• Connexion parrain:

(f), née en Novembre 2015

L‘HISTOIRE de NDIWA: Le 21 mars 2017, une éléphante d'environ 16 mois a été repérée pour la première fois par un des pilotes du Sheldrick Trust lors d'une patrouille de routine dans le secteur sud du parc national de Tsavo Est. Elle a été aperçue dans la région d'Irima. Après avoir tourné plusieurs fois autour d'elle et parcouru la région pour trouver des troupeaux d'éléphants, Neville Sheldrick a continué sa patrouille, mais a pris des précautions pour s'assurer de l'équipe anti-braconnage de DSWT accompagnée des rangers du KWS et de certains des gardiens de Voi pour la surveiller de plus loin. Ils l'ont observée pendant un certain temps, et ont scruté la zone pour avoir les signes de son troupeau, mais à en juger par son état désespéré, et le manque d'éléphants dans la région, il était clair qu'elle avait de graves problèmes. Une fois,d‘être sûr qu‘ elle était définitivement orpheline et, en consultation avec KWS, un sauvetage a été mobilisé. Capturer la petite s'est avéré un défi sérieux, car le jeune bébé était extrêmement effrayé et a décollé pendant deux kilomètres avant que les hommes ne parviennent à l'entourer, à l'attraper et à la retenir. Elle avait l'air très assoiffée et extrêmement déshydratée, et il était évident qu'elle avait été sans Maman pendant un certain temps, donc la première chose que l'équipe a fait était de lui donner l'hydratation dont elle avait tant besoin. Une autre équipe de gardiens de Nairobi a été mobilisée pour voler à Tsavo, afin que ce petite puisse être transporté par avion à la nurserie du DSWT où elle pourrait recevoir les soins intensifs dont elle avait besoin pour survivre. Ils ont atterri à Voi la piste d'atterrissage la plus pratique, mais à l'arrivée les températures étaient extrêmes,40 degrés sur la piste d'atterrissage. Il était impératif que les équipes travaillent rapidement et efficacement à préparer le bébé pour le vol, sans perdre de temps, à cause de son état vulnérable. Elle a été livrée entre les mains compétentes des gardiens de Nairobi et a volé en une heure et demie à Nairobi où elle est arrivée dans la soirée, faible et agitée. Il luia fallu du temps pour s'habituer à son nouvel environnement ou pour prendre sa bouteille de lait auprès d'un gardien, car au départ, elle prenait du lait dans un seau, mais refusait de s'aventurer près de la porte où son gardien se tenait avec une bouteille de lait à la main. Sa palissade était remplie de verdure fraîchement coupée, ce qui constituait un changement bienvenu par rapport au paysage desséché de Tsavo auquel elle avait été habituée, si bien qu'elle se nourrissait immédiatement des verts préparés pour elle tous les jours. On a estimé que son âge se situait autour des 1 an, avec une végétation nécessaire à son alimentation, mais toujours très dépendante du lait pour survivre. Les jours suivirent, la compagnie des autres orphelins qui remplissaient les palissades environnantes le soir lui donnait confiance, et leur communication l'a certainement aidé à s'installer plus vite que d'habitude. Pendant le jour où elle fut laissée seule en compagnie de son gardien, il lui fîre un bain de poussière de terre rouge et lui apportèrent de la boue mélangée à une brouette pendant les journées chaudes pour qu'elle puisse se tremper dans le mélange frais et apaisant. Elle resta dans sa palissade pendant près d'une semaine avant que les gardiens sentent qu'elle étaitassez calme pour rejoindre les autres dans la forêt, car elle ne tarda pas à goûter le lait et devint assez courageuse pour se précipiter vers la porte de la palissade à une bouteille détenue par un gardien. Elle a été appelée Ndiwa, qui signifie «orphelin» dans la langue de la tribu Wkamba, et Ndiwa s'est renforcée chaque jour, et au moment où elle a été lâchée dans la forêt,elle connaissait les autres orphelins et se contentait de rester près d'eux. Cependant, de temps en temps, elle s'éloignait et disparaissait dans la forêt, incitant les gardiens à la fouiller. Cela s'est passé pendant les deux premiers jours où elle a été libérée, ce qui a perturbé la procédure quotidienne de Nurserie, mais heureusement, après quelques jours, elle s'est familiarisée avec sa routine et était totalement accro à sa bouteille de lait. Elle est une femelle merveilleusement douce, et c'est un tel soulagement d'avoir trouvé cette petite fille chanceuse à temps, avant qu'elle soit devenue une victime de la soif ou des lions de Tsavo. Plus des Photos: https://www.sheldrickwildlifetrust.org/orphans/ndiwa/gallery