• Connexion parrain:

(m), né en Mars 2017

L’HISTOIRE de DOLOLO. Les membres de la communauté ont raconté qu'ils avaient abreuvé leur bétail tard la nuit précédente et que, mêmes'il y avait un troupeau d'éléphants à proximité, aucun éléphant blessé n'avait été vu dans le barrage à ce moment-là. Le lendemain matin, alors qu'ils rentraient au barrage, ils avaient découvert le jeune éléphant qui flottait au milieu de celui-ci, de sorte que le petit avait eu Des Ennuis pendant la nuit. On ne savait pas combien d'heures il avait lutté, submergé avec seulement le tronc soulevé pour respirer. Les conditions autour du barrage et son entrée dans le barrage étaient extrêmement perfides, ce qui signifiait que lorsqu‘il avait glissé, il ne pouvait plus se redresser et que, de toute évidence, le troupeau à cause des mauvaises conditions ne pouvait pas aider. Sentant les dangers et le désespoir de la situation, et étant donné qu'ils se trouvaient dans une zone communautaire, le troupeau l‘a abandonné et était déjà parti lors de la découverte du bébé. Les gardes forestiers KWS ont répondu et une fois sur place, ils ont retiré leurs uniformes et se sont glissés dedans, bordant doucement le mollet sur le bord du barrage où de nombreuses mains ont finalement pu l'extraire. C'était difficile parce qu'il était à présent totalement épuisé et incapable de rester debout, il restait donc couché pendant tout ce temps. Les Rangers du KWS se sont rendus à leur camp à quelques kilomètres de là avec le petit chargé à l'arrière du véhicule de transport terrestre et ont immédiatement appelé l'unité vétérinaire Tsavo Mobile financée par le DSWT(David Sheldrick Trust) et dirigée par le vétérinaire du KWS, le Dr Poghon, arrivée sur place avec des gardiens du DSWT. Dr. Poghon et les Gardiens du DSWT étaient gravement préoccupés par l'état du bébé et estimaient qu'il était définitivement candidat aux soins intensifs que la Garderie DSWT pourrait donner s'il devait survivre à son épreuve. L’hélicoptère DSWT a été sollicité pour s’assurer que l’on ne perdait pas de temps et l’équipeaérienne a immédiatement atterri sur le site. À ce moment- là,le Dr Poghon avait stabilisé le mollet en le plaçant sous perfusion intraveineuse tout en endormant son corps d'eau pour le maintenir au frais, afin de nettoyer la boue compactée, en particulier derrière les oreilles afin de le maintenir au frais, car à présent il faisait midi et il faisait extrêmement chaud. L’hélicoptère DSWT et le pilote Andy Payne sont arrivés sur place avec tout le matériel nécessaire pour transporter le bébé en toute sécurité directement à Nairobi, évitant ainsi tout retard supplémentaire. Ils ont rapidement travaillé pour préparer le petit au chargement, tout en veillant à ce que le goutte-à-goutte reste intact afin qu'il puisse bénéficier davantage de fluides tout au long du vol. Une fois chargé, le pilote et l'un des Gardiens n'ont pas perdu de temps pour prendre l'avion pour le vol d'une heure et demie à destination de Nairobi. Avec le mollet attaché rapidement, il était incapable de bouger si ce n'était ses yeux sensibles et sa malle tremblante, mais gardien Kingoo était là pour le réconforter et modifier les perfusions de perfusion intraveineuse pendant le vol. Le bien de l’hélicoptère réside dans le fait qu’il livre le petit directement à la destination, réduisant ainsi le stress et la gêne occasionnés par les aéroports et les transports. C’est ce qui a été fait ce jour-là. Nairobi Park en face du siège de la Nursery Trust avec tous les gardiens de la garderie entièrement informés et prêts à décharger le bébé à la hâte et à le mettre à l'abri dans le confort d'une étable chauffée et fraîchement préparée. Une fois dans l'écurie, il a été déballé et aidé à se relever. Remarquablement, il s'est levé pour la première fois depuis son épreuve et est resté calme malgré un environnement étrange et nouveau, à tel point que l'on pouvait sentir qu'il comprenait d‘être autant aidé et certainement réceptif à tout. Il prit même une bouteille de lait chaud et commença à se nourrir des légumes fraîchement coupés suspendus dans son écurie. Toute la nuit, il a eu la compagnie d'un Gardien et s'est bien nourri de ses biberons de lait toutes les trois heures, tout en continuant à se régaler toute la nuit des greens fraîchement coupés sans s'effondrer ni se coucher. Ses petits avaient besoin d'attention après avoir été submergés dans de l'eau nauséabonde pendant des heures. Il a également reçu un long traitement antibiotique en raison du risque de pneumonie et d'ingestion d'eau dans ses poumons. Il a été nommé Dololo, âgé d'environ 18 mois, du nom de la région où il a été sauvé Dololo est resté incroyablement faible et présentait une bonne infestation de vers qu’il fallait traiter, et les gardiens soupçonnent que c’était son problème même avant qu’il ne glisse dans le point d’eau car il était dans un très mauvais état et contaminé de parasites.Ils le voyaint souvent chez les éléphants fréquentant les zones fortement peuplées debétail. À mesure que les jours passaient et que les gardiens achevaint le régime de déparasitage, sa force grandissait et, après une semaine passée près de chez lui, il put rejoindre Luggard dans le parc pendant la journée. Le léger rythme calme de Luggard était l’introduction parfaite pour ce petit faible et, au fur et à mesure que sa forceaugmentait, il était capable de passer de plus en plus de temps avec les orphelins plus âgés. En réfléchissant à son épreuve, il est incroyablement chanceux d'avoir été sauvé à temps, et il est si satisfaisant de le voir s'animer à mesure que son état s'améliore. est si satisfaisant de le voir s'animer à mesure que son état s'améliore. Plus des Photo : https://www.sheldrickwildlifetrust.org/orphans/dololo/gallery