• Connexion parrain:

(), né en Novembre 2011

L'HISTOIRE d'ARRUBA
Mardi 28 Mai 2013, une équipe de maintenance du Kenya Wildlife Service qui allait établir une nouvelle clôture électrique au barrage d'Arruba à Tsavo Est, a vu un bébé éléphant. On rapportait que le bébé était apparemment seul et désespéré et qu’avec la nouvelle clôture il avait été piégé et était confus. La nouvelle clôture est au niveau de la seule entrée de la zone clôturée et a été créée par le KWS à des fins de recherche. Elleest située environ à 2 km du barrage d'Aruba. On ne sait pas combien de temps la petite a été prise au piège dans la zone clôturée, ainsi que le sort de sa mère et de son troupeau. On croit qu'elle et sa mère ont été perdues dans la nouvelle zone clôturée, la mère a perdu son bébé, puis elle n'a pas pu trouver l'entrée pour sauver son bébé. On suppose aussi que la petite a été victime de braconniers d'ivoire, parce que près Ndara huit éléphants ont été brutalement braconnés récemment. Kenya Wildlife Service a informé le David Sheldrick Wildlife Trust à Tsavo Est. Le chef soigneur Josef à Voi a contacté le siège de Nairobi, et l’après-midi même on a organisé un avion de secours pour le lendemain matin, parce qu'il faisait déjà sombre. La petite d’environ huit mois, a combattu par tous les moyens les soigneurs de Voi, après leur arrivée à Aruba. Elle a échappé aux tentatives pour la rattraper et a réagi de façon très agressive face à leurs présences. Néanmoins, les soigneurs ont finalement réussi à la capturer et à la mettre dans le véhicule d'attente, de sorte qu'elle pouvait être amenée aux  étables de  Voi. A l'arrivée aux étables, elle s’est calmée peu à peu et a bu du lait, reconnaissante. En raison d’un  manque de sources d'eau dans la zone clôturée, elle était très déshydratée.Mis à part quelques contusions et des égratignures, elle était en bonne santé. La présence des autres orphelins à Voi a été d’un grand réconfort pour la nouvelle venue, qui avait grand besoin d'amour et d'encouragement. Shimba, qui a remarquablement bien récupéré de son attaque de lion, a été d'une grande aide et a calmé le bébé. Il a collé sa trompe à travers la clôture et a ainsi donné affection et encouragement.À l'arrivée aux étables, les soigneurs ont eu évidemment tous les mains pleines pour essayer d'attraper la petite parce qu'elle était encore très agressive.