certains que cette petite fille chanceuse continuera à s'épanouir dans les semaines, les mois et les années à venir.