• Connexion parrain:

(), né en Mars 2017

L’HISTOIRE de DOLOLO

Au petit matin du 9 septembre 2018, le commandant de la compagnie KWS des ranchs de Taita, M. Salim Makomba, a reçu un rapport de la communauté concernant un éléphanteau submergé situé sur un terrain privé dans le barrage de Mzee Kirema, à l'extérieur du parc national de Tsavo East, vers Mackinnon Road. Les membres de la communauté ont raconté qu'ils avaient abreuvé leur bétail tard dans la soirée de la veille et que, malgré la présence d'un troupeau d'éléphants à proximité, aucun éléphanteau n'avait été vu dans le barrage à ce moment-là. Le lendemain matin, dimanche 9 septembre, en retournant au barrage, ils ont découvert l'éléphanteau flottant au milieu du barrage, ce qui signifie que l'éléphanteau avait eu des problèmes pendant la nuit. Il est impossible de savoir pendant combien d'heures il a lutté, submergé, avec seulement sa trompe levée pour respirer. Les conditions autour du barrage et dans le barrage étaient extrêmement dangereuses pour les pieds, ce qui signifie que le veau, une fois qu'il a glissé, n'avait pas la capacité de se redresser, et évidemment le troupeau, en raison des conditions dangereuses, ne pouvait pas l'aider. Sentant les dangers et le désespoir de la situation, et étant donné qu'ils se trouvaient dans une zone communautaire, le troupeau a abandonné le veau et était parti depuis longtemps lorsque le bébé a été découvert. Les Rangers du KWS sont intervenus. Une fois sur place, ils ont retiré leurs uniformes et ont pataugé dans l'eau, poussant doucement le petit sur le côté du barrage où de nombreuses mains ont pu l'extraire. L'opération s'est avérée difficile, car l’éléphanteau était à présent totalement épuisé et incapable de se tenir debout, il est donc resté couché pendant toute la durée de l'opération. Les Rangers du KWS ont rejoint leur camp à quelques kilomètres de là avec le veau chargé à l'arrière de leur Land Cruiser et ont immédiatement appelé l'unité vétérinaire mobile de Tsavo, financée par le DSWT et dirigée par le Dr Poghon, vétérinaire du KWS, qui est arrivé sur place avec des gardiens de l'unité de relogement de Voi du DSWT. Le Dr. Poghon et les gardiens de DSWT étaient très préoccupés par l'état du petit et ont estimé qu'il était définitivement un candidat pour les soins intensifs que l'infirmerie de DSWT pouvait lui prodiguer s'il devait survivre à cette épreuve. L'hélicoptère de DSWT a été appelé pour ne pas perdre de temps et l'équipe aérienne s'est immédiatement rendue sur place. À ce moment-là, le Dr Poghon avait stabilisé le veau en le plaçant sous perfusion, tout en le mouillant avec de l'eau pour maintenir sa température corporelle fraîche et en nettoyant la boue compacte, en particulier derrière ses oreilles, afin de maintenir sa température corporelle fraîche, car il faisait alors midi et extrêmement chaud. L'hélicoptère de DSWT et son pilote Andy Payne sont arrivés sur place avec tout le matériel nécessaire pour transporter le bébé en toute sécurité directement à Nairobi, évitant ainsi tout retard supplémentaire. Ils ont travaillé rapidement pour préparer le bébé à l'embarquement, tout en s'assurant que la perfusion restait intacte afin qu'il puisse bénéficier de plus de fluides pendant toute la durée du vol. Une fois il chargé, le pilote et un gardien n'ont pas perdu de temps pour décoller pour le vol d'une heure et demie vers Nairobi. Avec le mollet attaché, il était incapable de bouger, à l'exception de ses yeux qui réagissaient et de son tronc qui tremblait, mais le gardien Kingoo était là pour le réconforter et changer les perfusions pendant le vol.  La beauté de l'hélicoptère est qu'il livre l'éléphanteau directement sur le site, évitant tout le stress et les tracas supplémentaires des aéroports et du transport, et c'est ainsi que ce jour-là, dans un cas où le temps était vraiment essentiel, l'hélicoptère a atterri dans le parc de Nairobi, en face du siège de la pouponnière du Trust, avec tous les gardiens de la pouponnière parfaitement informés et prêts à décharger en toute hâte le bébé et à le mettre en sécurité dans le confort d'une étable chaude et fraîchement préparée.

Une fois dans l'étable, le bébé a été détaché et déballé, puis on l'a aidé à se lever. Remarquablement, il s'est tenu debout pour la première fois depuis son épreuve et est resté calme malgré l'environnement étrange et nouveau, à tel point qu'on pouvait sentir qu'il comprenait à quel point on l'aidait et qu'il était certainement réceptif à tout cela. Il a même pris un biberon de lait chaud et a commencé à se nourrir des légumes fraîchement coupés accrochés dans son étable. Pendant toute la nuit, il a eu la compagnie d'un gardien et s'est bien nourri de ses trois biberons de lait horaires, tout en continuant à se régaler des légumes verts fraîchement coupés toute la nuit sans s'effondrer ou se coucher à nouveau. Ses yeux avaient besoin de soins après avoir été immergés dans de l'eau sale pendant des heures. Il a également reçu un long traitement antibiotique en raison du risque de pneumonie et d'ingestion de l'eau dans ses poumons. Nous avons appelé ce gentil taureau d'environ 18 mois Dololo, un nom de la région d'où il a été sauvé. Dololo est resté incroyablement faible et avait également une bonne infestation de vers qui devait être traitée, et nous soupçonnons que c'était son problème avant même qu'il ne glisse dans le trou d'eau car il était en très mauvaise condition et criblé de parasites. Nous voyons souvent cela chez les éléphants qui fréquentent les zones fortement habitées par le bétail. Au fil des jours et du traitement vermifuge, il a repris des forces et après une semaine passée près de la maison, il a pu rejoindre Luggard et un autre éléphanteau, Merru, dans le parc pendant la journée. Le rythme doux et tranquille de Luggard et Merru a été une introduction parfaite pour ce veau faible, et au fur et à mesure qu'il prenait des forces, il a pu passer de plus en plus de temps avec les orphelins plus âgés. En réfléchissant à son épreuve, il est incroyablement chanceux d'avoir été sauvé à temps, et il est si satisfaisant de le voir prendre vie à mesure que son état s'améliore.

Plus des Photos: https://www.sheldrickwildlifetrust.org/orphans/dololo/gallery